Plato 56
Mai 2013

7,08 TTC

Goodie : La tuile Antioche pour Peloponnes

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Extensions : Guild of alchemists & university course pour Potion-making : practice;
    Réédition :
     Pur week end 2, il est de retour ! Je ! Te ! Jure ! ;
    News JDR : Osric, Les pièges de Grimmtooth, Moi maître du donjon, In nomine satanis / Magna veritas & Jeu vidéo : Path of exile ;
    Compte-rendu : 5e édition de Ludinord ;
    Bizarrerie : Brunan ;
    Platô, le philosophe du jeu : Olympiades ;
    Déclinaison :
     Dobble Corsica, vous reprendrez bien quelques châtaignes ? ;
    Bouquinerie : Un centre de ressources au Ludopole ;
    Indiscrétions : Jeus thèmes, Festiludis reprend, Levée de fonds, la triche a 10 ans & lancer de fleurs.
  • Jeu Peloponnes Jactalea

    Le vilain petit canard
    Un jeu de civilisation qui tient en moins d’une heure et qui ne soit pas un jeu de cartes, tel est Peloponnes, jeu sorti en 2009 chez Irongames, maintenant traduit en français par Jactalea. Sobriété et efficacité sont les maîtres mots de ce petit bijou.
  • Rencontre Timothée Leroy, de Jactalea

    Un loup dans la maison des geishas
    Jactalea est aujourd’hui une maison d’édition et de distribution. Timothée Leroy y est encore le seul à plein temps et s’occupe donc un peu de tout, du travail d’édition jusqu’à l’emballage des colis. Plato l’a interrogé sur la ligne éditoriale et les projets de Jactalea.
  • Jeu Okiya Jactalea

    Stratégie close
    Il était une fois un duo auteur-éditeur qui affectionnait les jeux abstraits à deux joueurs au format court, voire très court.
  • Jeu Docker 1-2-3 Games

    Auteur du scénario « Les ailes de la mort »
    Ce que les amoureux des jeux de stratégie abstraite aiment pardessus tout, c’est la certitude de pouvoir contrôler la situation ludique, que d’autres appelleraient problème mathématique.
  • Jeu Full moon Jactalea

    La décrocherez-vous ?
    Pour les amoureux de stratégie abstraite, le nom de Claude Leroy est loin d’évoquer un entraîneur mercenaire blond platine porté sur les pays africains ; il serait plutôt rattaché à un sentiment de plénitude ludique assez rare tant les créations signées de cette main respirent l’excellence. Toutefois, l’auteur nous a habitués par le passé à des jeux en apparence plus complexes et fabriqués dans des matériaux nobles, alors que Full moon s’inscrit dans la nouvelle gamme petit format pour deux joueurs développée par Jactalea ces derniers temps. Alors, transition réussie ?
  • L’art de Les secrets de l’habillage d’un jeu abstrait

    Imago jacta est
    Chez Jactalea, on apprécie les jeux abstraits. S’ils restent parfois dans leur plus simple appareil, certains d’entre eux ont la chance de passer entre les pinceaux de Cyril Bouquet.
  • Dossier Spartacus & Gladiatori

    Regards croisés
    Alors qu’il ne semble pas y avoir eu de succès majeur dans le genre depuis longtemps, le thème des gladiateurs fait actuellement un retour en force. Le récent succès de la série américaine Spartacus a probablement remis ce thème sur le devant de la scène, autorisant ou encourageant ces productions.
  • Jeu Spartacus Gale Force Nine

    Le sang des traîtres
    «Son dominus en est persuadé, la maison Batiatus offrira des jeux spectaculaires à Capoue ce tour-ci. Plusieurs fois, ses adversaires se sont gaussés de sa petitesse, de la faiblesse de ses gladiateurs, d’une gestion trop peu ambitieuse. Lentement, le dominus a accumulé les deniers, jusqu’à fournir à son ludus un champion digne de ce nom. Et c’est l’heure maintenant d’enchérir pour devenir l’hôte des jeux. Le bon Solonius a prévenu : les enchères sont élevées depuis plusieurs tours, le dernier titre d’hôte fut chèrement acquis pour neuf deniers. Mais Quintus Batiatus a réservé tout son or pour ce coup : il veut être maître de cérémonie, et il sait déjà qui il veut piéger à son primus. »
  • Jeu Gladiatori Giochix

    Chuter honorablement
    Tel un gladiateur dont l’équipement aurait alourdi le mouvement, le jeu de Michele Quondam a complètement raté son entrée dans l’arène. Lors du dernier salon d’Essen, l’absence d’une partie du matériel a gêné la mise en vente du jeu et freiné sa carrière. Quand il nous parvient enfin, c’est pour rentrer en concurrence avec d’autres, plus séduisants esthétiquement. Ce jeu est maudit, c’est entendu.
  • Analyse Les voies étranges et radicales de Giochix.it

    Mes amis, mes amours, mes emmerdes…
    Gladiatori n’est que l’un des trois jeux proposés lors du dernier salon d’Essen par cette étonnante maison d’édition, active depuis 2007 : Giochix.it. Si leurs sorties successives ont jusqu’à présent toujours bénéficié d’un traitement favorable ici (De vulgari eloquentia (N°37) fut noté 5 / 5 ; Rio de la Plata (N°42), 4 / 5 ; Upon a salty ocean (N°45), 4 / 5) ; CO2 (N°51), a lui aussi obtenu la note maximale), nous n’avions jamais pris le temps de nous attarder sur l’histoire de cet éditeur, au contraire de celle de quelques-uns de leurs confrères de la péninsule. Dommage, quand on considère leur singularité évidente dans un monde ludique qui tend parfois à l’uniformisation.
  • Dossier Éditeurs, auteurs, illustrateurs : rencontre des « 3e types »

    Cannes, 3e jour du Festival International des Jeux
    Je profite de l’occasion pour proposer à quelques grands noms de l’illustration de jeux de société présents de se réunir autour d’une même table.
  • Jeu Goblins Inc. Czech Games Editions

    Robots et coups bas
    Branle-bas de combat à l’usine de robots gobelins ! Le boss tire sa révérence, et le nom de l’heureux successeur reste à déterminer… Ni entrevues en costume-cravate, ni évaluations alambiquées au programme : chez les gobelins, on la joue à l’ancienne ! Un bon gros combat de robots au finish. Ca se passe comme ça, à la « Goblins, Inc. ».
  • Jeu Eminent domain Tasty Minstrel Games

    Un mijoté de « deckbuilding »
    Devenir maître de la galaxie ? Il suffit de coloniser des planètes de choix, en récolter les ressources et investir dans la recherche scientifique à bon escient. À moins que vous ne préfériez utiliser la force pour agrandir votre empire et accumuler une flotte de petits vaisseaux ?
  • Jeu Panique à Wall street Marabunta

    La crise de rire ?
    Connaissez-vous Marabunta ? Il s’agit d’un studio de création mis en place l’année passée par Asmodee dans le but de doter le géant de l’édition d’une branche « jeux costauds ». Après Libertalia et Ascension, Panique à Wall Street est le troisième titre du studio à la fourmi, l’insecte à la mode ces derniers temps. Précisons d’emblée que ce jeu vient de rafler le prix du jeu de l’année LIDJA (Ligue Intégriste Des Jeux d’Ambiance) en marge du festival de Cannes, ce qui place ses ambitions de jeu costaud à un niveau assez modeste. Mais en dehors du couac éditorial, que vaut réellement ce titre ?
  • Jeu Oddville What’s Your Game? & Iello

    Le bon, le lent et le fainéant
    Pour ériger une ville en moins d’une heure, il suffit d’avoir de bons ouvriers, et un exemplaire d’OddVille.
  • Jeu Ark & Noah Placentia Games

    Toute la pluie tombe sur moi
    Ark & Noah est un jeu de gestion doublé d’un jeu topographique.
  • Jeu Copyright Ferti

    Difficile d’y voir clair, tout est transparent !
    Copyright cache dans sa petite boîte « kangourou » presque soixante-dix cartes en plastique transparent.
  • Jeu Chipleader Odynaut Game Company

    Jackpot !
    Les odynautes sont de retour dans ce jeu de cartes prenant place dans l’univers des casinos.
  • Jeu Rule the roost Odynaut Game Company

    Cocoricooo !
    Branle-bas de combat à la ferme, où les coqs essayent d’imposer leur loi dans le plus de granges possible, tout en s’accaparant un maximum de poules.
  • Enfants Gribouille la ferme Asmodee

    Gribouillis d’idées
    Un cochon qui sourit , un chat qui vous accueille à bras ouverts, et une chouette curieuse qui passait par là.
  • Enfants Find Monty ! Beleduc

    Monty is in the bed
    Mais où est donc passé ce brave petit chat Monty ? Sous la couette ? Sur l’oreiller ? Sous le lit ?
  • Focus Vampire : the eternal struggle

    Saignées et pourparlers
    Les sorties récentes de jeux relativement légers, comme King of Tokyo ou Ghooost !, auraient presque pu faire oublier que Richard Garfield, célèbre auteur de Magic : the gathering, était capable de créations plus complexes. La communauté francophone s’apprête en effet à découvrir Netrunner, une de ses oeuvres réputées, datant de 1996 et qui, douze ans après, a fait une entrée très remarquée sur le marché anglophone via un travail de refonte de la part de FFG. En attendant de découvrir en français si le ramage de ce phénix se rapporte à son plumage, cette sortie est l’occasion de se pencher sur une autre oeuvre réputée du magicien Garfield : Vampire : the eternal struggle, surnommée V :TES.
  • Jeux de cartes Tour d’horizon du jeu de cartes à deux

    À deux, point de salut ?
    Nullement limitée aux jeux de cartes, la délicate question de « comment joue-t-on à deux ? » possède pourtant dans ce domaine une acuité particulière. C’est sans doute la raison pour laquelle cette catégorie ne jouit pas, ou plus, d’une grande renommée parmi les jeux de cartes traditionnels. Néanmoins, les réponses trouvées au fil du temps à cette problématique sont d’un intérêt qui dépasse le simple cercle des amateurs. En effet, elles nous fournissent un éclairage tout à fait intéressant sur la conception des jeux à deux en général, ainsi que quelques remarquables surprises ludiques.
  • Rencontre John Mc Leod, rédacteur en chef de Pagat.com

    Sisyphe au travail
    Sans doute est-ce là une question culturelle : parmi les meilleures publications concernant les jeux de cartes, beaucoup sont de langue anglaise. Il y a des exceptions sur des points assez précis – traités de bridge ou de tarot par exemple –, mais en ce qui concerne les sommes généralistes, leurs livres, publications et sites Internet sont sans véritable équivalent francophone. D’où notre rencontre avec John Mc Leod, tenancier d’un fascinant site qui fait référence sur le sujet. À contrecourant des évolutions du web moderne, la base de données, exclusivement textuelle, qu’il met à disposition, constitue un modèle d’épure. À travers lui et son entreprise passionnelle, c’est tout un rapport à ce fascinant objet « jeu de cartes » qui se dévoile.
  • Jeux traditionnels Le nyout

    Parcours initiatique au pays des matins calmes
    Jeu de parcours en croix et en cercle, le Nyout (ou Yut Nori) est aujourd’hui en Corée ce que les petits chevaux sont dans nos contrées occidentales : un jeu familial très populaire marqué par le symbolisme de sa forme.
  • Carnet d’auteur L’Aéropostale

    Journal de voyage d’un créateur, escale 1
    Bienvenue sur les lignes aériennes de l’Aéropostale. Préparez-vous à vivre un long voyage de création, depuis l’idée d’un jeu qui, au moment où nous écrivons ces lignes, n’est encore qu’un prototype en phase de réglage, jusqu’à sa sortie qui devrait avoir lieu pour Essen 2013. Durant les cinq prochaines escales des Plato 56 à 60, vous vivrez le décollage de sa maquette, vous franchirez avec nous les sommets escarpés des premiers essais de système de jeu. Vous partagerez les inquiétudes des pilotes lorsque, pris au milieu d’une tempête de doutes, vous ne saurez plus où vous vous rendez. Tels les pionniers des années vingt, vous franchirez l’océan des premières réussites, puis manquerez de vous crasher sur les plus hauts sommets du « gameplay ». Peut-être à la fin de ce voyage parviendrez-vous, avec nous, au bout de cette aventure ludique. Que le voyage commence…
  • L’envers du plateau Innovation, de Asmadi Games à Iello

    Réinventer un design
    Si le jeu Innovation est relativement original dans son fonctionnement, il l’est aussi dans le chemin de son édition. En effet, s’il a d’abord vu le jour chez un petit éditeur américain, Asmadi Games, Iello n’en a pas fait qu’une simple traduction mais une refonte complète. Cette particularité est l’occasion de revenir sur tous ces petits détails importants qui se cachent derrière l’édition d’un jeu de cartes comme Innovation.
  • Extension Innovation : échos Iello

    Retour vers le futur
    Si l’exercice de proposer une extension semble devenu un impondérable, on pouvait se demander comment l’auteur d’Innovation allait gérer ce cap délicat, tout en maintenant l’équilibre précaire de sa création. Échos en est la première extension et nous invite à jouer avec le temps.
  • Au fond de l’armoire Car wars

    Sans maîtrise, la puissance de feu n’est rien
    Cette année-là, le mensuel Jeux et Stratégies disparaissait définitivement tandis qu’apparaissait Abalone. Les jeunes guerriers français pouvaient commencer à explorer les tréfonds des souterrains d’Heroquest. Le premier championnat de France de Blood bowl allait avoir lieu en septembre. Cette année-là sortait en français Car wars.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Les sorties du mois : Battle for hill 218 & Kamon HD
    Relativement méconnu dans nos contrées, Battle for hill 218 est un petit jeu de cartes rapide pour deux joueurs, simulant un affrontement tactique pour le contrôle d’une colline.
    Voici l’adaptation de Kamon, jeu abstrait publié par Jactalea.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.235 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Tuile Antioche pour Peloponnes

Comment jouer cette tuile ? Il s’agit d’une tuile Civilisation. Lors de la phase de mise en place du jeu, elle est mélangée face cachée avec les sept autres tuiles Civilisation. Une est distribuée à chaque joueur et placée face visible au-dessus de son plateau individuel. Les tuiles restantes ne seront pas utilisées pour cette partie. La civilisation Antioche sacrifie un de ses habitants chaque tour, pendant la phase « revenu du tour », mais elle n’est jamais touchée par les catastrophes.
Cette tuile vous est conjointement offerte par Jactalea et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 56
Mai 2013

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…