Plato 90
Octobre 2016

7,55 TTC

Goodie : Deux cartes Grappin pour Celestia

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Jeu : Parcours de la tortue ;
    Réédition : Copatibility, parfaits l’un pour l’autre ;
    Extensions : Dark tales : le Petit Chaperon Rouge & Blanche-Neige, les contes version black metal;
    Platô, le philosophe du jeu : Faut-il laisser la mamie faire ? ;
    À venir : Timebomb, le fil rouge, Mac, le rouge ! ;
    Déclinaisons : Préparons Halloween avec Black stories, histoires de se faire peur ;
    News JCE : Ambitions galactiques, l’échiquier est en place ;
    Jeux de rôles : Soleil noir, le devoir dans la peau ;
    Jeux de rôles : Achtung! Cthulhu, tentacules en Mer du Japon ;
    Localisation : Rouler pour la galaxie, « Excuse my French » ;
    Import : The mystery of Dattakamo.
  • Jeu Le tour du monde en 80 jours Purple Brain

    Course d’antan
    Dans un contexte où les rééditions de classiques se succèdent, Purple Brain a choisi pour lancer une nouvelle gamme, Classics, de s’attaquer à l’un des plus vénérables : Le lièvre et la tortue de David Parlett, premier jeu primé du prix Spiel des Jahres en 1979. Exit le thème de la course champêtre : le jeu se pare d’un nouveau visage en conviant les joueurs à revivre les aventures de Phileas Fogg et de son fidèle Passepartout dans leur tour du monde en 80 jours.
  • Rencontre David Parlett, au présent

    Le tour du jeu en 42 ans
    Dans un précédent numéro (Plato n°57), David Parlett revenait sur sa longue et riche expérience dans le monde du jeu, sa carrière d’écrivain et ses intérêts iconoclastes. À l’époque, il était honoré pour son travail d’historien au Hall of fame de la UK Games Expo, en compagnie d’autres personnalités. S’il revient aujourd’hui, c’est moins dans une démarche rétrospective que pour parler du présent et du futur, à savoir ce nouveau Tour du monde en 80 jours, qui est une réédition d’un de ses premiers ouvrages.
  • Rencontre Thomas Vuarchex, multicasquette

    Rencontre avec un illustraphiste
    Voilà plus de vingt ans que le nom de Thomas Vuarchex est crédité sur des boîtes de jeux de société. Mais ce n’est pas toujours au même titre : auteur, illustrateur ou encore graphiste, domaine dans lequel il a été initialement formé, sont autant de casquettes qu’il a portées. Comment travaille aujourd’hui ce pionnier du monde ludique contemporain ?
  • Focus Twin it ! perpétuel

    Le casse-tête infini
    Si vous êtes déjà passé par les toilettes de Tom Vuarchex, vous avez sans doute réglé vos problèmes de transit intestinal pour toujours ! Un poster imbriquant des centaines de bulles aux formes étranges, illustrées dans le genre psychédélique mélangeant multiples références, et où il s’agit de trouver cinq paires, à poser devant les fosses d’aisances, il fallait oser l’idée.
  • Jeu Fourberies Bombyx

    Viens voir les comédiens
    Oyez, oyez, bonnes gens ! Un peu grisés encore des chemins arpentés tout autour du Royaume, nous revenons céans. Et nos chevaux fourbus, au convoi bariolé, vous ramènent pléthore d’histrions désopilants. Tandis que sur la place s’érigent les tréteaux et que dans les coulisses oeuvrent les baladins, votre serviteur vient – avec humilité – vous annoncer la pièce qui se jouera demain. Plaise à Sa Majesté que nous lui offrions les scènes les plus exquises que ses yeux ont mirées afin que notre troupe de fervents courtisans, par sa main magnanime, se voie récompensée.
  • Jeu Dojo kun Yemaia

    Placement dans tes dents
    Dojo kun, c’est un jeu à thème japonais, reposant sur une mécanique allemande et avec des jets de dés à l’américaine ; le tout édité par les Italiens de Yemaia, un nom aux consonances japonaises. Un peu d’éclaircissement s’impose.
  • Jeu Bang! Le duel dV Giochi

    Il n’en restera qu’un, enfin, peut-être
    Emiliano Sciarri n’en finit plus d’exploiter le filon Bang ! . Après la très réussie version dés, voici l’attendu jeu à deux, seul mode qui n’avait pas encore été réellement exploré. Quelques mois après sa sortie internationale, l’édition française est disponible, distribuée par Asmodee. C’est également l’occasion de voir revenir en boutiques certaines extensions du jeu de base, comme Gold rush, en version originale.
  • Jeu Simurgh NSKN Games

    Dresseur de dragons
    Amateurs de sensations fortes, vous frappez à la bonne porte. Ici, vous ne chevaucherez rien de moins que des dragons ! Prenez la tête d’un clan et emmenez-le au sommet pour régner sur l’humanité.
  • Rencontre Shadi Torbey, auteur

    Seigneur de l’Onivers
    Plongeons ensemble au coeur même du monde onirique de Shadi Torbey, chanteur d’opéra belge, auteur de jeu, mais surtout l’un des maîtres incontestés de l’Onivers.
  • Rencontre Élise Plessis, illustratrice

    Rêves & cauchemars en couleurs
    Plato vous propose en différé d’Islande, et plus particulièrement du fjord Mjóifjorður, une interview d’Élise Plessis, l’illustratrice attitrée de l’Onivers. Actuellement âgée de 32 ans, elle a grandi dans une petite station de ski du Haut- Doubs. Elle quitte ses montagnes à l’âge de 19 ans pour aller étudier le graphisme à l’École supérieure des arts et industries graphiques Estienne à Paris. Elle étudie ensuite à l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre de Bruxelles. En plus de développer une passion pour les gaufres de Liège, elle y obtient un master en communication graphique.
  • Retour sur La trilogie (qui n’en est plus une) Torbey

    Au champ de l’Onivers, tu cueilleras ce que tu sèmes
    Qu’il est loin, le temps où les jeux de Shadi Torbey tenaient dans de petites boîtes ! Filosofia a décidé de mettre les petits plats dans les grands et de repenser les jeux de cet auteur à l’univers si particulier dans une collection Onivers. L’occasion de revenir sur cette série atypique de jeux solo.
  • Jeu Arcadia quest Edge, Spaghetti Western Games & Cool Mini Or Not

    Donjons & des gnons
    Financé grâce à une campagne Kickstarter en 2014, le projet Arcadia quest est rapidement parvenu à récolter bien davantage que la somme initialement requise. Il s’est, par la même occasion, constitué une communauté de joueurs avides d’en découdre par figurines interposées. Outre le jeu de base, plusieurs extensions sont aujourd’hui disponibles : la grosse boîte d’Outre-tomb’, contenant une nouvelle campagne, ainsi qu’une foultitude de héros supplémentaires qui font varier les plaisirs. Faisons le point sur ce dungeon crawler atypique.
  • Jeu Mystic vale AEG

    Cultiver son lotus noir
    Carte mythique de Magic, le Lotus noir a fait rêver plus d’un joueur et a affolé le marché de la spéculation. Que ce soit dans un cadre marchand ou dans celui d’un jeu, les cartes puissantes exercent une fascination et stimulent l’imaginaire des joueurs. Mystic vale, en les invitant à incarner des druides dans une forêt magique, leur propose tout simplement d’assouvir ce doux plaisir : construire les cartes de leurs rêves.
  • Jeu Air alliance Route 11 & Japon Brand

    Avarie en vol
    Quand un auteur japonais s’essaie à l’eurogame, cela donne Air alliance. Est-ce réussi ? Eh bien, autant que peut l’être un gratin dauphinois dont la préparation aurait été confiée au chef d’un sushi-bar. Ce n’est pas la catastrophe du siècle, cela aurait été de mauvais goût dans un jeu sur l’aviation, mais ce n’est pas franchement terrible. Attachez vos ceintures et préparez-vous au décollage.
  • Jeu M.U.L.E. Lautapelit

    Capitalisme interplanétaire
    En 1983 paraît le jeu vidéo M.U.L.E., une des premières simulations économiques – et aussi le premier jeu multijoueur sur console unique – qui conduit les joueurs à coloniser la planète Irata (Atari à l’envers !) pour en tirer un bénéfice maximum. Élu alors « jeu de l’année » au Japon, considéré comme une référence et inspiré par les jeux de plateau, il fait son juste retour dans le monde matériel.
  • Jeu Oceanos Iello

    We all lived in the Iello submarine
    Recherche aventurier, l’oeil vif, l’esprit aiguisé, prêt à descendre dans les abysses pour dégoter des baleines à haut-de-forme et des cristaux de pouvoir, n’ayant pas peur des sorties en scaphandre. Travail facile. Rémunération attractive.
  • Rencontre Marie Ooms, l’Ekö-graphiste

    Ekö, un parti pris graphique
    Sit Down ! est une maison d’édition tenue par deux graphistes. Ce premier métier participe forcément à leurs choix éditoriaux et à leur façon d’aborder l’orientation graphique, l’illustration et la fabrication de leurs jeux. Focus avec Marie Ooms sur Ekö, jeu abstrait remarqué dès sa sortie pour ses visuels forts et ses couleurs intenses.
  • Jeu Chamans & tribus Jeux & Mondes

    Échecs préhistoriques
    C’est la guerre paléolithique ! Sorciers et troupes s’opposent pour prendre possession de la mince bande de territoire habitable. Associant astucieusement mécanique de gestion et affrontements territoriaux, Xavier Debaix vous invite à des batailles courtes et violentes, à base de massues et de magie !
  • Jeu Team play Schmidt

    Combinaisons par couples
    Malgré ses atours assez peu sexy, Team play est un petit jeu très malin qui, sous réserve de le pratiquer avec le bon nombre de joueurs, donne de furieuses envies de revanche.
  • Jeu Final touch Space Buddies

    Une touche de fantaisie
    À l’instar de Crossing l’an passé, Final touch, sorti juste avant l’été, propose une petite touche de légèreté idéale pour les vacances.
  • Jeu Eminent domain : battlecruisers Tasty Ministrel Games

    Ça sent un truc, mais quoi ?
    Sept cartes pour conquérir la galaxie, vous en êtes ? Parce que c’est exactement ce que propose Battlecruisers .
  • Jeu Soirée potion chez Riton la Main noire Edge, Ninja Division & Soda Pop Miniatures

    Potion night fever
    Souvent présenté comme une extension de Super dungeon explore, Soirée potion chez Riton la Main noire est pourtant un jeu conçu de façon indépendante.
  • Extension Mysterium : hidden signs Libellud

    Il suffira d’un signe, une nuit
    — – Télégramme — –
    Avis aux meilleurs extralucides du pays STOP Fantôme du manoir de Warwick de retour STOP Armez-vous de vos meilleures boules de cristal STOP.
  • Jeu Guess what! Blue Orange

    Tu sais quoi ? Je m’ennuie…
    Dans Guess what !, il faut faire deviner une série de trois images pour marquer des points.
  • Jeu Top 12 Schmidt

    Des chiffres à la douzaine
    Telle la madeleine de Proust, le logo Schmidt nous renvoie à notre enfance et aux rayons jouets des supermarchés dans lesquels trônaient en maîtres les jeux et puzzles de cet éditeur.
  • Jeu Cortex challenge Captain Macaque

    Têtes au carré
    Cortex challenge se propose de vous remuer les méninges en proposant pas moins de trois boîtes pour que quiconque puisse trouver calotte crânienne à ses neurones.
  • Enfants Abella l’abeille Haba

    Petite oui, mais espiègle c’est…
    Eh non, ce n’est pas Maya, mais Abella, tout juste sortie de son alvéole et prête à polliniser ludiquement les facultés des plus petits.
  • Enfants Drôles de lutins ! Haba

    Bonne pioche
    Comme toujours, chez Haba, le matériel de Drôles de Lutins ! est parfait.
  • Enfants Au pays des petits dragons Haba

    À vos marques, prêts, partez !
    Vos enfants ne seront plus jaloux lorsqu’ils vous verront jouer avec les dragons de Simurgh.
  • Enfants Préhistononos Haba

    Yam’s de parcours
    31 tuiles Chemin, marquées de -1 à 3 points Miam, sont alignées sur la table.
  • Rencontre Mathieu Papauré, un figuriniste rennais

    Chat perché
    Depuis déjà un bon paquet d’années, nombre de personnes se sont mis en tête de promulguer le même engouement pour la figurine via internet ou le contact humain. Mais dans cette course effrénée à la vas-y-que-je-te-pousse, où chacun donne de la valeur à son travail, il faut savoir se distinguer, se faire remarquer, montrer sa patte.
  • Place du marché Coludik, la copropriété ludique

    Vers une idée de consommation de jeux raisonnable ?
    Il paraît que l’âge moyen du joueur de jeux de société dit moderne oscille entre trente et cinquante ans et qu’il est majoritairement masculin. Vu son profil réducteur vite léché et son pouvoir d’achat actuel, on est en mesure de se dire qu’il peut se payer aujourd’hui ce qu’il ne pouvait pas quand il était adolescent et jeune adulte. Pourtant, sa passion dévorante pour le jeu le pousse vers la recherche du Saint Graal, de l’occasion ou de la meilleure affaire qui lui fait dire que oui, vraiment, il va adorer ce titre qui ne lui a pas coûté la peau du scrotum. Mais voilà : parfois, quelques-uns se disent qu’ils peuvent, à leur manière, apporter eux aussi leur participation en créant des alternatives économiques visant à soulager la sphère financière de leur passion. Plato en a justement rencontré deux. Ce mois-ci, nous vous présentons Nicolas et sa démarche de coachat. Le mois prochain, nous découvrirons Aurélien et son idée du jeu de société L.O.A. (Location avec option d’achat).
  • Au fond de l’armoire Jeux & Stratégie, épisode 5

    Conquérants & tortues de mer
    Sur l’étagère, entre une boîte de Monopoly et une Bonne paye trônent fièrement un Richesses du monde, un Pièges ! , un Scrabble évidemment assorti de son Boggle, un Destins et, pour les plus audacieux, un Risk et un Twister. Dans beaucoup de foyers, ils agrémentent les soirées familiales et les dimanches après-midi pluvieux. Ces boîtes vont bientôt se retrouver délaissées, oubliées, écrasées par de simples feuilles de papier pliées et des petits centimètres carrés de carton coloré.
  • Plateaux numériques Pickomino United Soft Media Verlag GmbH

    www.usmgames.com
    Pickomino est l’un des titres emblématiques de Reiner Knizia.
  • Plateaux numériques Patchwork DigiDiced

    www.digidiced.com
    Le studio DigiDiced continue son travail sur les jeux pour deux joueurs d’Uwe Rosenberg en portant Patchwork sur iOS et Android, après Le Havre, port fluvial et Agricola, terre d’élevage.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.260 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Cartes Grappin pour Celestia

Jouer cette carte lorsque le capitaine dit que le voyage continue permet au passager qui vient de descendre de remonter dans l'aéronef en rendant le trésor qu'il vient de récupérer.
Ce goodie vous est conjointement offert par Blam! et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 90
Octobre 2016

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…