Plato 70
Octobre 2014

7,55 TTC

Goodie : 3 cartes Geek pour CV

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Les jeux, c’est du sérieux : Je suis trop fort ! ;
    Platô, le philosophe du jeu : Puissance cubique ;
    Billet d’humeur :
     Customisation à foison, écœurement à l’horizon ? ;
    Bouquinerie : Sherlock Holmes, la BD dont vous êtes le héros & Petits papiers à découper ;
    Déclinaison : La gamme Rory’s Story cubes ;
    News JDR : Défis fantastiques, le jeu de rôles & conventions : Jeux de Runes, Festival de l’Oeil Glauque, Le Salon Fantastique ;
    News JCE : Warhammer 40 000 : conquest, le nouveau venu ;
    Sous le radar : Sail to India, qui peut le plus peut le moins ;
    Import : Impulse, le nouveau Carl Chudyk.
  • Jeu Hyperborea Asterion, Marabunta & Yemaia

    Le souffle venu du Nord. Du nord de l’Italie.
    Grosse sensation de la Gen Con en août dernier, Hyperborea est le fruit d’un partenariat étroit entre Marabunta et l’éditeur italien Asterion, avec lequel ils avaient déjà travaillé sur Libertalia, un joli succès de l’année 2012. Annoncé sur tous les réseaux ludiques comme étant l’une des prochaines stars d’Essen, il suscite de nombreuses attentes.
  • Analyse Entre jeux civilisés

    Historique et tentative de définition
    Hyperborea, Deus, Patchistory, Historia, Progress : evolution of technology, extensions diverses (7 wonders, Clash of cultures) : nombreux sont les projets en cours ou à venir arborant l’étiquette « jeu de civilisation ». L’occasion était belle de dresser un portrait de ce genre qui semble à la fois si évident et pourtant si difficile à définir. Tout comme, dans ces jeux, des leaders charismatiques viennent nous prêter main-forte, quelques auteurs de renom qui se sont attaqués au genre sont venus témoigner de leur précieuse expérience.
  • Analyse Les jeux de civilisation, jeux vidéo et jeux de plateau

    Trois clics et cinq tours plus tard…
    Impossible de parler de « jeux de civilisation » sans faire un détour par l’univers des jeux vidéo. C’est d’ailleurs, comme évoqué précédemment, le célèbre Sid Meier’s civilization, aujourd’hui à son cinquième opus, qui en a probablement établi les standards. Si la facilité et la richesse qu’apporte un traitement informatique aux actions des joueurs sont évidentes, l’on est en droit de se poser la question de la pertinence d’une version cartonnée. En effet, quel pourrait donc être l’intérêt de se confronter à des manipulations laborieuses, quand un processeur est en mesure de le faire à notre place ? Même si l’imagination sans limites des auteurs de jeux de société permet pratiquement toutes les fantaisies, estil possible d’établir, de manière plus générale, des ponts entre ces deux moteurs ludiques ? Écran ou plateau, pions ou clavier, c’est avec une technologie de pointe que le peuple des joueurs se frotte à ses e-voisins.
  • Retour sur Du haut de 2014, contemplons le jeu de civilisation

    Panorama des titres emblématiques du genre
    Le jeu de civilisation propose une aventure qui promet d’être épique, car il combine et imbrique fortement exploration, développement, gestion et conquête. Aux côtés des icônes du genre, Sid Meier’s civilization et Through the ages, se sont distingués aussi deux titres plus récents, Clash of cultures et Nations, qui ont su retranscrire à leur tour, et avec originalité, cette dimension épique. Qui est mieux placé pour en parler, et éventuellement guider les joueurs vers le titre le plus adapté à leurs envies, que les illustres personnages qui ont marqué l’histoire et jalonnent les âges de ces jeux ?
  • Jeu Huit minutes pour un empire Iello

    Les invasions dare-dare
    Certains ont besoin de trente minutes pour livrer une pizza. Il en faut dix pour cuire un oeuf dur. Ryan Laukat s’exerce à concentrer le temps et nous invite à ériger un empire en quatre cent quatre-vingts secondes.
  • Jeu Romolo o Remo ? Giochix

    Merguez ou chipolata ?
    Parfois, un jeu se veut sans équivoque, ou il nous donne l’impression d’aller et venir d’un pied à l’autre, hésitant sans cesse entre un grand plaisir et une expérience décevante. Et si nous prenions le temps de le découvrir pour ne pas rester sur une seule première impression ?
  • Jeu Progress NSKN Games

    « Progrès de mon arbre… »
    Progress est un jeu de cartes qui, à la différence de la plupart des jeux dits de civilisation, se concentre uniquement le fameux « arbre technologique », autour de trois domaines : sciences, industrie et culture.
  • Jeu Praetor Sans détour & Play & Win

    Exploitation de carrières
    Quel est l’âge de vos meeples ? Qu’y a-t-il sur leur CV ? Praetor vous invite à gérer la carrière de vos ouvriers : assurer leur formation, guider leur expérience professionnelle et même accompagner leur retraite.
  • Rencontre Agnieszka Kopera, NSKN Games

    Entre Proxima centauri & Versailles
    Fondée en 2011 au coeur de l’Europe de l’Est, NSKN Games a assis sa réputation en proposant des jeux aussi complexes qu’intéressants. Alors qu’Essen est en approche, l’occasion était belle de partir à la rencontre de cette équipe de passionnés.
  • Place du marché Gobblet! et Gobblet gobblers

    Gobez-les tous !
    Les arpenteurs du salon d’Essen 2013 avaient pu le remarquer : le grand classique Gobblet ! complètement relooké, distribué par Blue Orange et non plus par Gigamic ! Pour les rares qui ne le connaissent pas, ce magnifique jeu en bois consiste à aligner quatre de ses pions sur un plateau. Rien d’original jusque-là sinon que ces pions sont des gobelets de tailles différentes qui peuvent se recouvrir les uns les autres. Il faut donc concevoir ses tactiques en fonction de ses propres possibilités de recouvrement et de celles de l’adversaire. Un jeu qui faisait figure de classique chez Gigamic aux côtés d’un Quarto !, d’un Quixo ou d’un Quoridor.
  • Jeu Vorpals I Was Game & Manindô

    Le blitzkrieg de cent ans
    Cent ans de conflit en quatre rounds de moins de dix minutes ? Aucun problème pour ce jeu de cartes élégant et affûté, comme l’épée du même nom.
  • Jeu Mount Everest Rebel

    La montagne, ça vous gagne
    Après K2, ce nouvel essai du Polonais Adam Kałuža, nous invite à l’ascension du mont Everest, et ses 8 848 mètres. Ça ne se fait pas à la légère et il va falloir s’accrocher. L’Everest ne se laisse pas grimper dessus par le premier venu. L’ascension sera difficile, très difficile. Préparez vos guides.
  • Bien débuter Vikings

    Comment amasser la gloire sans brûler villages, femmes et enfants
    Loin d’être de tout repos, prendre la mer aux côtés des fiers Vikings est une aventure épineuse qui peut rapidement se finir, échoué sur la première île venue. Gagner de la gloire n’est pas à la portée du premier venu, aussi voici quelques conseils pour y parvenir.
  • Jeu Vikings Filosofia

    Vieux motard que j’aimais…
    Quel est le point commun entre Vikings et Marilyn Monroe ? Sept ans de réflexion. C’est le sommet de la carrière de l’actrice, et c’est également le temps qu’il aura fallu attendre pour enfin voir une version française de Wikingers, un titre de Michael Kiesling édité en 2007 dont les qualités ne nécessitaient pourtant pas de réfléchir autant.
  • Jeu Helios Filosofia

    Tu parcours la terre et le ciel
    Un nouveau titre édité par Hans im Glück et traduit par Filosofia est toujours attendu par les amateurs de jeux de gestion de ressources. Helios s’inscrit parfaitement dans cette ligne éditoriale. Voyons ce qu’il y a de neuf sous le soleil teuton.
  • Jeu Lancaster Queen Games

    Montjoie ! (de bouter des Anglois)
    Dans ce jeu familial créé par un Allemand, des Anglais se battent entre eux pour le privilège d’étriper des Français : c’est la guerre de Cent Ans, revue et corrigée en version « thé dansant » par Matthias Cramer.
  • Jeu Lancaster : Henry V Queen Games

    Le retour du roi
    Étrangement absent du jeu de base bien que les joueurs combattent en son nom, Henry V est de retour avec l’extension éponyme.
  • Jeu Heroes of Normandie Devil Pig Games

    La guerre c’est pas du cinéma, quoique…
    Heroes of Normandie vient poser sa pierre dans l’univers très cloisonné des wargames. Conçu avec beaucoup de passion, ce jeu a pour ambition de revisiter certains conflits de la Seconde Guerre mondiale. Cela en mêlant la mécanique que l’on retrouvait dans Frontières (des mêmes auteurs) et une grande variété d’unités et de possibilités, ainsi qu’une touche « hollywoodienne » donnant un côté très fun à des missions pourtant joliment crédibles et souvent assez fidèles.
  • Jeu Cash’n Guns – seconde édition Repos Prod

    Le bon, la brute et le parrain
    Depuis 2004, date de sortie de la première version sous forme d’un supplément du magazine Jeux sur un Plateau, de nombreux partages de butin se sont déroulés sous les pistolets de Cash’n guns. Ce titre s’est hissé parmi les classiques dans un genre qu’il est difficile de définir : du bluff, de l’ambiance et de la traîtrise. Dix ans après, Repos Production propose une édition retravaillée de son jeu, tant au niveau des visuels et du matériel que des règles. Session de rattrapage pour ceux qui n’ont jamais tenu le gun en main ou pour ceux qui ont oublié le mode d’emploi.
  • Rencontre Ludovic Maublanc

    La réédition est un plat qui se mange froid
    Dix ans, voilà l’âge de Kill dog devenu Cash’n guns (CnG), qui revient dans une version retravaillée par son auteur et son éditeur Repos Production. Ludovic Maublanc revient sur les raisons de cette réédition.
  • Jeu Prosperity Ystari

    Croissez équilibré
    Faites progresser votre nation des années 1970 aux années 2030 et tâchez d’éviter les pièges de la pollution excessive autant que de la surconsommation énergétique. Tel est le principe peu racoleur de Prosperity.
  • Jeu Yedo Iello

    Au cœur d’intrigues féodales
    La succession du fils Tokugawa pour le poste de nouveau shogun est l’occasion, en tant que clan influent, de marquer les esprits. Au travers de nombreuses missions thématiques, Yedo offre la possibilité d’user de tout ce qui est en votre pouvoir pour devenir leader de la capitale japonaise.
  • Jeu Boxes Art of games

    Y a quoi dans la boîte ?
    Reprenant le principe des ventes en semi-aveugle de containers ayant cours aux États-Unis, Boxes est un jeu d’enchères qui vous invite à tenter d’acquérir des objets de valeur en espérant récupérer un bénéfice sur votre mise de départ. Gare à vous si vous n’avez pas ouvert les bonnes boîtes et si votre butin ne se compose que de bibelots ou autres babioles.
  • Jeu Serpent’s tongue Unbound Games

    J’irai sssiffler sur vos decks
    Parmi les joueurs de cartes, il y a ceux qui se contentent de les poser, et ceux qui récitent une formule de leur sombre codex en traçant dans l’air des gestes ésotériques. Ceux-là jouent à Serpent’s tongue.
  • Jeu Sold out! Diptic

    Pris de folie
    Vous croyiez en avoir terminé avec les bousculades enfiévrées, les longues attentes aux caisses et les arrachages de « petit haut très fashion » sous le nez ?
  • Jeu Robin Flatlined Games

    Voler les riches pour donner des cartes
    Dans la forêt de Sherwood, de gentils brigands se battent pour devenir proches de Robin.
  • Rencontre Chris Boelinger et ses explorations

    Archipelago : « Encore plus de possibilités »
    Deux ans se sont écoulés depuis la sortie d’Archipelago. À ce stade, beaucoup de ses contemporains ont entamé leur rapide déclin et sombré dans l’oubli, dépassés par les nouveautés qui arrivent en masse. À tel point qu’il est presque étonnant de trouver encore dans les parages le jeu de Chris Boelinger. Il continue pourtant d’être présent dans l’actualité : après une première extension solo sortie fin 2012, une autre est arrivée cette année, renforçant encore les interactions. Loin des tumultes qui ont entouré sa sortie, cela donne une occasion de revenir sur ce jeu en compagnie de son auteur.
  • Exclusivité Archipelago pour les enfants

    Scénario n° 1
    «Le jour où j’ai reçu la première boîte définitive de la première impression d’Archipelago », explique Christophe Boelinger, « un de mes meilleurs amis (et playtesteurs) est passé chez moi avec son fils Merlin, de tout juste cinq ans. L’envie de jouer sur la toute fraîche version du jeu avec ce beau matériel était irrésistible, mais Merlin était trop jeune pour appréhender les règles en l’état.
  • Enfants Le trésor des lutins Gigamic

    Quand les dragons ont la cotte !
    Le trésor des lutins est un jeu pour les plus minots, séduits par la bête mythique qui est décidément à la mode.
  • Enfants Perlin pinpin Cocktail Games

    Réveillez les princesses endormies
    Dans un monde féérique, douze princesses ont été plongées dans un profond sommeil.
  • Rencontre Rob Daviau

    Prise de risques
    Ici, en Europe, il est probable que beaucoup de personnes n’aient entendu parler de cet auteur qu’avec la sortie de Risk legacy en 2011. Il est possible, d’ailleurs, que l’image un peu négative de la célèbre licence ait quelque peu masqué l’aspect novateur de son projet. Devenu, depuis, éditeur indépendant, il revient sur le devant de la scène avec deux jeux en préparation : SeaFall et Pandemic legacy. Ces projets qui font beaucoup fantasmer visent clairement les joueurs expérimentés et devraient contribuer à élargir son audience.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Les sorties du mois : Dead man’s draw & Ascension : rise of vigil
    Singulière aventure que celle de Dead man’s draw.
    Ascension a fait partie des premiers succès de jeux de société sur tablette.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.235 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Cartes Geek pour CV

Ces cartes s’insèrent simplement parmi les autres, et se jouent selon les coûts et effets indiqués dessus. Ce goodie spécial geeks vous est conjointement offert par Gigamic et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 70
Octobre 2014

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…