Promo !

Plato 44
Mars 2012

7,08 3,54 TTC

Numéro épuisé
Disponible en téléchargement uniquement (goodie non fourni)
Goodies : La carte Sisu pour Rallyman & le scénario Leopoldsburg pour Mémoire 44

 

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Indiscrétions : Festival du jeu de Montpellier, MDR : Le Moment De Récré, Jeux Thèmes à Briis, Wakfu JCC c’est fini, Hommage à Michael Sohre, Haro sur les dédicaces ?, Best of Plato ;
    Bizarrerie : Urknall, the big bang ;
    Le coin écolo : Du traitement des déchets au cycle de l’eau : Lixo & Agua ;
    Indiscrétions : A few acres of snow ;
    News JDR : Dragon age, Battletech, Within, The one ring, Licence Warhammer 40K, Le trône de fer, Histoire de jouer 6, Éclipse 10 ;
    Import :
     Assieds-toi et marche & Exposaurus ;
    Extension : Extension pour Steam torpedo ;
    Compte-rendu : 51e salon du jeu et du jouet à Paris ;
    Réédition : Dragon’s gold ;
    Sondage : Les meilleures ventes de 2011 ;
    Déclinaison : Timeline événements & Honolulu.
  • Jeu Nightfall Iello

    Chérie, ça va trancher !
    Lassés de réciter vos combinaisons de « deckbuilding » dans votre coin ? Baissez la lumière, laissez la nuit envahir la ville et vos instincts primaires ressurgir. Ici, les villages sont cernés de loupsgarous, les forgerons fourbissent des balles d’argent et les chapelles ne proposent que de précaires abris face aux vampires.
  • Bien débuter Nightfall

    Le bon chasseur
    La nuit vient de tomber, vous laissant seul dans l’obscurité où vous n’entendez que sifflements de balles et grognements suspects. En main, des cartes Créature attendent vos ordres. Allumons quelques projecteurs pour mieux partir en chasse.
  • Rencontre David Gregg, auteur

    Réactions en chaîne
    Ayant découvert récemment la diversité de la production ludique actuelle, David Gregg est d’abord un passionné de jeux de cartes à collectionner. Nightfall est sa première publication, et il y fait déjà preuve d’un certain savoir-faire.
  • Analyse Le domaine du « deckbuilding »

    Quand le mécanisme devient jeu
    Deckbuilding, trois syllabes qui résonnent depuis quelques années aux oreilles des joueurs, fascinant les uns, agaçant les autres avec la prolifération de titres s’en réclamant. Auteurs ou éditeurs rivalisent de nouveaux jeux sous couvert de ce mécanisme, promettant au passage innovation, thème, interaction et tout autre attribut sensé rendre obsolète le père de toute cette frénésie, l’incontournable Dominion. Alors, « deckbuilding » : prétexte commercial ou vraie bonne idée ?
  • Jeu Master merchant Kanai Factory

    Tout dans les mains, rien dans les pioches
    Un deck-builder intéressant, composé d’à peine quarante cartes ?
  • Jeu Pergamemnon Iron Games

    Grandeur et décadence
    Après Peloponnes, qui revisitait brillamment le jeu de civilisation, on était curieux de voir sous quel angle Bernd Eisenstein allait aborder le « deckbuilding ».
  • Dossier Les jeux du stade

    La glorieuse incertitude du sport
    À l’échelle sociale, le sport est omniprésent et jouit d’un rayonnement énorme. Les adaptations vidéo-ludiques des sports les plus populaires figurent toujours en très bonne place dans les ventes, à l’abord de chaque nouvelle saison. Par contre, dans l’ascension du col menant à nos plateaux, les jeux de sport sont plus à la peine…
  • Rencontre Alain Ollier, la tête et les jambes

    À moins que ce ne soit le contraire
    Alain Ollier, auteur de la simulation cycliste Leader 1 et responsable de la maison d’édition française Blackrock Editions. Corné Van Moorsel, à la fois auteur et éditeur néerlandais de jeux tels que StreetSoccer, Basket Boss ou encore Powerboats (Cwali). Ils ont en commun d’oeuvrer ou d’avoir œuvré à la fois en tant qu’auteur et éditeur à des jeux de sport, mais pas exclusivement. Pour une perception différente des spécificités du genre ? Regards croisés.
  • Analyse Quelle place pour les sports fantastiques ?

    Quand le poing américain remplace la raquette
    Alors que les jeux de société retranscrivant des sports contemporains subissent une forme de désamour, les amoureux de la compétition, de la testostérone et du muscle ont peut-être trouvé la parade : les univers fantastiques ou futuristes. Sexy et hyper-violents : il incarnent les vraies valeurs de l’olympisme.
  • Jeu Kairn Le Scorpion Masqué & Blackrock Éditions

    Curling version âge de pierre
    Rangez vos patins et vos balayettes, cette version ne vous laissera pas de glace.
  • Jeu Grand Prix Expert Autoédition

    La Madeleine de Prost
    Un passionné d’un sport mécanique, qui en fait un jeu de plateau, et s’autoédite… Dans l’aspiration de Jean-Claude Bouvier et du succès de Rallyman, André Bonnet tente le pari d’une plus grosse cylindrée. Suffisant pour accrocher la pole ?
  • Jeu Rallyman dirt Rallyman

    Bienvenue sur la Terre
    Vivez de nouvelles sensations sur les routes en terre, terre-asphalte, terre-neige ou terre-asphalte-neige ! Longues glissades, double rétrogradage, balayage de la route, franchissement de gués, tableau de bord dynamique, pneus terre ou tendre vont pousser plus loin votre maîtrise de la Micro Rally Car (MRC). Mais le but reste toujours le même : être le plus rapide sur un rallye de trois spéciales.
  • Jeu Play rugby Ligue Nationale de Rugby

    L’affrontement physique autour d’une table
    Ce jeu a pour ambition de promouvoir les règles ainsi que les valeurs de ce sport.
  • Jeu Foot-foot Foot-foot-Edition

    La bonne paye touche au but
    Coloré, non dénué d’un certain humour gaulois dans le nom des joueurs à recruter.
  • Jeu Crazy kick Hurrican

    Pour les fans de foot et les autres
    Marcel !, Chris ! Cyril !, Franck ! Hicham !, Seb ! Seb !, Buuutttt !
  • Extension K2 : Broad Peek Rebel

    Un cap, une péninsule ?
    En écho au joli succès d’estime enregistré à sa sortie fin 2010, K2 s’offre, un an après, le luxe de quelques arpents de dénivelé supplémentaires.
  • Jeu High frontier Sierra Madre Games

    2010, l’odyssée de l’espace
    Voici un jeu de science-fiction dans lequel il n’y a pas d’aliens à zigouiller, pas de félons intersidéraux à démasquer, pas de guerre étoilée à mener à la vitesse de la lumière, pas de meeples en chêne ou en polyamide à affecter à des tâches ingrates sur des planètes qui, bien qu’inhospitalières, restent heureusement propres à optimiser des ressources cubiques au-delà des dangers à braver au laser. Et pourtant, à High Frontier, il est question d’espace. Mais de quel espace alors ?
  • Jeu The adventurers – La pyramide d’Horus Dust Games

    Le retour de la momie
    Explorateurs assoiffés de trésors, préparez vos sacs : on a découvert une pyramide inexplorée recelant des richesses inestimables. Mais plus que les habitants des lieux, ce sera votre propre avidité que vous devrez craindre !
  • Jeu Lancaster Queen Games

    Lent casse-tête
    1413 : Henri V de Lancaster est le nouveau roi d’Angleterre. C’est un homme ambitieux, désirant unifier son pays et conquérir le trône de France. À la tête d’une des grandes familles aristocratiques anglaises, vous allez apporter votre soutien à ses ambitions et tenter de vous construire la plus grande renommée du pays.
  • Jeu Singapore White Goblin Games

    Dans les petites rues de Singapour
    En 1819, Sir Raffles est chargé par l’East India Company de fonder un avant-poste commercial à Singapour. En quelques années, cette péninsule hostile va se transformer en fourmilière prospère. Deux siècles plus tard, Singapore propose à trois ou quatre joueurs de revivre ce développement fulgurant.
  • Retour sur Mémoire 44, huit ans après

    Le jeu dur à cuire
    Aujourd’hui, un jeu édité a une espérance de vie limitée. À l’occasion du numéro 44 de Plato, nous avons eu envie de faire le bilan d’un jeu qui va souffler ses huit bougies dans quelques mois, un titre dont la courbe de développement ne semble pas redescendre d’un iota : Mémoire 44. Adrien Martinot, Yann Corno et Eric Hautemont de Days of Wonder nous livrent une part de l’aventure du jeu.
  • Rencontre Julien Delval, illustrateur de Mémoire 44

    Coup de crayon
    Pour un homme qui ne peut pas jouer autant qu’il voudrait aux jeux de société, Julien Delval est malgré tout fort impliqué dans la discipline depuis quelques années. Notre illustrateur s’est fait connaître principalement par son travail effectué chez l’éditeur Day of Wonder, dont il est devenu le créateur visuel fétiche. Delval fait son entrée dans le monde du jeu alors qu’il s’était, jusqu’alors, spécialisé dans l’illustration pour romans de fantasy et dans le jeu de rôle. Sa première expérience ludique est liée à Bruno Faidutti et Citadelles, lorsque ce titre fut édité par Multisim. Il fut alors remarqué par d’autres éditeurs, et c’est ainsi que l’aventure débuta.
  • Jeu The blue lion Jactalea

    Le casse du siècle
    Thématisé autour de la cambriole, The Blue Lion camoufle en réalité un jeu abstrait.
  • Jeu The kingdoms of crusaders Right Games

    Allons enfants de la croisa-a-de, la Terre Sainte est en pana-a-de !
    La guerre fait rage entre deux armées rivales pour la conquête de cinq territoires, seules les meilleures combinaisons l’emporteront.
  • Jeu Stand up Iello

    Mime ton corps
    Stand up est un jeu de mimes qui contient plus de sept cents mots différents.
  • Jeu Rumble in the house Flatlined Games

    Rififi dans la salle à manger
    N’écoutant que son courage, l’éditeur belge Flatlined Games a décidé de battre plusieurs records mondiaux ludiques en une seule fois.
  • Jeu Apagos Mica Games

    La victoire est au sommet
    Le mont Apagos aurait pu abriter la huitième merveille du monde si les dieux ne s’étaient pas disputés sur la couleur du marbre dans lequel elle allait être réalisée.
  • Jeu Colorio Abadis

    Tu dévoiles le 4e, ça passe, tu dévoiles le 5e, ça casse
    Une réédition de 2009 pour un jeu qui combine mémoire, couleurs chatoyantes et jeu rapide en famille : tel est ce Colorio.
  • Place du marché Le monde fou des « action games » 

    Action-réaction ou action-régression ?
    Dans un secteur du jeu en plein développement, les « action games » connaissent la crise moins que les autres. Vous en avez sûrement rencontré, voire acheté si vous avez de jeunes enfants, dans les allées des hypermarchés en période de Noël, couvrant parfois des murs entiers. Docteur Maboul, Hippos Gloutons, Bourricot, les « action games » se définissent à la frontière entre le jeu et le jouet. Un jeu, car on doit suivre des règles qui amènent à gagner ou perdre des parties. Un jouet, car l’objet en plastique au centre du jeu va être bougé, manipulé, malmené parfois, sans même plus rechercher un gain hypothétique, mais rien que pour le plaisir de l’actionner. Dans le monde du jeu, les « action games » se vendent bien. Très bien.
  • Enfants Coucou Cocotte Zoch

    Le bonheur est dans le tas de fumier
    Chaque joueur possède un Tas de fumier, une carte « Buzzer » de la même couleur et entre trois et cinq cartes représentant des animaux différents dissimulés derrière une clôture.
  • Enfants Trésors volés Sweet November

    Qui a volé le trésor de Zélie ?
    Ce petit jeu au format transportable va permettre aux enfants dès l’âge de sept ans et aux adultes de passer un moment de réflexion partagée ou solitaire.
  • Enfants Les pays du monde Haba

    Apprends les pays sans Dora ni Winnie
    Prenant le contrepied de tous les jeux de supermarché, ne vivant que grâce aux héros de dessins animés, peu importe la contenu, Haba mise sur son nom et son savoir-faire pour proposer un jeu de géographie éducatif.
  • Jeu Shitennô Ludonaute

    Il ne peut en rester qu’un
    Le Japon féodal de Cédric Lefebvre vous propose de jouer les unificateurs sous la houlette des gardiens du ciel, surveillant et punissant des quatre coins de l’archipel les transgresseurs de lois bouddhiques. Un seul des généraux samouraïs de Tokugawa Ieyasu deviendra son favori en lui permettant son ascension.
  • Bien débuter Shitennô

    Mode d’emploi du stratège japonais
    Le Japon médiéval n’est pas un monde de Bisounours. Dans Shitennô, il vous faudra être méchant et rusé, mais sans que cela se voit, étiquette oblige.
  • Rencontre Lionel Borg, auteur 

    Modernes et classiques
    Hasard du calendrier ou tendance de fond, avec Le Roi des nains de Bruno Faidutti, puis Tschak ! de Dominique Ehrhard, ce sont deux anciens du jeu de société hexagonal qui se plient à l’exercice consistant à proposer un jeu de cartes marchant sur les traces des grands classiques. Et prêtent, ce faisant, le flanc à la critique. Cela n’a pas découragé Lionel Borg, un jeune auteur, qui publie lui aussi une proposition s’inscrivant dans cette logique. Et assume.
  • Jeu Diam’s Les XII Singes

    Semi-précieux
    Plus que la Scopa qui est souvent évoquée, le principe de base évoquera pour beaucoup Jaipur.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Les sorties du mois : Ascension chronicle of the godslayer & Tikal HD
    Conçu par un quatuor d’ex-joueurs pro de Magic : the Gathering, Ascension est un jeu de cartes mêlant habilement le « draft » et la construction de « deck »
    À l’instar du titre de Kramer et de Kiesling, Tikal (HD, pour l’occasion) invite les joueurs à (re)visiter ces mystérieuses constructions mayas.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Goodie : Carte Sisu pour Rallyman

SISU est un mot finlandais pour décrire la rage de vaincre qui caractérise les pilotes finlandais. Chaque joueur possède une carte SISU qu'il peut jouer une fois par rallye pour annuler une perte de contrôle : rejeter la carte Sisu et opérer le déplacement en ne tenant pas compte des symboles /!\. La carte SISU n'est pas applicable pour les virages abordés trop vite.

Goodie : Scénario pour Mémoire 44

Le scénario Leopoldsburg est inclus dans les pages du magazine.
Ce scénario vous est conjointement offert par Days of Wonder et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 44
Mars 2012

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…