Plato 67
Juin 2014

7,08 TTC

Goodies : La carte Saitenza pour Shinobi wat-aah ! & la carte Orbe de Ragfield pour Seasons

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Les jeux, c’est du sérieux : Je suis un iJoueur;
    Sous le radar : Skull king, wizard des Caraïbes ? ;
    Agenda :
     Les festivals des illustrateurs : Jeux thèmes & Jeux dessine, Prix Ludia de l’illustration de jeux de société, Finist’aire de Jeux, Ludibreiz’h, Fleur, Brussels Games Festival ;
    Déclinaison : Game over, le jeu ;
    Agenda : 12 Seasons Tournament World Series 2014 ;
    Courrier des lecteurs : À propos de l’édito du n° 65 ;
    News JCE : Le seigneur des anneaux : l’appel de l’Isengard ;
    News JDR : Les quatre de Baker street, les jeux des éditions La Saltarelle, L’étrange manoir ;
    Extension : Keyflower : the farmers, quand Agri rencontre Key
    Plein les mirettes : Tokyo – New York – Paris Express.
  • Jeu Shinobi wat-aah! Purple Brain

    Big bosses
    Purple Brain abandonne un temps ses trois petits cochons et leurs problèmes de voisinage, pour nous embarquer dans le Japon médiéval et ses ninjas. Et de nouveaux problèmes de voisinage…
  • Bien débuter Shinobi wat-aah!

    Dans ta face !
    Adeptes du contrôle à outrance, passez votre chemin… L’Empire de la Lune est le théâtre d’affrontements, de traîtrises et autres coups bas à la mode. On ne vous laissera pas constituer votre armée de ninjas si facilement : vous subirez, vous riposterez et vous survivrez… peut-être. Les seules règles : rester dans l’ombre et conclure des alliances de circonstance.
  • Rencontre Théo Rivière & Benoît Forget

    Maîtres-éleveurs de scarabées
    L’été dernier, Théo Rivière était encore étudiant. Son projet était alors d’intégrer une école pour pouvoir intégrer, d’ici quelques années, une maison d’édition de jeux de société. Son projet tout juste conçu, il hésite à postuler à une offre d’emploi de Iello pour laquelle il ne se sent pas encore tout à fait qualifié. Benoît Forget, qu’il connaît bien pour avoir fréquenté les mêmes tables de jeu poitevines, l’encourage à proposer sa candidature. À raison, puisque s’il n’a finalement pas le poste de chef de projet convoité, Iello crée néanmoins pour lui un poste de chargé de l’événementiel, du « sourcing » (la recherche de nouveaux jeux à éditer) et du SAV. En quelques mois, le petit scarabée est devenu professionnel de l’édition tout en finalisant avec Purple Brain l’édition de son premier jeu en tant qu’auteur. Rencontre.
  • Jeu Bruxelles 1893 Pearl Games

    Art ludique et jeu nouveau
    C’était un temps où Bruxelles ne bruxellait pas encore, et pourtant, c’était la Belle Époque. Cette période où tout était possible, où la dépression économique venait de prendre fin, et où les architectes les plus fous osaient dessiner les constructions les plus monumentales. Parmi ceux-ci, Victor Horta produit l’hôtel Tassel, perle de l’Art nouveau. Alors, comment ne pas se laisser séduire par tant de finesse artistique pour en faire un jeu.
  • Bien débuter Bruxelles 1893

    Construire d’équerre
    Si, par leur élégance naturelle et leur évidence, les magnifiques bâtiments Art nouveau dessinés par Victor Horta semblent avoir été aussi faciles à ériger pour lui que de s’habiller le matin, il n’en est rien. Une bonne architecture est une architecture qui paraît couler de source, mais l’exercice de ce métier est d’une rare difficulté et nécessite des connaissances très éclectiques… tout comme Bruxelles 1893. Car si le jeu peut sembler simple, il n’en dévoile pas moins une grande complexité et exige une maîtrise de nombreux mécanismes imbriqués. Heureusement, Étienne Espreman nous montre comment manier l’équerre et le compas comme de véritables maîtres d’oeuvre.
  • Rencontre Étienne Espreman nous parle de Bruxelles 1893

    Joueur nouveau
    Étienne Espreman n’est pas un des pères fondateurs de l’Art nouveau, n’est pas né au dix-neuvième siècle et ne vit pas dans la maison Cauchie. Il a pourtant choisi ce courant artistique comme thème pour son premier jeu. L’auteur en herbe nous raconte l’histoire d’un succès.
  • Carnet d’auteur Bruxelles 1893, l’extension

    Travaux d’agrandissement
    Lorsqu’un architecte pose son crayon sur la table, c’est qu’il a fait des compromis. Un projet n’est jamais vraiment terminé, et le plus dur est finalement de s’arrêter. Mais une fois construits, ces bâtiments majestueux semblent entiers et pleinement aboutis. Pourtant, ces oeuvres complexes ne cessent de hanter ceux qui leur ont donné vie, chantant à leurs oreilles leur inachèvement. Étienne Espreman, l’auteur de Bruxelles 1893, pense qu’il n’en a pas fini avec son jeu. Sitôt sorti du salon d’Essen, il songe déjà à faire une extension.
  • Jeu Splendor Space Cowboys

    Splendide et Froidor sont dans un bateau…
    S’il y a bien un jeu qui était attendu en ce début d’année, c’est lui. La raison ? Il s’agit du premier bébé d’une maison d’édition dont la création a passablement agité le monde ludique, Space Cowboys, en raison de l’immense expérience éditoriale cumulée par ses membres fondateurs, sans compter leurs succès passés. Le vieil adage dit que souvent la montagne accouche d’une souris. Vérifions.
  • Bien débuter Splendor

    Maître du précieux
    Vos jetons tintent fébrilement au creux de votre main, mais vous ne savez pas sur quelle richesse jeter votre dévolu. Pour ne pas vous laisser éblouir par toutes les splendeurs du jeu, voici quelques conseils.
  • Jeu Agents secrets Playad Games

    Jeu d’espions
    Soixante-douze cartes, quarante-cinq minutes, douze joueurs, deux agences.
  • Jeu Dungeon of mandom Oink Games

    Si on faisait un groupe de un ?
    Malgré notre dossier très complet sur les jeux minimalistes japonais (voir Plato n° 65), la production est si foisonnante que certains sont passés au travers des mailles du filet rédactionnel. Et parmi ceux-là se trouvait ce petit joyau, preuve supplémentaire, s’il en fallait une, que treize cartes suffisent à procurer des heures de plaisir.
  • Jeu Terra evolution : tree of life Mindwarrior Games

    Le deck caché de Darwin
    Imaginez, votre traditionnelle soirée du samedi sur Arte part en sucette : la télé tombe en rade, pire, votre indécrottable pote ornithologue amateur a l’ardent désir de vous expliquer pourquoi les oiseaux ont des plumes…
  • Jeu Disque-monde : les sorcières Iello

    Vous avez un problème ?
    S’écartant à nouveau de ses habituelles mécaniques complexes et calculatoires à souhait, Martin Wallace remet le couvert avec l’univers déjanté de Terry Pratchett. Cette fois, c’est au cycle des sorcières et des fameuses terres de Lancre d’être à l’honneur, dans un essai très familial, accessible, peu original, mais finalement très agréable.
  • Jeu The great persuader dV Giochi

    Débat
    Bonimenteur 1 – lancer de dé : rouge.  Tirage de carte : « Ne pas jouer à The great persuader. ». Sablier 1 min. Top !
  • Jeu 12 realms Mage Company

    Royaumes perdus
    Mais que fait donc Blanche-Neige en attendant le retour de ses sept nains ?
  • Jeu King of Tokyo : power up! Iello

    Pandi-panda
    Power up ! est la première extension de King of Tokyo, jeu où des monstres s’affrontent pour devenir le maître de la capitale japonaise.
  • Jeu Compounded Dice Hate Me Games

    Quand le hasard cristallise l’ennui
    Voici un jeu paradoxal à plus d’un titre, à commencer par son thème : la chimie.
  • Jeu Mimtoo Cocktail Games

    JE SUIS une araignée QUI marche sur la lune
    Pour tous ceux qui en douteraient encore, c’est effectivement un jeu de mime que Cocktail Games nous propose dans cette boîte métal au petit format.
  • Jeu King & assassins Galakta

    L’angoisse du roi haï
    Dans sa forme et dans son fond, King and assassins ressemble beaucoup à Mr Jack, car c’est aussi un jeu qui marie habilement objectif secret et bluff.
  • Jeu Minivilles Moonster Games

    Cette ville est trop petite pour nous deux
    Dans Machi Koro, devenu Minivilles en français chez Moonster Games, il s’agit de construire une ville en achetant des cartes représentant divers bâtiments.
  • Jeu Primate fear Gigantoskop

    Gare au gorille
    Jeu de cartes compétitif léger dans la lignée d’un Munchkin, Primate fear met en scène de braves manutentionnaires oeuvrant dans une décharge hantée.
  • Jeu Mystères Iello

    Ambiance et déduction
    L’idée de départ est aussi simple que classique : faire deviner aux autres joueurs, à l’aide d’indices successifs, une proposition parmi les neuf cents comprises dans la boîte.
  • Jeu Rumble in the dungeon Flatlined Games

    Encore ? Ben oui, encore !
    Ce qu’il y a de bien avec les jeux crétins, c’est qu’ils osent tout.
  • Rencontre Arnaud Urbon

    Quand un auteur devient éditeur
    Parmi les auteurs devenus éditeurs, Arnaud Urbon se distingue par l’écart entre les mécaniques qu’il a créées et la ligne éditoriale définie pour sa maison d’édition, Ilopeli, qui signifie plaisir du jeu en finnois, au pays du bon vieux père Noël. Sans être une évolution irréversible, puisque va venir Korrigans, qu’Arnaud signe en cocréation avec son compère Ludovic Vialla, ce positionnement nous a rendus curieux. Nous vous proposons une rencontre avec ce leprechaun.
  • Enfants 1001 Ilopeli

    Pas laid
    À partir de quatre ans. 1001 affiche clairement son accessibilité. Pourtant, en regardant les cartes, le mystère est total.
  • Jeu ChromaTikTak Ilopeli

    Stroop trompeur
    ChromaTikTak est basé sur l’effet Stroop. Souvenez-vous, nous en avions parlé il y a quelque temps dans la chronique de Khromix.
  • Jeu Panik Ilopeli

    Ghost leurré
    Dans Panik, chaque joueur se retrouve à la tête d’une équipe de neuf chasseurs de fantômes identique à celle de ses adversaires. Enfin pas tout à fait.
  • Jeu Kenya Ilopeli

    La loi de la savane
    Kenya nous emmène au coeur de la savane. Sélection naturel le oblige, pour remporter la partie, il faudra être l’espèce la plus nombreuse à la fin de la partie.
  • Rencontre Christian Lemay

    Le scorpion tombe le masque
    Créée en 2006, la maison d’édition québécoise Le Scorpion Masqué a aujourd’hui dix-huit jeux au catalogue. L’année 2013 fut celle où Christian Lemay, son fondateur, a établi un rythme de croisière qu’il souhaite conserver : deux publications au printemps, deux à l’automne, avec, systématiquement, une nouveauté dans la gamme des jeux d’ambiance, une autre dans la collection pour enfants « Les p’tits monstres ».
  • Jeu sQuizz Le Scorpion Masqué

    Un classique aux accents modernes
    Avez-vous statistiquement plus de chances de mourir en manipulant des feux d’artifice, en tombant de votre lit ou en vous étouffant avec de la nourriture ?
  • Jeu C’est pas faux ! Le Scorpion Masqué

    Pas vrai ?
    La réplique culte de Perceval dans la série Kaamelott a manifestement donné des idées au plus prolifique des tandems français, qui en a tout naturellement fait un jeu d’ambiance.
  • Jeu La course des étoiles Le Scorpion Masqué

    Vers l’infini, mais pas trop loin !
    Avant la destruction de leur planète par une supernova, des extraterrestres partent à la recherche d’un nouveau lieu d’habitation.
  • Enfants Balamari Beleduc

    Pêcheurs et fiers de l’être
    Deux jeunes pêcheurs tentent de sauver des jolis poissons de bois des mâchoires du requin.
  • Enfants Doodle monster Beleduc

    Dessine-moi un m… onstre
    Il pleut ? Vos bambins aiment dessiner ? Vous cherchez un jeu sans vainqueur ni perdant ?
  • Jeu Waka waka Kosmos & Iello

    Commerce équitable
    Jambo (cf. Plato n°6), qui veut dire bonjour en swahili, voit le jour en 2004 et donne lieu à deux extensions (en 2007 et 2010). Sort ensuite en 2012 Waka waka (fais-le !), et dernièrement Asante (merci). Tous ces jeux sont l’oeuvre des mêmes auteur et illustrateur, et font partie d’une série ayant pour thème commun le commerce en Afrique et utilisant pour titre une expression swahilie.
  • Jeux à deux Collection Filosofia deux joueurs : la suite

    De l’ancien dans le nouveau
    Quelques numéros auparavant, nous revenions sur la collection jeux à deux chez Filosofia / Z-Man. Or, cette histoire est loin d’être figée ; le mouvement de balancier qu’ils impriment entre reprise de succès éprouvés (Colons de Catane deux joueurs, Les cités perdues, etc.) et tentatives plus audacieuses (Targui, Agricola : terres d’élevage, Le Havre : port fluvial) continuant de plus belle, avec, dernièrement, le retour sur les étals de deux productions anciennes.
  • Jeux traditionnels Rencontre avec l’association Ave Bagacum

    Jouer le jeu pour que le passé devienne présent
    Un amateur de jeu, qu’il soit de plateau, de rôles, d’ambiance, wargame ou tout ce qui peut lui permettre d’émoustiller ses sens, n’est pas forcément l’archétype du monomaniaque. Dans son parcours ludique, il arrive que cette personne passe d’un genre à l’autre facilement, voire qu’elle tente, ô grâce suprême, de mélanger l’ensemble pour créer un univers de jeu bien à elle. De même, cette passion, jointe à celle d’un autre hobby, peut faire de bons mélanges… du moment que cela puisse apporter du plaisir à échanger autour de soi ! Plato est allé à la rencontre de quelques mordus, férus d’histoire de surcroît, dont la pratique ludique polymorphe est vecteur de découverte et de partage auprès du plus grand nombre.
  • Jeux traditionnels Le jeu des latroncules

    L’ancien Versailles ?
    Un jeu est créé. Puis il est diffusé, pratiqué, remanié, il se fait même parfois inspiration pour d’autres. Ce parcours est d’autant plus flagrant que le titre est ancien : les siècles le façonnent, le modifient et puis il tombe dans l’oubli. Un jour, on l’exhume et là l’énigme s’impose.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Duels sur iPad : Yomi
    Ce qu’il y a d’agréable dans le dématérialisé, c’est cette facilité de mise en place et de résolution des situations ludiques qui sont parfois pénibles à gérer.
  • Rencontre David Sirlin, de Sirlin Games

    Entre jeux vidéo et jeux de société
    Son nom ne vous dit probablement rien, et pourtant sa renommée est aujourd’hui internationale. Au terme « auteur », il faut plutôt préférer l’anglicisme « game designer » quand on parle de lui tant son domaine professionnel est vaste. Diplômé du fameux M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology), joueur international de Street fighter 2, auteur de nombreux articles poussés sur les concepts ludiques ainsi que d’un ouvrage abordant l’état d’esprit du jeu en compétition, il est également connu pour ses prises de position très arrêtées contre Magic : l’assemblée ou encore le planétaire League of legends. La sortie de Yomi sur l’App Store est pour nous l’occasion de revenir avec lui sur cet univers, son univers, à mi-chemin entre les jeux vidéo et ceux de société.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.235 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Carte Saitenza pour Shinobi wat-aah

La carte Saitenza pour Shinobi Wat-aah ! vous est conjointement offerte par Purple Brain et Plato magazine.
Saitenza est un yôkai, qu’il suffit d’intégrer à la pioche et qui se joue comme les cartes du même type.

Goodie : Carte Orbe de Ragfield pour Seasons

Cette carte s’insère simplement dans votre deck, et se joue selon les coûts d'invocation et effets qu'elle indique.
Ce goodie magique vous est conjointement offert par Libellud et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 67
Juin 2014

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…