Plato n°109 est à l’impression. En attendant de le trouver dans vos boites aux lettres et chez vos ludicaires, voici le sommaire et l’édito, signé Vincent Bonnard :

L’envers de la médiatisation

Cet été, Libération proposait à ses lecteurs une rubrique dédiée aux jeux de société intitulée «Comment gagner à…». L’un de ces billets a beaucoup fait parler de lui. Centré sur Les loups-garous de Thiercelieux, il invitait à se passer de la boîte en se servant de feuilles volantes et à tricher pour gagner. Sur un ton humoristique manqué, le message a été ressenti comme provocateur par nombre de professionnels et d’habitués. Souvent, certains d’entre eux expriment le souhait de voir le jeu gagner en notoriété, toucher le grand public et les médias généralistes. La rançon de ce succès risque pourtant de leur coûter. À l’instar de Monopoly ou de Uno, dont les variantes approximatives se multiplient suite à leur appropriation par un public moins rigoureux quant au respect des règles, le traitement médiatique généraliste peut occasionner ce genre de travers. Il nous faut alors, joueurs avertis, accepter de lâcher du lest, nous satisfaire de voir évoqué le support de notre passion et… continuer de lire les médias spécialisés.