Plato 49
Septembre 2012

7,08 TTC

Goodies : La carte Leader Louis pour 7 Wonders (extension Leaders)

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Billet d’humeur : Coulisses du jeu, il n’en est pas question ;
    Extension : Time’s up, la recharge ;
    Déclinaison : Chronicards, Custer a-t-il poussé Gengis Khan de son cheval ? ;
    Réédition : Leader 1 : hell of the north ;
    Indiscrétions : Les spiel sont attribués ;
    Bizarrerie :
     SMS madness, le jeu zarbi du mois ;
    Remake :
     Fantômes contre fantômes ;
    Déclinaison : 52 enquêtes pour petits détectives ;
    Rencontre : OctoGônes, c’est en octobre, Charles Trecourt nous présente les coulisses ;
    Import : Milton Keynes, l’urbanisme selon John Maynard Friedman ?.
  • Jeu Libertalia Asmodee

    L’impossibilité d’une île
    A force d’ourdir les mêmes ruses, de côtoyer les mêmes côtes, pour étourdir les mêmes buses et partager les mêmes sottes, de sillonner les mêmes lames et de croiser le fer, de pilonner les mêmes âmes et de toiser l’enfer, les pirates finissent tous par rêver d’un havre de paix, à l’horizon de nulle part, où l’on verrait « Liberté », écrite ailleurs que sur un drapeau noir.
  • Rencontre Paolo Mori a le pied marin

    Sur les épaules de géants
    Après la sortie très remarquée de Vasco da Gama, Paolo Mori prend de nouveau le larget avec à son bord, un univers aussi riche que ses influences. Cap vers la belle aventure !
  • Rencontre Benjamin Carré, illustrateur

    Par mots et par flots
    Benjamin Carré, illustrateur, auteur de BD et « concept artist », est arrivé à bon port avec le reste de l’équipage. Non content de se dégourdir les jambes après des semaines passées en mer, il a bien voulu nous accorder quelques minutes précieuses de son temps en échange de bières bien sirupeuses.
  • Analyse Des personnages et de leurs compétences

    Appel à témoin
    Qu’il est loin le temps de notre enfance où, assis autour de la table dominicale, toutes générations confondues, nous poussions de notre petite voix fluette cette phrase devenue culte : « Dans la famille Trucmuche, je voudrais le fils ». Ce système élémentaire d’appel de personnages délaissé depuis belle lurette par des joueurs désormais avertis n’en reste pas moins une base simple, solide qui, subrepticement, a su pérenniser son style en se faufilant dans des jeux plus complexes.
  • Rencontre Philippe mouret, vigie aguerris

    Au cœur de la fourmilière
    Philippe Mouret est discret. On ne voit de lui que ce qu’il fait. Rencontre avec un homme qui est l’un des fleurons d’Asmodee, prêt à défricher de nouveaux sentiers.
  • Dossier La tendance rétro

    La modernité passée au rétro-vidéo-projecteur
    L’exhumation du dinosaure Evo, par le Studio Descartes d’Asmodée, nous avait donné l’occasion (Plato n°38) de balayer les notions de retirage et de réédition. Entre-temps, le Studio a dû baisser pavillon pour faire peau neuve et écumer de nouvelles mers à bord du Marabunta (voir Libertalia, notre jeu de couverture). Un revirement contextuel motivé par les difficultés à obtenir les droits sur les créations majeures de l’époque Descartes ; à contre-courant en tout cas de la tendance, confirmée, au réveil des Grands Anciens. De quoi s’interroger sur les notions de « vieux » et de « moderne ». Et si un parallèle avec le jeu vidéo se révélait éclairant ?
  • Rencontre Les dignes héritiers du professeur Choron et de Cavanna ?

    Rencontre du troisième type
    Vivons-nous une époque formidable ? Dans celle-ci, parfois, pour bien se vendre, un objet de loisir ou objet culturel (rayer la mention inutile) comme un jeu se doit de présenter quelque chose d’assez correct, acceptable, voire même respectable : pas d’idées exprimées de façon trop directe ou véhémente, pas de grossièreté gratuite, « cachez ce sein que je ne saurais voir »… Pourtant, le jeu n’est-il pas espace d’expérimentation par essence ? À force de lisser sa surface, ne va-t-il pas finir par ne plus subsister grand-chose ? À l’heure où quelques auteurs et éditeurs se distinguent par une démarche culturelle se voulant radicalement en décalage (cf. Plato n°46 avec l’éditeur le Droit de Perdre), voire politiquement incorrecte, ne représentent-ils pas finalement ici une certaine idée de la liberté ? À l’image d’un esprit très en phase avec celui du début des années 1980, l’association nantaise les Chiens de l’Enfer et l’énigmatique John Harvey Marwanny de Marwanny Corporation se sont prêtés au jeu de l’entretien sans ambages pour Plato. À n’en pas douter, Coluche, Desproges ou le Professeur Choron auraient sûrement approuvé.
  • Jeu 7 Wonders cities Repos Prod

    Une longue balade en ville
    Les merveilles sont éternelles. Près de deux années après la sortie de 7 Wonders, qui a désormais sa place au Panthéon ludique, une deuxième extension, Cities, étoffe son univers d’un tissu urbain propice à la coopération et à l’agrandissement de la population.
  • Jeu Top-A-Top Kuznia Gier

    Action-Réaction
    La boîte de jeu de forme cylindrique peut faire penser à celle d’une marque de chips, ce qui tombe très bien pour ce jeu apéritif.
  • Jeu Shrimp Asmodee

    Quand l’accessoire fait toute la différence
    Sans une logique de marché mondial, Shrimp se serait sûrement appelé Otarrainxka, Katkarapu ou que sais-je encore : Crevette ? Le jeu eût été en tout cas moins vendeur.
  • Jeu Jack Bananas Petit Joueur

    Drôle de machine
    D’île en île, la course aérienne se poursuit, amenant les concurrents à toujours plus de prise de risque. Mais les qualités de pilotage ne sont pas seules en cause pour éviter les accidents. Souvent, celui qui aura su le mieux duper ses adversaires s’en tirera le mieux.
  • Jeu United square United Square

    Une stratégie rondement menée
    Difficile de trouver des mécanismes novateurs dans l’univers minimaliste de la stratégie abstraite, d’autant plus que les sentiers du genre sont battus et rebattus depuis une éternité. Pourtant, dans ce milieu saturé de titres, certains jeux parviennent encore à nous surprendre, voire même à nous séduire, et ce n’était pas chose facile.
  • Jeu Casa Grande Ravensburger

    Mi casa es su casa
    La cité de Casa Grande recrute quatre entrepreneurs dans le secteur du bâtiment afin de réaliser un complexe résidentiel. Rémunération attractive à l’étage + bonus pour un contrat à durée déterminée renouvelable. Compétences requises : opportunisme, sens de l’observation et de la gestion, patience. Une expérience dans le domaine du jeu de placement serait un plus. Postes à pourvoir dès maintenant.
  • Jeu Ice3 Witty Éditions

    Laissez-en quelques-uns pour le pastis !
    C’est l’histoire d’une poignée de glaçons devant rallier l’arrivée avant de se liquéfier complètement… Mais bien plus vite que nos petits blocs de glace, c’est notre légitime perplexité qui a fondu devant ce « party-game » original et intrigant.
  • Jeu Last call Wattsalpoag Games

    Remettez m’en une…
    Les clients commencent à arriver au bar et les serveurs sont déjà surchargés de commandes.
  • Jeu Tea time Gigamic

    Infusion rapide
    Tea time prend sa source d’inspiration dans l’univers de Lewis Caroll.
  • Jeu Coney Island Argentum Verlag

    Train fantôme ou grand huit ?
    Voilà un thème original : ensemble, les joueurs vont construire un parc d’attractions.
  • Jeu Dixit jinx Libellud

    Ailleurs
    Le succès de Dixit a conduit l’éditeur Libellud à proposer de nombreuses déclinaisons.
  • Jeu Swish ThinkFun

    Tourne, retourne et empile
    Habitué des casse-tête de logique spatiale, Thinkfun nous propose ici un matériel très particulier, fait de transparence, de cercles et de points.
  • Place du marché L’important, c’est de participer

    À condition de gagner à la fin
    Depuis quelques années déjà, les jeux coopératifs se font de plus en plus présents sur les étals des boutiques. Une large gamme est proposée, qui va du Verger de Haba pour les plus jeunes enfants jusqu’à des jeux bien plus complexes pour les adultes, comme par exemple Ghost Stories chez Repos Production. En fonction du public ciblé, les mécaniques ne demandent pas aux joueurs les mêmes modes de coopération. Mais qu’est-ce qui définit un jeu coopératif ? Le fait que les participants vont allier leurs actions pour gagner ou perdre tous ensemble contre la mécanique du jeu.
  • Enfants Gary Gouda Haba

    La gourmandise est un vilain défaut
    La boîte de Gary Gouda, une fois ouverte, dévoile un matériel particulièrement agréable à manipuler : une maison préconstruite.
  • Enfants Chut, Coco ! Haba

    Fais dodo, Colas mon cochon
    Sur un tas de paille, trône Coco le coq baby-sitter. À ses pieds, bébés cochons, chats, veaux et moutons doivent aller se coucher.
  • Enfants Le bazar d’Edgar Haba

    Chaque chose à sa place !
    Je range, tu ranges, nous rangeons ; c’est la devise de ce jeu.
  • Enfants Cabane-partie ! Haba

    Quel étage ?
    Une cabane dans les arbres, ou plutôt un immeuble, cinq étages tout de même, heureusement qu’il y a un ascenseur !
  • Enfants Monster-alarm Coppenrath Verlag & Die Spiegelburg

    Boouh !
    Depuis 1768, l’éditeur allemand Coppenrath Verlag, propose des livres pour enfants, des jouets, des éléments décoratifs pour la table, et des jeux de société pour les petits.
  • Enfants Viva topo !

    Des souris belles à croquer
    Toutes les souris rêvent du royaume du fromage, où les meules sont entières et le soleil brille !
  • Bien débuter Kingdom builder

    Mon royaume pour un conseil
    Kingdom builder (Plato n°45), récemment auréolé du Spiel des Jahres, propose un mécanisme en apparence très contraignant. Chaque joueur doit à son tour poser trois pions Cité sur un plateau, en respectant deux conditions : les placer sur une case dont le terrain est désigné par une carte piochée au hasard ; côtoyer, dans la mesure du possible, une autre cité à sa couleur précédemment posée. Si ce système extrêmement simple semble limiter tout choix tactique, quelques astuces, et la compréhension de la dynamique du jeu, permettent de tirer profit au mieux de toute situation.
  • Focus Smallworld realms

    L’extension parfaite
    C’est en 1999 que les Jeux Descartes publient Vinci de Philippe Keyaerts. L’année est riche, avec des titres comme Ra, Kahuna, Union Pacific, Chinatown, Mamma Mia et Verräter, entre autres. Cette année-là, le Spiel des Jahres est attribué à Tikal, qui fera coup double avec le Deutscher Spiel Preis. Vinci n’apparaît dans les sélections de ces deux prestigieux prix que l’année d’après, alors qu’y triompheront respectivement Torres et Taj Mahal. Néanmoins, Vinci a remporté le Sim d’or au concours de créateurs de Boulogne-Billancourt en 1998, ainsi que l’As d’or « stratégie » au Festival International des Jeux à Cannes en 2000. Vinci apparaît comme un gros jeu pour joueurs expérimentés capables de se lancer dans des parties de deux voire trois heures. D’emblée, il se situe entre les Colons de Catane, Méditerranée, Euphrat & Tigris (en VO), Löwenherz et El Grande.
  • Rencontre Serious Poulp

    Plongée dans les profondeurs d’une auto-entreprise
    En fondant leur propre société en 2010 afin d’éditer Steam Torpedo, Ludovic Roudy et Bruno Sautter ont réalisé un vieux rêve de joueurs.
  • Bien continuer Steam torpedo, duels au fond des mers

    We all live in a sinking submarine
    La seconde extension À vos postes ! achève la première salve de sortie de Steam Torpedo. Munis de trente-huit tuiles et de cinq sortes de membres d’équipage, vous voilà prêt à arpenter les mers avec un armement soigneusement sélectionné.
  • Rencontre Jean-René Vernes

    L’auteur de Rome & Carthage
    Inconnu, à part des joueurs de bridge, Jean-René Vernes a pourtant créé un jeu considéré comme mythique pour certains, novateur pour d’autres, objet de collection pour la plupart : Rome & Carthage. Les éditions Grosso Modo en proposant une réédition, il était indispensable d’en savoir davantage sur un homme discret, âgé aujourd’hui de 98 ans, qui nous offre à plusieurs titres une plongée dans l’histoire du jeu.
  • Rencontre Du point de vue de l’éditeur

    Grosso modo, la vie est belle
    300 ans avant J.C. Rome fonde les bases de son empire, les cités grecques se liguent sous l’égide de Byzance ; l’Egypte tente de renouer avec la puissance de ses pharaons et Carthage voit son empire menacé. Chacun affûte ses armes, tous revendiquent la suprématie absolue. Un vent guerrier souffle sur le bassin méditerranéen. Que la bataille commence !
  • Au fond de l’armoire Barbe Noire

    Tous les chemins mènent au rhum
    Écumer les sept mers à bord d’un fier voilier, remplir ses cales de doublons et d’épices, se faire un nom qui emplit les coeurs de terreur et de respect, croiser le fer avec l’ennemi de toujours auquel on doit cette jambe de bois… Oui, présenter comme ça, la flibuste fait rêver… mais la réalité est autrement moins glamour.
  • Compte-rendu Paris Est Ludique 2012

    Plus que ludique
    Le problème avec Paris Est Ludique, c’est que ce festival se déroule dans un cadre enchanteur en extérieur. Si le cadre n’était pas enchanteur, on n’aurait pas envie de s’y rendre et, du coup, on ne serait pas soumis aux aléas de la météo. Car cette année, pour la deuxième édition, les cieux n’ont été que moyennement cléments, assénant une virulente pluie le dimanche presque tout entier. Pourtant – et c’est là que le stupéfiant s’invite à table – jamais les joueurs n’ont déserté les tables. Bravant les trombes d’eau, pousseurs de cubes et tapeurs de cartes colportèrent leur bonne humeur de stand en stand. Si ça ce n’est pas le signe que Paris Est Ludique est désormais bien installé dans le paysage ludique !
  • Agenda Jouer noir jaune belge

    De festival en festival
    La Belgique ludique se trouve coincée entre la France et l’Allemagne, toutes deux disposant de ses festivals et salons installés. Deux événements tentent de s’installer au pays du chicon.
  • Jeux traditionnels Toupie & boyard

    Jeux traditionnels et artisanat local
    La France aime bien se diviser entre gauche et droite, provinciaux et parisiens, buveurs de bière et buveurs de vin, joueurs de palets et joueurs de boules. Et même lorsqu’on a choisi son jeu, on dispose de plusieurs règles.
  • Jeux traditionnels Le toc

    Quand les petits chevaux ont comme un toc
    Le Québec et la Mayenne revendiquent chacun sa paternité. Certains disent que c’est un jeu du XVIIe siècle, d’autres du début XXe… Tabernacle ! Va donc crouiller la porte qu’on s’fasse une partie d’Toc !
  • Sortie de table Les jeux d’extérieur revus et corrigés

    Les « nerf » à vif
    Tout secteur marchand possède son leader, la marque qui domine, qui réinvente ce qui existait. Dans le domaine des jeux d’extérieur pour garçons, il est incontestable que les produits Nerf (du géant Hasbro) engrangent la grosse part du gateau. Pour s’en convaincre, il suffit de visiter un magasin de jouets ; de la même manière que le rayon rose est celui de Barbie, celui jaune et noir est celui de Nerf. Petit tour d’horizon d’un jouet pas que pour les enfants. Fille, passe ton chemin ; tu ne saurais comprendre.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Les sorties du mois : 7 Wonders companion, Tigre & Euphrate
    Vous êtes de ceux qui pensent que 7 Wonders est un jeu merveilleux mais qu’il est entaché de sa séance de calcul mental en fin de partie ?
    Après Medici et Ra, deux autres titres de Reiner Knizia portés sur nos tablettes par Sage Boardgames, Tigre et Euphrate passe à son tour à la moulinette numérique.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.235 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Carte Louis pour 7 Wonders Leaders

LOUIS : WHAT A WONDERFUL WORLD Ajoutez Louis aux autres cartes Leaders. À la fin de la partie, Louis rapporte 7 points de victoire moins le nombre de jetons Victoire militaire en votre possession (la valeur des jetons n'entre pas en compte). Exemple : Rhodes a gagné 3 conflits. Louis lui rapporte 4 points de victoire (7 – 3 = 4). Dans une autre partie, Alexandrie possède aucun jeton victoire. Louis lui rapporte 7 points.
Cette carte vous est conjointement offerte par Repos Prod et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 49
Septembre 2012

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…