Promo !

Plato 52
Décembre 2012

7,08 3,54 TTC

Numéro épuisé
Disponible en téléchargement uniquement (goodie non fourni)
Goodie :
 La carte Congrégation Kaoterioù pour Karnag

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Plein les mirettes : Conflict of heroes : le réveil de l’Ours;
    News JDR : L’agenda du rôliste 2013, Ars magica 5e édition, Défis fantastiques, Warhammer 40K, Nephilim, Podcast : la cellule;
    Tendances : Moongha invaders, Monsters Menace Kickstarter;
    Tendances : Kingdom death;
    Plein les mirettes : Tzolk’in, le calendrier maya;
    Distribution de prix :
    Les trois lys & le label Ludo;
    Import :
     Puzzle strike;
    Compte-rendu : Ludix 2012 : la création ludique au centre.
  • Jeu Myrmes Ystari

    Phéroménal
    Dans le monde de Myrmes, les colonies de fourmis s’affrontent pour la suprématie : chasse à la coccinelle, sacrifice de nourrices sur l’autel de la gloire et élevage massif de larves sont autant de manières qu’ont trouvées ces fourmis pour prendre l’ascendant sur leurs voisines. Si gérer une fourmilière en bonne reine de famille vous tente, Myrmes vous tend ses pattes velues ; alors n’ayez crainte, l’acide formique ne brûle que les termites, à ce qu’on dit.
  • Rencontre Yoann Levet, auteur

    Un travail de fourmi
    Alors que, pour nombre d’auteurs, le chemin vers l’édition ressemble à un lent et douloureux chemin de croix, le parcours fulgurant de Yoann Levet, qui, pour son premier jeu publié, se voit accueilli chez un éditeur très en vue, ne cesse d’étonner.
  • Analyse Le monde animal au cœur des jeux

    Les animaux aussi savent jouer
    Vous n’y faites plus vraiment attention. Vous ne les remarquez plus. Pourtant ils sont là, tapis parmi les tuiles en carton et les cubes en bois, attendant le bon moment, celui où la lumière pénètre dans la boîte par l’entrebâillement du couvercle soulevé, pour bondir au milieu de la table. Anodins, passe-partout, charismatiques et parfois intrigants, les animaux sont des acteurs tellement présents et pourtant méconnus des jeux de société.
  • Dossier Essen, France

    Visions du salon depuis notre salon
    Y être ou ne pas y être. Pour beaucoup la question ne se pose même pas : le festival international d’Essen demeure un rendez-vous incontournable, quasi sacré. Certes, personne n’aime rester à quai quand les autres embarquent pour l’aventure. Mais, au fil des ans, cette évidence est-elle toujours aussi forte ? N’y a-t-il pas maintenant, pour l’importante frange des joueurs restés au pays, des manières tout aussi intenses de vivre Essen à distance ?
  • Jeu Fremde Federn 2F-Spiele, 999 Games & Rio Grande

    De Prométhée à Frankenstein
    Friedemann Friese nous livre un titre qui pourrait nous faire penser que nous allons passer dans l’ère post-moderne du jeu de société. Tel un hommage à certains des classiques qui ont fait notre plaisir, il a créé ce jeu en empruntant certaines de leurs mécaniques. Après avoir déjà utilisé le monstre de Frankenstein comme thème, c’est cette fois dans la genèse de son oeuvre que la créature l’a inspiré. Fremde Federn nous propose alors de vivre le temps d’une partie une campagne politique amorale et décomplexée.
  • Jeu Escape, la malédiction du temple Queen Games

    Jouer son avenir sur une centaine de coups de dés
    Dès le premier contact, c’est l’évidence : décriée ou adulée, cette frénétique course à la survie ne laissera vraisemblablement personne indifférent. Kristian Østby, après le très réussi Mammut, nous offre ici un titre qui fera du bruit. Dans tous les sens du terme.
  • Extension Escape : illusions Queen Games

    Wanted : aventuriers aguerris
    Escape, vous l’aurez compris, est une expérience intense, rapide, et qui peut engendrer une certaine addiction, une envie d’en faire « une petite dernière ».
  • Analyse Escape, le petit prince d’Essen

    Chronique d’un buzz savamment orchestré
    Escape, c’est initialement un projet modeste, apparu en mars 2012 sur Kickstarter, cette plateforme participative de financement de projets qui attire de plus en plus d’éditeurs de toutes tailles. En dix petits jours, les dix-mille dollars nécessaires étaient apportés par la communauté, et un mois plus tard, à la clôture de la souscription, près de soixante-mille billets verts avaient été récoltés par Queen Games.
  • Jeu Ginkgopolis Pearl Games

    Quand l’architecture se met au vert
    Mis dans la peau d’un urbaniste résolument écologiste – la Terre, en 2212, ne vous laissera, selon Xavier Georges, guère le choix –, il nous sera imposé de construire nos futures habitations en suivant des restrictions de terrains et de ressources significatives. Ginkgopolis est ainsi le miroir d’un futur univoque plutôt positif, finalement, alors que le genre humain, ce parasite millénaire, aura gaspillé tant de ressources… Résolument limitées. L’économie du vingt-et-unième siècle nous l’avait rabâché déjà tant de fois pourtant. Réunis en tant qu’experts, il va vous falloir cogiter pour construire la cité de Ginkgopolis tout en respectant le plus résistant et ancien arbre de la planète : Le fameux Ginkgo Biloba.
  • Bien débuter Ginkgopolis

    Leçon d’architecture
    Le jeu offre des sensations différentes en fonction du nombre de joueurs. À cinq, Ginkgopolis est une ville-champignon qui se développe à toute vitesse, alors qu’à deux, vous aurez plus de temps pour mettre en place votre stratégie. Une majorité dans un quartier est plus facile à gagner à cinq joueurs, mais aussi plus facile à perdre ! Il sera judicieux de ne pas dépenser trop de ressources dans une telle lutte si trop de joueurs se montrent intéressés. Ce qui peut être déroutant, c’est qu’une seule action peut avoir des conséquences multiples. C’est cela qu’il faut comprendre pour être performant. Maîtriser le jeu, c’est composer avec une mauvaise main de cartes sans passer à côté d’une bonne carte. Plus la ville grandit, plus les actions des joueurs deviennent puissantes et les retournements de situation spectaculaires !
  • Rencontre Gaël Lannurien, illustrateur

    Une vision du futur
    Illustrateur indépendant, Gaël Lannurien a commencé par travailler dans le cinéma d’animation. Il y affine son dessin et apprend, entre autres, les techniques de mise en couleur. En 2010, il commence à travailler en tant qu’indépendant dans l’édition. Avec son book, il a tenté d’être visible le plus possible sur internet. Ensuite, les propositions de boulot se sont enchaînées, notamment, dans le domaine du jeu de société… et heureusement.
  • Jeu Archipelago Ludically

    L’ordre et l’immoral
    Archipelago, ce fut d’abord cela : un projet qui, de présentations successives sur un site bien connu en rodages sur les salons, a repoussé encore plus loin que d’ordinaire, presque jusqu’à la caricature, la tendance actuelle à l’exposition d’un jeu préalablement à sa sortie. Montré sous toutes les coutures, mais aussi joué et commenté, il a acquis pour beaucoup de gens une existence concrète bien avant le mois d’octobre 2012, date de sa sortie officielle. Bien sûr, il serait tentant de questionner la possibilité de susciter de l’envie après s’être dévoilé de la sorte. Mais cela reste surtout, au fond, un problème de communicants et de commerciaux. À notre niveau, la problématique essentielle viserait plutôt à réfléchir à la possibilité d’un exercice critique dans ces conditions. D’abord, comment « prendre son temps », réinstaurer une temporalité plus saine pour le découvrir et le décrire, sans donner l’impression de venir longtemps après la bataille ? Ensuite, surtout, quels mystères peut-il bien lui rester ?
  • Jeu Les palais de Carrara Filosofia

    Construction sur plusieurs niveaux
    Le thème de Carrara, rabâché mille fois, manque cruellement d’originalité : le roi vous ordonne de construire des bâtiments, générateurs de monnaie et de points de victoire, en achetant au préalable des matériaux au meilleur prix. Mais une boîte estampillée Kramer & Kiesling n’est jamais réellement tout à fait comme les autres…
  • Enfants Colorpop Gigamic

    Cascade colorée
    Pop[pp] interj. Onomatopée du bruit émis lors de l’éjection d’un pion durant une partie de Colorpop.
  • Jeu Summoner wars Filosofia

    Créatures, magie et affrontement tactique
    Enfin ! Après trois longues années d’attente, le jeu de cartes à l’origine d’un buzz phénoménal sur les forums spécialisés est adapté dans la langue de Molière par Filosofia, intimement persuadé d’avoir déniché le bon filon pour les années à venir (voir notre encadré sur le lancement). Il est donc temps de vérifier si tout ce battage était mérité ou non.
  • Jeu Un monde sans fin Filosofia

    Choisir, c’est renoncer
    Après Les piliers de la terre, c’est sa suite, Un monde sans fin, roman historique de Ken Follett, qui est adapté en jeu de société. Si le jeu s’inscrit dans la thématique de son aîné, c’est une nouvelle mécanique que Michael Rieneck et Stefan Stadler, déjà auteurs des Piliers de la terre, mais aussi de Cuba, nous offrent avec ce titre.
  • Jeu Polar base La Boîte à Heuhh

    Impossible de rester de glace
    Une base scientifique perdue au fin fond de l’Antarctique. Une tempête glaciale. Des corps retrouvés suite à un massacre. Voici le scénario du film que vous allez devoir coproduire avec vos partenaires, et ça ne sera pas qu’une partie de plaisir.
  • Jeu Panic lab Gigamic

    Mes meilleures amibes
    Alors que l’une de ses grandes oeuvres passées (Méditerranée) nous revient sous une nouvelle forme, Dominique Ehrhard continue de regarder vers l’avant.
  • Jeu Tetris link Asmodee

    Lointaine parenté
    Qui n’a pas passé quelques heures bien comptées à faire tournoyer ces pièces multicolores afin de compléter les lignes ?
  • Jeu Win ! Funforge

    C’est celui qui le dit qui gagne
    Tout le monde rêve de savoir qui d’Al Capone ou de Dracula est le plus fort en neurochirurgie.
  • Jeu Helvetia cup Helvetia Games

    Des dragons et du football
    Jouer au football, c’est amusant. Avec des figurines, c’est mieux.
  • Enfants Tweegles Cocktail Games & Moonster Games

    Un jeu monstrueusement rapide
    Une poignée d’extra-terrestres décide d’envahir notre terre. Cependant, il y a une chose à laquelle ils n’ont pas pensé.
  • Rencontre Jérémie Caplanne, créateur de monstres

    Entretien avec un coauteur
    Après OK Corral, Jérémie Caplanne et Pascal Jumel signent ensemble Tweegles, leur second jeu d’observation et de rapidité. Jérémie Caplanne répond à nos questions.
  • Enfants Chatofant Haba

    Les cobayes de la boîte jaune
    Chatofant se présente sous la forme d’une petite boîte contenant soixante cartes Animaux colorées, une carte Fex, un pion en bois figurant ledit Fex, renard facétieux de son état, et un petit livret de règles multilingue.
  • Enfants Animo-déclic Haba

    Tu veux ma photo ?
    Les animaux du zoo ont dérobé un appareil photo et se photographient mutuellement.
  • Enfants Octave et les grenouilles chantantes Asmodee

    Octave, baisse d’un ton, tu veux ?
    Les vacances, le repos bien mérité ; un petit bout de paradis au bord de l’eau, le bruit cristallin d’une petite cascade. Et là, fin du rêve : une horde de grenouilles criardes s’égosillent à peine le soleil couché.
  • Enfants Léa a perdu ses taches Asmodee

    Cache taches
    Léa, la girafe, a de drôles de formes sur tout le corps, et certaines de ces formes disparaissent sous des caches de couleur rouge ou bleue.
  • Les métiers du jeu Photographe ludique

    Un non-métier du jeu
    Vous êtes-vous déjà intéressé de près aux visuels utilisés pour représenter le matériel au dos de vos boîtes ou à l’intérieur des livrets de règles ? Voici quelques tenants et aboutissants inhérents à la production de ces images, extraits d’un échange avec Jean- Baptiste Bouleau (photographe) ainsi que Sébastien Pauchon (éditions Gameworks) et Christian Lemay (Le Scorpion Masqué).
  • Jeux traditionnels Mu torere

    Quand les Maoris poussent le pion
    Entre deux séances de Haka intensives, rien de tel pour se détendre un peu que de faire une partie de Mu Torere sur le sable. Eh oui, même les guerriers les plus terribles savent faire preuve de finesse !
  • Rencontre Dominique Dumeste, coordinatrice de l’assocation Ludambule

    Déambulations ludiques
    Allez vers le public, le rencontrer plutôt que de l’attendre, susciter l’envie : une démarche qui dès les années trente fut mise en place par certains bibliothécaires à travers les célèbres bibliobus. Qu’ils soient considérés comme complément, ou offre de substitution, ils font partie désormais du paysage et soulèvent des problématiques spécifiques. C’est en toute logique, donc, que la démarche s’est peu à peu étendue, avec plus ou moins de bonheur, à la pratique du ludothécaire. Rencontre avec une pionnière militante et… forcément un peu globe-trotter.
  • Preview Qui es-tu, Targui ?

    En attendant la VF
    En voilà un qui ne sera pas resté dans le désert pendant trop longtemps. Originellement publié uniquement en Allemagne, le premier jeu d’Andreas Steiger, Targi, s’est fait suffisamment remarquer au cours de l’année passée pour nous parvenir début 2013 en langue française et anglaise. Mais qui donc se cache derrière l’impassible Touareg qui orne la couverture ?
  • Rencontre Thibault Quintens, CLD Distribution

    Du nouveau dans la distribution des jeux en Belgique
    Rencontre avec Thibault Quintens, chargé de promouvoir la distribution du jeu de société dans une filiale qui distribue principalement du jeu pour consoles. Quels sont les principes de cette nouvelle direction ? Et avant toute chose, CLD Distribution, c’est quoi donc ? Jean-Marc Richir, administrateur chez CLD, nous explique.
  • Sortie de table Troll ball, du Blood bowl pour de vrai

    Récit d’un sportif de l’ancien monde
    Pour la troisième fois depuis le début de la partie, je mets genou à terre. Pourtant, le jeu n’est commencé que depuis trois minutes. J’ai pris mon premier coup directement dans le torse. À terre. Mon adversaire et moi nous étions neutralisés d’une frappe simultanée dans le bras pour le second coup. À terre. Mais le troisième m’avait été odieusement infligé par un marmot d’une dizaine d’années, dans le dos, tandis que je luttais pour repousser le porteur de balle adverse. Trahison. Je me vengerai.
  • Rencontre Benoît Guillet, association J’en Perds Mon Lutin

    Arbitre de l’ancien monde
    J’en Perds Mon Lutin (JPML) fut, à l’origine, une association de conteurs, menée par des rôlistes qui, au vu du succès grandissant de leurs prestations, ont petit à petit intégré le public à leurs manifestations. Killer, murder party, jeux de rôle grandeur nature, les lutins sont aujourd’hui passés maîtres dans l’animation du Troll ball à la française.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Les sorties du mois : Dominion online & Hacienda HD
    Depuis le mois de septembre, les joueurs de Dominion sont orphelins des principales possibilités de joutes en ligne.
    Hacienda est un titre relativement méconnu de Wolfgang Kramer (Tikal, El Grande, les Princes de Florence ou encore les Palais de Carrara).

Information additionnelle

Informations complémentaires

Goodie : Carte Kaoterioù pour Karnag

Kaoterioù est une nouvelle congrégation pour Karnag. Vous devez posséder la mini-extension Congrégations pour pouvoir l'utiliser. Le joueur qui représente cette congrégation marque un point de victoire par niveau à chaque fois qu’il progresse d’au moins trois niveaux d’un seul coup sur la même piste de connaissance (par l'action des druides aux chaudrons, par l'utilisation de cartes, etc.)
Cette carte vous est conjointement offerte par Sit Down! et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 52
Décembre 2012

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…