Plato 105
Avril 2018

7,55 TTC

Goodies : Carte alternative pour Fairy tile & cartes Personnage pour Négociateur prise d’otage

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    News JCE: Le seigneur des anneaux;
    Déclinaison: Codenames duo;
    Déclinaison: Catan, le trône de fer;
    Extension: Boss monster, niveau suivant;
    Plein les mirettes: Lovecraft letter;
    Nouveautés: Kontour & Pikto;
    Jeu: Cap color & Cap 5;
    Import: Lethal party;
    Extension: Mystic vale – Vale of the wild, Mana storm & Edge of Darkness;
    Bizarrerie: Top spin.

  • Jeu Carta impera victoria Ludonaute

    104 nuances de victoire
    Ce qui est bien avec les acronymes, c’est qu’on peut leur faire dire n’importe quoi. Prenez CIV, par exemple. Sans même avoir d’imagination, mais en ayant une solide connexion internet, une simple recherche aboutit à, au choix, une malformation cardiaque, un organe décisionnel du ministère de la ville, une association de partage d’informations sur la viande, on encore un groupe de punk, pour ne citer que les plus croustillants.
  • Rencontre Cédric Lefebvre, créateur de Ludonaute

    Cap sur le succès
    Il y a près de dix ans sortait le premier jeu d’un jeune auteur, édité par sa propre maison d’édition, créée pour l’occasion : Offrandes, de Cédric Lefebvre, chez Ludonaute. De fil en aiguille, d’échecs en succès, le jeune auteur-éditeur et son épouse Anne-Cécile ont réussi à consolider et à faire prospérer leur structure jusqu’à obtenir la consécration suprême, le Spiel des Jahres pour Colt express en 2015. Cédric a accepté de revenir avec nous sur les moments forts de cette histoire, de leur naissance à leur statut d’éditeur reconnu et respecté de tous : conversation avec un mec entier, honnête et profondément attachant.
  • Rencontre Rémi Amy, auteur de CIV

    D’une pièce à l’autre
    Son nom ne vous dit sans doute rien, et c’est bien naturel puisque CIV est son premier jeu. Rémi Amy, qui a plus d’une plume à son stylo, est pourtant un auteur de pièces de théâtre reconnu, lauréat du grand prix du théâtre 2012 avec Le Recréateur. Avec simplicité, il a accepté de nous livrer son expérience de primo-édité. Du jeu des acteurs à celui de nos tables, il n’y avait finalement qu’un pas à franchir.
  • Jeu Micropolis Matagot

    Des fourmis dans les doigts
    Une fourmi de 18 mètres avec un chapeau sur la tête, ça n’existe pas. Une fourmi d’un centimètre avec un casque, par contre, ça creuse au travers de tuiles chamarrées pour construire la fourmilière la plus attractive !

  • Jeu Mafiozoo Super Meeple

    Gameboardwalk empire
    La nouvelle vient de tomber en même temps que son instigateur : Piero le Chacal est au gnouf. Et pour un paquet d’années aussi fourni qu’une banque en taux d’intérêt, je vous en fiche mon billet. Le réseau mafieux est en émoi et tous les « et moi, et moi, et moi ! » voudraient bien de meilleures quinzaines pour arrondir leurs fins de mois. Momo-les-dents-longues, morse et parrain de son état, a chargé les membres de la « famille » d’accueillir les nouveaux prétendants venus montrer patte blanche pour entrer dans le cercle.

  • Rencontre Damien Colboc, illustrateur

    Une patte graphique
    Originaire de Lille, Damien Colboc vit aujourd’hui en Irlande, où il exerce son métier d’illustrateur. Au vu de son travail pour Mafiozoo et Little big fish dernièrement, on pourrait croire qu’il se cantonne au rôle de peintre animalier, mais il n’en est rien. Plutôt discret, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans le milieu, le jeune artiste a pourtant déjà travaillé dans l’équipe d’Ankama et pour plusieurs films d’animation. Rencontre dans les bas-fonds dublinois.

  • Jeu Little big fish The Flying Games

    Sous l’eau, c’est grand
    Souvent, on entend ou lit des professionnels expliquant la complexité et les risques commerciaux liés à l’édition de jeux réservés exclusivement à deux. C’est pourtant la configuration la plus fréquente puisqu’elle demande de ne trouver qu’un compagnon.

  • Rencontre David Perez, little big auteur & flying éditeur

    Entre Flying & Diving games
    David Perez a toujours été joueur, même s’il n’a découvert les jeux modernes qu’il y a quatre ans. Ses premières armes, il les a faites sur des consoles de jeu vidéo et autres micro-ordinateurs en tous genres : vidéopac, Mo5, Commodore 64, CPC 6128 ! Amateur de Backgammon et de poker, il apprécie l’adéquation entre stratégie, probabilités et aléa. Mêlant ces différentes inspirations, le voilà co-auteur de Little big fish. Voici ce qu’il en raconte, accompagné d’Igor Polouchine, l’autre co-auteur qui nous explique la filiation avec Crôa !
  • Dossier Les mécanismes de coopération

    Comment se liguer entre gentlemen ordinaires ?
    « C’est coopératif, c’est-à-dire qu’on joue tous ensemble contre le jeu. » C’est généralement par cette phrase ou l’une de ses proches cousines que l’on explique à un joueur peu habitué à ce mode ludique la particularité d’un jeu coopératif. Ce seul critère ne suffit cependant pas à définir ce qui génère la sensation de collaboration au-delà d’un objectif de victoire.
  • Jeu The captain is dead AEG

    Dieu est mort, Marx est mort…
    … Et Kirk lui-même ne se sent pas très bien ! Dans une ultime action héroïque, le capitaine a pris un tir dans le buffet. Il se savait immortel, protégé par le deus ex machina et l’aura de sa classe légendaire ; il avait oublié que c’était le dernier épisode de la saison et que son contrat n’était pas encore renouvelé… L’équipage a désormais un bâtiment alien aux trousses, quelques trous dans le vaisseau, et plus personne pour donner des ordres : qu’est-ce qu’on fait, maintenant ?

  • Jeu Professeur Evil et la citadelle du temps Funforge

    Ô temps, suspends ton… vol
    « L’arche d’Alliance, le buste de Néfertiti, la Joconde, la pierre de Rosette, Excalibur… La liste des merveilles qu’a dérobées le professeur Evil durant ses voyages dans le temps a de quoi faire tourner la tête. Bientôt, cette fripouille aura sécurisé le fruit de ses larcins, privant l’humanité de ses plus précieux trésors. C’est pourquoi j’ai fait appel à vous. Grâce à vos talents respectifs, vous devriez constituer une formidable équipe de monte-en-l’air. J’attends de vous que vous vous introduisiez dans le manoir de ce sinistre individu et que vous récupériez son butin. Vite. »

  • Jeu Sortilèges à l’école de magie Matagot Kids

    Avancer à la lueur des lumies
    Des petits apprentis magiciens ont fait le mur pour aller au marché secret de minuit. Mais Willy, le fantôme surveillant, les a repérés. S’engage alors une course-poursuite vers l’école. Nos resquilleurs y arriveront-ils avant de se faire attraper ? Pour cela, ils peuvent compter sur l’aide des lumies.

  • Jeu Burgle bros. Fowers Games

    La tour infernale
    Mesdames, messieurs, je ne vais pas vous faire un dessin, les blueprints sont sous vos yeux. Notre mission est simple : nous allons faire un cambriolage digne de ce nom. La difficulté est de taille. Aussi grande que la tour dans laquelle nous allons pénétrer pour la vider entièrement de son précieux contenu. Prêts à relever le défi ?
  • Jeu Destination X Aporta Games

    Le monde ne suffit plus
    Imaginez un monde où OSS 117 est plus prompt à dire où l’on parle le swahili plutôt qu’à indiquer le meilleur kebab du Quartier latin.

  • Jeu Gangster family Pink Monkey

    Patibulaire, mais presque
    Gangster family repose sur un équilibre intéressant entre bluff et coopération.
  • Jeu Valletta Hans im Glück & Z-Man Games

    Cartes trop maltaises
    Les travaux, on sait quand ça commence ; on ne sait jamais vraiment quand cela va finir. C’est ce qu’a dû se dire Jean Parisot de La Valette en 1566, au moment de poser la première pierre de ce qui allait devenir la capitale de la République de Malte. Probablement autant usé par les responsabilités de son rôle de Grand Maître de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem que par l’installation de plaque Placoplatre BA13, il s’éteindra deux ans plus tard, en déclarant sur son lit de mort : « Bon, bah, je vous laisse ma truelle… et je vous souhaite bien du plaisir. »

  • Jeu Alien artifacts Portal Games

    Joujoux intergalactiques
    Portal Games n’en est pas à son coup d’essai. Après d’excellents titres tels Neuroshima hex ! ou Robinson Crusoé, les voilà qui s’attaquent au genre du 4X, avec une particularité intéressante : point de vaisseaux ou d’hexagones modulables pour représenter la galaxie en guerre, mais des cartes, encore des cartes, rien que des cartes.

  • Jeu Le trône de fer, la main du roi Fantasy Flight Games

    Varys en a plein les jambes
    La main du roi est le deuxième personnage le plus puissant de Westeros. Symbole de cette autorité, il est le seul à pouvoir s’asseoir sur le Trône de fer en l’absence du roi. Pour le devenir, il vous faut l’aval de la majorité des grandes maisons présentes à Port-Réal. Varys, maître des chuchoteurs, leur glissera un mot pour vous, mais aussi pour vos adversaires.

  • Jeu Take it easy! Iello

    Malgré le temps, il garde la ligne
    Comment voulez-vous que je fasse l’actualité avec un jeu qui date de 34 ans ? ! En bénéficiant d’une nouvelle cure de jouvence, ce vénérable ancêtre confirme définitivement sa dimension intergénérationnelle. Il invite les joueurs d’hier et d’aujourd’hui qui aiment le challenge abstrait à partager un moment de détente intellectuellement relevé.

  • Jeu Dragon castle Edge

    Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme
    Dragon castle, édité par les Italiens de Horrible Games, a fait partie des jeux les plus remarqués à Essen. Les tables de démonstration ne désemplissaient pas. Il n’était pas rare d’entendre les joueurs le rapprocher d’un certain Azul dans les sensations qu’il procure et son matériel sophistiqué. C’est naturellement Edge, partenaire privilégié des Transalpins, qui l’a localisé.

  • Jeu Ali Baba White Goblin Games

    Mah-jong chez les quarante voleurs
    Un jeu peut-il reprendre des mécaniques revues des milliards de fois tout en étant plaisant et agréable à jouer ? La question se pose avec le jeu de White Goblin, qui reprend à son compte la mécanique du jeu de tuiles ancestral. Alors : vieux pot, bonne soupe ?
  • Jeu Ninja camp Matagot & Action Phase Games

    Mobilité interne
    On ne va pas le dissimuler, Ninja camp est un jeu de réflexion bien fourbe, joliment servi par sa thématique à la sauce Kung fu panda, où il faut maîtriser l’art du déplacement et du blocage.
  • Jeu Chrono-mots Gigamic

    Coopératif… cartes… charade ?
    Des cartes comportant les mots à trouver, des cartes comportant des lettres, un sablier. Voilà ce qui pourrait être juste un jeu de mots de plus.
  • Jeu Ilôs La Boîte de Jeu

    Mini-archipel
    Ilôs présente une certaine filiation avec Archipelago : un univers graphique coloré, au sein duquel les joueurs vont construire un archipel en accolant des tuiles hexagonales.
  • Jeu Black sheep Freod Games

    De la laine pour les braves
    Deuxième producteur de laine au monde derrière la Chine, il est tout naturel que l’Australie et Freod Games viennent à nous avec un petit jeu autour de la tonte des moutons.
  • Jeu Gold fever Lautapelit

    L’affaire est dans le sac!
    Des nains munis de pioches et de pelles qui creusent à la recherche d’or : jusque-là, que du classique.
  • Jeu Karuba, jeu de cartes Haba

    Plus nombreux, plus vite, plus fort ?
    Ce titre est un dérivé du jeu de plateau dans une boîte plus petite et plus verdoyante, côté illustrations.
  • Enfants Karuba junior Haba

    À la poursuite du diamant vert
    Les temps changent. Les archéologues en culottes courtes viennent désormais marcher sur les plates-bandes de vieux briscards mal rasés roulant leur bosse aux quatre coins du globe en quête de trésors.
  • Enfants Multiplipotion On The Go

    Pytha-gore
    64 cartes au format tarot montrent chacune une potion d’une valeur de 2 à 9 et un monstre dont la forme représente un nombre issu des résultats de la table de Pythagore.
  • Jeu When I dream Repos Prod

    Little né… mots
    Quelque chose de doux ? De piquant aussi ? Froid et brûlant ? Pétrifiant ? Ah, ça y est… je crois que j’ai trouvé… à moins que… Oh, allez je me lance ; si je me trompe, je trouverai bien la suivante, et il faut faire vite… Alors, je vais dire… et vous, à votre avis, c’est quoi ?
  • L’envers du plateau Chris Darsaklis had a dream

    Entre rêve & réalité
    Premier jeu édité d’un jeune auteur grec, presque aussitôt repris et sublimé par un éditeur de renommée internationale, implantation record dans les boutiques après un passage médiatisé dans l’espace, When I dream a un parcours qui fait rêver ! Comment ce rêve est-il devenu réalité ?
  • Billet d’humeur Docteur Buzz & Mister Hype

    Épidémie de fièvre sur le monde du jeu
    Les plus anciens d’entre vous se souviennent certainement du catalogue Descartes offert par les boutiques du même nom. En ces temps reculés que les moins de vingt ans ne connaissent évidemment pas, comme nous l’a enseigné Aznavour, ce petit fascicule commercial tenait lieu d’encyclopédie du jeu en France, à mi-chemin entre la publicité et le reportage, véritable source de fantasmes pour les marginaux qu’étaient les joueurs d’alors. Mais les temps ont changé, profondément, irrémédiablement, inexorablement.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.26 kg
Dimensions 29.7 x 21 x 0.5 cm
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Carte pour Fairy tile

Lors de la mise en place, remplacez la carte 36 du jeu de base par la carte 36e (avec le caméléon). Remettez la carte 36 du jeu de base dans la boîte. Procédez ensuite normalement en mélangeant toutes les cartes Page afin de les distribuer à chaque joueur.

Goodie : Cartes pour Négociateur prise d'otage

Vous pouvez choisir l’une de ces deux cartes en début de partie et la placer au-dessus du plateau de jeu. Elle symbolise votre négociateur et vous donnera un avantage utilisable une seule fois au cours de la partie.

Vous aimerez peut-être aussi…