Plato 86
Mai 2016

7,55 TTC

Goodie : Les tuiles Canards pour Happy pigs

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Extension : Abyss : kraken, vous reprendrez bien un peu de poulpe ? ;
    Jeu : Labyrinthe-prénom ;
    Tendance : Des cartes qui ont bon dos, jouons avec les versos ;
    Platô, le philosophe du jeu : Coitus interromptus ;
    Extension : Race for the galaxy : invasion xeno, rencontre du troisième arc ;
    Déclinaison : Kaleidos & Dobble des marques, déclinaisons remarquées.
  • Jeu T.I.M.E Stories Space Cowboys

    Futur antérieur
    D’un coup d’oeil, j’avise la jauge de mon compteur temporel : 25 unités de temps (UT) pour toute la mission. Il ne faudrait pas traîner. Alors qu’en cette belle année 2297, les voyages temporels sont devenus monnaie courante, ma mission concerne les débuts de T.I.M.E Stories. Et évidemment, je suis en retard pour le briefing. Bob va encore me passer un savon…
  • Jeu Porta Nigra Gigamic

    Manège en chantier
    Amateurs d’immersion, de sensations hors normes et d’histoires palpitantes au suspense hitchcockien, vous éprouvez le besoin, après les expériences Legacy ou T.I.M.E Stories, de continuer à découvrir de nouveaux champs créatifs ? Alors, sans doute est-il préférable de tourner cette page sans attendre. Il est question ici d’un retour aux fondamentaux du jeu à l’allemande, un domaine dans lequel le duo Kramer-Kiesling montre toute l’étendue de son talent.
  • Jeu Freedom, le chemin de fer clandestin Asyncron

    S’échapper de Candyland
    Emmené par le conducteur, le petit groupe d’esclaves progressait de plus en plus péniblement à mesure que la nuit avançait. Apercevant une lueur au loin, tout le monde retint son souffle. Un chasseur d’esclaves. Un des fugitifs, pris de panique, s’enfuit en criant. Aussitôt, le chasseur s’engagea à sa poursuite et, bientôt, les bruits de course s’estompèrent, laissant place au silence de la nuit. Le groupe reprit sa marche. Encore quelques miles, et les esclaves en fuite pourraient se reposer en sécurité avant d’être pris en main par un nouveau conducteur.
  • Jeu Lutèce Superlude

    C’est le jeu, ma pauvre !
    Vous avez compris le jeu de mots ? Bravo, vous êtes soit brillant, soit dyslexique. Et peu importe que ce soit l’un ou l’autre, vous pourrez quand même jouer à Lutèce aisément tant son accessibilité a été pensée pour satisfaire le plus grand nombre. Mais à trop vouloir plaire, on finit parfois par être trop lisse.
  • Jeu Epix Ferti

    Sus aux pixels !
    Après le succès de Complots, en témoigne le nombre considérable de déclinaisons existant à ce jour, il était normal que Rikki Tahta et Ferti se retrouvent pour l’adaptation européenne du nouveau minijeu de l’auteur, un titre connu outre- Atlantique sous le nom de Melee. Parés pour la baston ?
  • Preview Outlaws, last man standing KJ Games

    Il ne doit en rester qu’un
    Une fois n’est pas coutume, c’est un jeu encore en projet qui attire l’attention. Il s’agit de Outlaws, last man standing, créé par un jeune auteur, Jérémy Pinget, illustré par le talentueux Arnaud Demaegd, jusque-là égérie presque exclusive d’Ystari. Le jeu, déjà prêt, sera proposé d’ici quelques semaines sur la plate-forme de financement Kickstarter.
  • Jeu Paris 1800 SAS Aestas

    Au temps des barricades
    Au lendemain de la Révolution française, l’instabilité politique jette un trouble sur la fragile esquisse d’une ère nouvelle. C’est pourtant le début d’une période qui verra la capitale sortir de sa chrysalide médiévale pour justifier son surnom de Ville Lumière. Tandis que les autorités multiplient les projets d’urbanisme pour transformer Paris de manière radicale, les voix des intellectuels résonnent dans les quartiers populaires où gronde l’indignation. Il est temps de choisir son camp.
  • Jeu Sea of clouds Iello

    Choisir, c’est faire gagner
    En 2014, Théo Rivière proposait Shinobi wat-aah !. Ce premier jeu mêlait à la fois simplicité des mécanismes et dynamisme des parties, mais aussi quelques défauts, comme le dosage entre chaos et tactique. Deux ans après cette prometteuse et sympathique création, l’auteur quitte la fourberie des shinobis pour nous inviter dans celle de la piraterie.
  • Jeu Happy pigs Iello

    Porc de plaisance
    Porcinet, les trois petits cochons, Porco Rosso, Oolong, Babe, Miss Piggy, Ton ton, Porky pig… Qu’ils sont nombreux, ces drôles d’êtres roses, à avoir marqué notre enfance ! Gros personnages débonnaires, un tantinet ridicules, mais toujours sympathiques, ils jouent souvent les seconds couteaux. Mais cette fois, c’est pour occuper le devant de la scène que Iello a rassemblé un casting 100 % porcin à la faveur de son nouveau jeu de gestion. Un titre plein de promesses : cochon qui s’en dédit !
  • L’envers du plateau Happy pigs, du sourcing à la boîte finale

    Du travail de cochons
    Iello a été fondé en 2002 par Patrice Boulet et Cédric Barbé. Créée initialement pour vendre des cartes à collectionner aux particuliers, la société s’est peu à peu tournée vers la distribution aux boutiques, la localisation de jeux étrangers, puis l’édition. Aujourd’hui, après quatre déménagements pour des locaux toujours plus spacieux et sur le point d’agrandir à nouveau ses bureaux et sa zone de stock, la société lorraine emploie 18 personnes. Chacune intervient tour à tour dans l’élaboration d’un jeu. Focus sur Happy pigs et les rôles respectifs de Ludo, Nadège, Thomas, Mélanie et les autres pour en faire la boîte aujourd’hui disponible en boutiques.
  • Jeu Star realms Iello

    Dominion-like sauce space opera
    Là-bas, dans les étoiles, la guerre passe comme un soleil. Là-bas, le fer s’emballe, les fusées crachent du sang vermeil… Décidément, la Guerre des étoiles version René Joly, il n’y a que ça de vrai pour se plonger dans l’ambiance épique de l’espace. Ou alors il y a Star realms.
  • Jeu Ships Treefrog Games

    Le dernier Wallace
    À l’image de ce Ships qui met en avant dans son thème et ses mécaniques la question de l’obsolescence technique, Martin Wallace nous renvoie à un autre âge du jeu de société, quand il publiait de gros jeux de gestion sur l’industrie. Sorti à Essen 2015, Ships, dans son exposition, dans son accueil critique, dans sa distribution, dans sa présence sur les tables, ne semble pas avoir tout l’écho qu’il mériterait.
  • Jeu Inhabit the Earth R&D Games & Huch! & Friends

    À côté de la plaque (tectonique) ?
    Lors de l’entretien rétrospectif qu’il nous avait gentiment accordé, Richard Breese annonçait que dans son prochain jeu, il allait se pencher sur l’évolution des espèces. Après tout, pourquoi pas ? Après le corail (Reef Encounter) et une série de jeux sur un pays imaginaire (les Keys), on pouvait s’attendre à tout. Comme l’auteur de Keyflower est son propre éditeur et qu’il ne s’inscrit pas dans une logique de marché, mais plutôt de plaisir, il fait ce qu’il veut, comme il veut, à son rythme. Y compris des productions qui semblent parfois décalées par rapport à notre époque. C’est aussi pour cela qu’une base étroite de fans le suit avec assiduité.
  • Jeu Queen’s architect Queen Games

    Numerobis, c’est un faible
    Bon les gars, le pays est en ruine après la dernière guerre, on nous a appelés en renforts, alors pas question de chômer ! La reine veut un palais, et c’est nous qui allons le construire, pigé ? On va pas laisser les autres péquenots nous faucher ce contrat sous le nez. Au boulot !
  • Jeu The battle at Kemble’s Cascade Filosofia

    Retroboardgaming
    Dans la Kemble’s cascade, astérisme de la constellation dite de la Girafe, le temps n’a plus de prise, et les combats spatiaux qui y font rage sont restés figés en mode 16 bits. Sortez vos manettes, et préparez-vous à dégommer des extraterrestres bien ordonnés.
  • Rencontre Antoine Guincetre & Le coffre à jouer

    La box ludique
    Connaissez-vous les box ? Très tendance depuis quelques années, elles consistent en un abonnement, non pas à un imprimé périodique, mais à un colis sur un thème précis : cuisine, oenologie, jardinage, puériculture, beauté… et, désormais, jeu de société.
  • Jeu Domus domini Franjos

    La chaussée aux moines
    Chez Franjos, on est plus coutumier du jeu rapide et malin que de la grosse machine teutonne à base de gestion de ressources.
  • Extension Loony quest : the lost city Libellud

    Recharge feutrée
    Pour ceux qui auraient arpenté les nombreux mondes d’Arkadia, seize nouvelles feuilles Niveau sont proposées dans cette extension.
  • Jeu Spexxx Waterfall Games

    Dé placement
    Titre du jeu écrit en très gros et charte graphique ultracolorée, le look de Spexxx est daté et pourrait laisser penser que son contenu l’est tout autant.
  • Enfants Spookies Haba

    Ghost busted
    Avec Karuba et Odyssée-land, Spookies est le troisième titre, et le plus accessible, avec lequel Haba a lancé sa collection dédiée à toute la famille.
  • Enfants Lezard domino Djeco

    Un gecko peut en cacher un autre
    Djeco prend soin de nos chères têtes blondes et nous propose un jeu de dextérité mâtiné de pichenettes à base de dominos.
  • Enfants Mamicatchmi Djeco

    Il ne faut pas attraper mamie dans les orties
    Pour jouer à Mamicatchmi, mieux vaut être quatre autour de la table. Il faut alors se répartir les rôles.
  • Enfants Attrap’ trésors ! Haba

    Sésame, attrape-moi
    Voici un autre titre basé sur de la discrimination visuelle et de la rapidité.
  • Sortie de table Tendance : salles escape

    Jeu grandeur nature en salles
    Sabine regarde d’un oeil le cadran de sa montre : plus que 27 minutes. 27 minutes pour déchiffrer le code dissimulé dans les livres, pour trouver la manière d’articuler les leviers afin de débloquer un mécanisme dont elle ignore les effets, pour réunir les différentes pièces du puzzle qui permettra de déverrouiller les portes de l’armoire, et peut-être de trouver les plans cachés par le traître. 27 minutes avant que son équipe entende le vrombissement final qui caractérise la fermeture de la porte temporelle et reste piégée à jamais dans les arcanes du passé.
  • Au fond de l’armoire La revue Jeux & Stratégie

    Quand internet n’existait pas
    Cette décennie-là, Garri Kasparov devint le plus jeune grand maître d’échecs du monde. Le premier championnat de France de Wargames réunit 148 participants. Les Français purent acheter pour 1 200 francs – et les Belges pour 8 000 francs – le premier ordinateur Sinclair, disposant royalement 0,4 Ko de mémoire vive ! Des jeux à cristaux liquides rythmaient les voyages en voiture de leurs petits bruits électroniques, tandis que Tron sortait au cinéma. Le jeu de rôle français fit son apparition avec l’Ultime épreuve ; Steve Jackson et Ian Livingstone publièrent le premier Livre dont vous êtes le héros de l’histoire. Cette décennie-là fut celle de Jeux & stratégie !
  • Plateaux numériques Puzzle strike Sirlin Games

    www.fantasystrike.com
    Sorti il y a quelques années, Puzzle strike est un jeu de « deckbuilding » original puisque chaque joueur va se constituer un sac de jetons plutôt qu’un paquet de cartes.
  • Plateaux numériques Brass Cublo

    www.cublogames.com
    Sorti il y a près de dix ans, Brass est considéré par beaucoup de joueurs comme le chef-d’oeuvre de Martin Wallace.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.325 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Tuiles Canards pour Happy pigs

Ajoutez simplement ces tuiles Canard au marché et utilisez-les selon les mêmes règles que les chochons. Vous pouvez choisir de mélanger différents animaux dans vos prés, ou de jouer chacun avec une espèce différente.
Ce goodie vous est conjointement offert par Iello et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 86
Mai 2016

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…