Plato 82
Décembre 2015

7,55 TTC

Goodies : 3 cartes Défi & 1 Immeuble légendaire pour New York 1901

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Billet d’humeur : Des poilus aux Feldgrau, Sweet November plus fort que le manichéisme ;
    Agenda : Le Festival des Jeux de Cannes 2016, tapis rouge pour les pros ;
    Platô, le philosophe du jeu : Plato rame en 2 de couple ;
    Concours : Monstre-toi & Moo stick, place stickée ;
    Bizarrerie : Takattak, elle est venue, elle est répartie ;
    Jeu : Mots croisés.
  • Jeu L’auberge sanglante Pearl Games

    Cadavres exquis
    Ami voyageur, bonjour et bienvenue à l’auberge de Pearl-Beille. J’espère que vous n’avez pas été effrayé par les vilains ragots colportés au sujet de notre établissement. Entrez, vous êtes ici chez vous : votre confort est notre confort, votre plaisir est notre plaisir, et votre argent… sera bientôt notre argent.
  • Bien débuter L’auberge sanglante, une adresse conseillée

    Comment bien détrousser son prochain
    Si les règles de L’auberge sanglante sont relativement simples, la première expérience du jeu pourrait dérouter. Blocages, coups du sort, problèmes pour optimiser ses enchaînements, le jeu peut malmener un débutant et le laisser dubitatif sur la qualité du service offert par cette auberge. Voici quelques conseils pour profiter au mieux de votre séjour.
  • Rencontre Sébastien Dujardin plante le décor

    Éditeur cherche auberge au cadre somptueux
    L’illustration d’un jeu marque sa personnalité à la fois au niveau du thème et de la mécanique. Quels graphismes proposer pour un jeu dont le principe est d’assassiner des gens pour voler leur argent ? Sébastien Dujardin, éditeur, revient sur les choix opérés pour L’auberge sanglante.
  • L’art de Weberson Santiago & Luis Francisco

    Aux couleurs du Brésil
    Début 2014, les jeux minimalistes Love Letter et Coup envahissent le monde et se parent de nouveaux habits au travers des localisations. L’une d’elles va particulièrement attirer les regards, au-delà même de son pays de distribution, et faire saliver bon nombre d’internautes : l’édition brésilienne de Coup (Complots pour sa version francophone). À l’origine de ce « Coup » magnifique, un duo étonnant : Weberson Santiago et Luis Francisco.
  • Jeu Art of war : the card game Cocolo Games & Product arts LLC

    Yin & yang du combat
    « La meilleure politique guerrière est de prendre un État intact. Il vaut mieux que l’armée de l’ennemi soit faite prisonnière plutôt que détruite. » Sun Tzu.
  • Dossier Star wars

    La licence arrive en force
    Les licences, concept longtemps considéré comme dépassé, ne se sont jamais aussi bien portées que ces dernières années pour le marché des jeux et jouets. En 2015, ceux inspirés de la saga de George Lucas devraient générer entre 70 et 100 millions de recettes, selon les prévisions du cabinet NPD, suscitant ainsi une croissance estimée à 1.5 % (source BFM Business). Le 4 septembre dernier, la présentation des produits dérivés du septième opus cinématographique tiré cet univers, Le réveil de la Force, a constitué en elle-même un véritable événement, provoquant notamment un incroyable regroupement la veille à minuit au magasin Disney des Champs-Élysées à Paris. Le jeu de société n’est pas épargné par cette déferlante commerciale. Liés à la sortie de ce fameux épisode VII, nombreux vont être les produits dérivés ludiques sous le sapin ; ce seront, pour l’essentiel, des rethématisations de classiques. Tout cela a été savamment orchestré depuis de nombreux mois grâce aux achats de licences. Difficile d’y voir clair tant les accords s’entremêlent et évoluent au fil des années et des films.
  • Jeu Star wars : Assaut sur l’Empire Edge

    Descente en force
    C’est l’année Star wars ! Les éditeurs en profitent pour rhabiller leurs fins de séries aux couleurs de la célèbre franchise, à commencer par FFG avec le vénérable Descent. Lifting réussi ?
  • Sortie de table Sport Saber League

    Padawan pour de vrai ?
    Le 4 mai 2015 a été créée l’association sportive de la Sport saber league (SSL), devenue ensuite fédération sportive reconnue par le Ministère de la jeunesse et des sports. Quatre passionnés ont ainsi transformé leur rêve en réalité ! La SSL Team se compose de Manon Demodice, présidente de l’association, Nathan Storoge qui est également instructeur et trésorier, Adrien Koch Forbin, instructeur et secrétaire, et Guillaume Pouls, référent théorique par ses quinze ans d’escrime et dix ans de sabre laser, vice-secrétaire et instructeur. Depuis, Farid Ben Salem les a rejoints en tant que directeur technique national. Trois instructeurs ont été formés : Arnaud, Sam et Nicolas.
  • Jeu Star wars : Empire vs Rébellion Edge

    Quand Anakin fait son valet noir
    Les esprits chagrins sont souvent d’humeur chafouine : « Boarf, encore un jeu enrobé de marketing… et puis, depuis que c’est Disney, c’est plus pareil. Tiens, ça me rappelle presque quand Goscinny est mort et qu’Uderzo s’est retrouvé aux manettes ; les gauloiseries sont devenues moins marrantes… » Mais laissons là les grognons.
  • Jeu Au nom du roi Phalanx Games

    Aux sombres héros de l’amer
    C’est bien beau d’avoir découvert les Amériques, mais maintenant, place au business ! Alors on se bouge et on se dépêche d’y refaire un petit tour, les cales ne vont pas se remplir toutes seules…
  • Jeu Nothing personal Game Salute

    C’est juste les affaires
    Quoi de plus naturel pour un jeu d’enfoirés que de se dérouler dans le milieu de la mafia américaine de l’entre-deux-guerres, celle du légendaire Al Capone ? Dans une ambiance qui fleure bon la trahison, surtout si vous jouez avec la musique du Parrain en fond sonore, vous ne vous ferez pas d’ami. Il y a même fort à parier que vous allez en perdre. Mais rappelez-vous : ce n’est pas personnel.
  • Dossier Quelques jeux de cartes à rééditer d’urgence

    Éditeurs, si vous nous entendez…
    Comme les chats ont sept vies, les jeux de cartes en ont souvent plus d’une. Les nouvelles versions de Parade, Tichu, Njet, Korsar, Lords of Scotland, For sale et quelques autres prouvent qu’il y a un marché pour ces rééditions soignées sur le plan graphique et matériel de classiques du genre. L’existence actuelle de plusieurs gammes chez différents éditeurs laisse ainsi espérer que d’autres titres puissent les suivre dans cette voie.
  • Jeu Niet! Iello

    Oh si !
    Troisième incarnation pour le jeu de Stefan Dorra qui revient dans cette collection de jeux de cartes ouverte chez Iello par Le roi des nains, Ghooost ! et Piña Pirata. Après les créations originales, il s’agit de la réédition d’un jeu qui fait figure de classique.
  • Jeu Tichu Filosofia

    Une bombe !
    Moins connu que son cousin Gang of four, mais présent comme lui depuis des années dans le paysage, Tichu constitue une variation supplémentaire dans la famille des jeux de défausse. Comme il s’agit là d’un des meilleurs titres du genre, les pratiquants fervents étaient en droit d’espérer un écrin à sa mesure. Son arrivée dans la collection « Luxe » de Filosofia laisse présager le meilleur.
  • Jeu Arboretum Filosofia

    Auprès de mon arbre
    Situé entre un Black spy plutôt classique et les relativement pointus Tichu et Chimera, Arboretum, la nouvelle pépite de cette collection de jeux de cartes chez Filosofia, offre une sorte d’intermédiaire. À contre-courant des thèmes en vogue, pour dénoter ou attirer un public différent, il propose de planter des arbres.
  • Jeu Lords of Scotland Filosofia

    Bourre-pif calédonien
    Depuis Braveheart, on sait que les Écossais sont quelque peu susceptibles dès lors qu’on leur parle de souveraineté. Alors quand douze clans se réunissent pour tenter de se choisir un chef suprême, on peut se douter que les choses risquent d’être pour le moins houleuses…
  • Enfants Shashawa La Haute Roche

    Aux vaillants bluffeurs
    Cette petite chose mignonne et rigolote, très joliment illustrée, brode d’évidence sur la trame des traditionnels.
  • Jeu Game of trains Brain Games

    Gare du Nord
    Si l’on devait expliquer en une phrase pourquoi Essen reste une expérience à vivre, ce pourrait être « parce qu’on y trouve des jeux comme ça », tout en exhibant ce petit jeu letton passé complètement inaperçu lors de la grand-messe ludique mondiale.
  • Jeu RevoltAAA Play This One

    Le triple A, c’est dépassé
    Fort d’un joli succès d’estime avec Ugo en 2013, voici revenir Play this one avec un nouveau jeu de cartes de l’infatigable Reiner Knizia.
  • Jeu Chicago poker Phalanx Games

    Les saloons perdus
    La bonne cote actuelle des auteurs Bruno Faidutti et Bruno Cathala permet à certains de leurs jeux de revenir pour un deuxième tour de piste.
  • Jeu Black sheep & white sheep MO ZI Game

    Tomber dans le Panurge
    Incontestablement, le mouton est tendance. C’est en effet le candidat idéal lorsqu’il s’agit d’illustrer un ressort ludique avec un animal docile, quoiqu’un peu benêt.
  • Enfants Monsters tower Cranio Creations

    Finger building
    Qu’elle est intrigante, cette grande tour cartonnée ! Elle donne immédiatement envie de regarder à travers l’une de ses fenêtres afin de voir ce qu’il s’y passe.
  • Enfants Maître renard Superlude

    Par un fromage alléché ?
    Maître renard part en congé et cherche un digne remplaçant chapardeur. Il met les candidats à l’épreuve en les envoyant de nuit dans la basse-cour pour rapporter un butin précis.
  • Jeu Splash! Lifestyle

    Plus dure sera la chute
    Si vous voyez un jour sur une table une tour étrange faite de solides multicolores à l’équilibre improbable, de grosses pièces cubiques reposant de travers sur de petites barres verticales, vous n’êtes peut-être pas en face de la dernière exposition d’architecture contemporaine, mais devant une partie de Splash !
  • Extension Takenoko : Chibis Bombyx & Matagot

    Un panda, ça va… Deux, bonjour l’embarras !
    Sorti fin 2011, Takenoko a gagné en l’espace de quatre années un statut incontestable de classique familial qui a séduit de nombreux joueurs aux quatre coins du globe. Suite à son succès commercial, tout le monde attendait logiquement une extension
  • Jeu Le petit prince, voyage vers les étoiles Ludonaute

    Étoile filante
    En 2013 paraissait chez Ludonaute l’un des succès marquants de l’éditeur : Le petit prince, fabriquemoi une planète, créé par Antoine Bauza et Bruno Cathala. La sortie du film Le petit prince de Mark Osborne en 2015 est l’occasion pour la même équipe de proposer une nouvelle interprétation de la fameuse histoire d’Antoine de Saint-Exupéry.
  • Rencontre Le voyage précipité de Ludonaute

    Du film au jeu
    Le petit prince, voyage vers les étoiles est un jeu de commande. En novembre 2014, ON Entertainment, la société de distribution du film, recherchait un partenaire pour éditer un jeu à paraître pour la sortie du film, prévue pour octobre 2015. Sophie Dufeu, en charge du « licensing », a contacté Philippe Mouret, avec qui elle avait travaillé sur l’adaptation d’Arthur et les Minimoys, à l’époque où il était chez Asmodee. Sachant qu’ils connaissaient bien la licence suite à leur premier jeu Le petit prince, fabrique-moi une planète et pensant qu’ils seraient intéressés, Philippe Mouret l’a orientée vers Anne‑Cécile et Cédric Lefebvre de Ludonaute. Anne-Cécile revient sur l’histoire mouvementée de ce jeu un peu particulier.
  • Jeu Karuba Haba

    Ivre de la jungle
    Une île perdue au milieu de l’océan, une plage de sable fin, des eaux claires et turquoise, le doux bruit des vagues, la caresse du soleil, l’ombre bienveillante des palmiers, le souffle d’une légère brise… et Rüdiger Dorn qui nous réveille à coups de pied pour partir crapahuter sous le cagnard à la recherche de trésors cachés dans de dangereux temples nichés au fin fond d’une jungle hostile. Bienvenue à Karuba.
  • Dossier Kickstarter

    Retour sur expériences
    Les plates-formes de financement participatif offrent la possibilité aux créateurs et éditeurs du monde ludique de voir leur oeuvre prendre forme, se développer dans des proportions inespérées, à l’image de Conan (qui a réalisé un carton avec plus de 3 millions de dollars récoltés) ou d’Exploding kittens (jeu de cartes qui a explosé les records avec 8 millions de dollars de fonds levés). Mener une campagne de « crowdfunding » ne se décide pas du jour au lendemain et répond à une certaine logique et à certains objectifs. Coup de projecteur sur Mare nostrum, 10’ to kill, Deal et Tunhell, quatre projets ludiques bien différents qui ont vu – ou verront prochainement – le jour grâce à Kickstarter.
  • Rencontre Jamie Johnson

    Community chief, un nouveau métier
    Boutiquier, distributeur, créateur de jeu, puis pigiste pour le magazine spécialisé Ravage et désormais animateur pour Tric Trac, Jamie Johnson a acquis une nouvelle compétence de « community chief » sur divers projets Kickstarter. « L’english touch » du site ludique a animé quelques campagnes de financement participatif, dont le très attendu Conan ou le plus récent The 7th continent. Jamie nous donne sa vision de l’explosion des projets participatifs dans le secteur ludique.
  • De l’or dans vos mains Créer tout un décorum pour Mysterium

    Ambiance de jeu
    De nombreux jeux sont édités de nos jours avec un matériel et des illustrations d’une telle qualité qu’ils donnent envie de les poser dans un écrin digne de leur promesse, de les vivre dans des conditions qui mettent particulièrement en valeur leur ambiance et permettent aux joueurs de s’immerger pleinement dans leur univers pour y passer plus qu’un bon moment : une expérience chargée de souvenirs. Plato vous propose un guide technique pour mettre en scène vos parties. Et quel meilleur choix pour commencer que le saisissant Mysterium, qui a fait l’objet de la couverture de notre numéro 80 ?
  • Rencontre Kévin Bazin, de Chaotik Colors

    Colore le monde du jeu
    La figurine, à mi-chemin entre matériel ludique et objet de collection, gagne à être mise en couleur. Si elle vient au jour la plupart du temps brute et grise, elle devient source de fascination dès qu’elle revêt des couleurs. Elle flirte parfois même vers la « collectionnite », syndrome de notre société où poursuivre sa collection n’est plus une affaire de temps et de recherche, mais se transforme en investissement financier. Certains passionnés se sont donné pour mission, parfois professionnelle, de colorer ces objets de plastique, plus rarement de métal. Kévin Bazin de Chaotik Colors est l’un d’entre eux.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.253 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodies : 3 cartes & 1 immeuble pour New York 1901

Mélanger les trois nouvelles cartes Défi avec les cinq autres avant d’en piocher une au hasard. Big Developer : à la fin de la partie, les joueurs reçoivent 5 points par district où ils ont au moins trois « Gros » gratte-ciel, ayant chacun une empreinte de quatre cases ou plus. Silver Titan : à la fin de la partie, les joueurs reçoivent 5, 10 ou 15 points pour avoir quatre, cinq ou six de leurs gratte-ciel Silver encore sur le plateau. Real Estate Mogul : à la fin de la partie, les joueurs reçoivent 5 ou 10 points quand ils ont au moins deux gratte-ciel (y compris leur bâtiment de départ) dans respectivement quatre ou cinq districts. Le bâtiment légendaire : Flatiron Le Flatiron, terminé en 1902, fut l’un des gratte-ciel les plus hauts de son époque. Sa forme triangulaire en fit rapidement un immeuble emblématique de la ville de New York. Le Flatiron ressemble à une colonne classique avec une base et une couronne. Sa façade ondulante lui donne un joli relief décoratif, et une corniche triangulaire vient coiffer le tout. Le Flatiron est à la fois un monument municipal (depuis 1966) et national (depuis 1989). Ajoutez-le aux autres gratte-ciel légendaires de votre prochaine partie de New York 1901 !
Ce goodie monumental vous est conjointement offert par Blue Orange et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 82
Décembre 2015

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…