Promo !

Plato 75
Avril 2015

7,55 3,77 TTC

Numéro épuisé
Disponible en téléchargement PDF uniquement (goodie non fourni)
Goodies :
1 personnage pour Dead of winter & 1 tuile alternative pour Istanbul

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Les jeux, c’est du sérieux : L’information, c’est vous qui en riez, c’est nous qui l’inventons ;
    Extensions : Andor & Robinson, en campagnes ;
    Casse-tête : Puzzles Michèle Wilson ;
    Déclinaison : Pour quelques Dobble de plus ;
    Déclinaison : Lost legacy opus 2 & 3, minimaliste, mais prenant de l’ampleur ;
    Réédition : On the dot, mise au point ;
    News JCE : Extension Star wars : le jeu de cartes – Entre les ombres ;
    Agenda : Festivals, saison 2015 ;
    Bouquinerie : Mémoire 44 – Le guide tactique et stratégique, élaboration d’une victoire assurée;
    Casse-tête : Casse-têtes de nœuds, la prise de tête continue chez Iello
    Cabinet de curiosités : Trivial pursuit Grande Guerre.
  • Jeu Dead of winter Filosofia

    Des singes en hiver
    Il fait beau à présent. Le printemps est revenu, et l’épidémie de zombies est presque terminée. Nous sommes encore vivants, et c’est l’heure du bilan, calmement, pour le dernier-né de Plaid Hat Games, traduit en français par Filosofia.
  • Rencontre Jon Gilmour, Coauteur de Dead of winter

    Une rencontre au cœur de l’hiver
    Simplicité du système de jeu, dimension narrative, importance du thème et des personnages : Dead of winter atteint une forme d’équilibre du jeu semi-coopératif. Quelles recettes Jon Gilmour a-t-il employées pour dynamiter les clichés du genre et dynamiser le thème des morts-vivants ?
  • Jeu Pandémie : le remède Filosofia

    Vous reprendrez bien un peu de souche virulente ?
    Au tour de Pandémie ! Surfant sur la mode des jeux faisant rouler de petits cubes, ce grand classique du jeu coopératif s’offre une bien belle variante qui n’a rien à envier à son ancêtre. Visite en zone de quarantaine mondiale.
  • Jeu Pandémie : contagion Filosofia

    Tout va bien : vous allez mourir
    Prenez unjeu coopératif, Pandémie, dans lequel vous incarnez de gentils humains luttant ensemble contre de vilains virus. Retournez-le comme un gant en latex et clac : vous obtenez Pandémie: contagion, dans lequel vous êtes devenu la maladie qui va montrer à ses congénères qui est la plus dévastatrice pour l’espèce humaine.
  • Jeu Mythotopia Treefrog Games

    Après un long combat…
    Il est là. Ce jeu qui a suscité de nombreuses attentes depuis l’annonce de sa mise en projet est enfin disponible. Le parcours fut très long – dans le livret, l’auteur le date de 2011, année de sortie de A few acres of snow – et chaotique. De nombreux fantasmes se sont greffés dessus au passage, entre inquiétudes légitimes et attentes fortes. L’occasion de réaliser une nouvelle fois que la réalité est infiniment décevante par rapport à l’imagination ? Ou au contraire, la possibilité de découvrir des pistes inédites auxquelles on n’avait pas pensé ?
  • Rencontre Un état des lieux avec Martin Wallace

    Trouver l’équilibre
    La sortie de Mythotopia est l’occasion de faire le point sur la situation de Martin Wallace dans le monde ludique. L’histoire de la création de ce jeu s’avère en effet représentative des difficultés que traversent les petites structures de nos jours. L’auteur a accepté de commenter les aléas qui ont présidé à ce travail d’édition, ses projets pour l’avenir, ainsi que sa vision d’un marché en forte évolution.
  • Jeu P.I. Treefrog Games

    Élémentare, mon cher Wallace
    Les jeux atypiques ne manquent pas dans la ludographie de Martin Wallace. Plusieurs fois aucours de sa carrière, il a réussi à surprendre et déranger. Après le virage Disque-monde, qui le voyait se tourner vers le grand public, P.I. constitua une sortie de route commerciale. « Plus jamais », dit-il dans l’entretien qu’il nous a consacré. Dommage.
  • Jeu Istanbul Matagot

    Déambulations byzantines
    Un joyeux bazar débordant de marchandises en tout genre, des salons de thé enfumés, de belles mosquées et le grand palais du sultan : bienvenue à Istanbul.
  • Extension 7 Wonders : Babel Repos Prod

    Effet Catane ou réelle plus-value ?
    Quand un jeu est bon et qu’il est commercialement viable, l’idée est de le faire durer pour en tirer un maximum de dividendes. Seulement voilà : parfois ça dérape et c’est comme ça qu’on se retrouve face à des thèmes pour le moins… exotiques, voire dispensables. 7 wonders : Babel serait-il de cet acabit ?
  • Jeu Piratoons Act in Games

    Avitaillez votre navire
    Observation, rapidité et code de déontologie de la piraterie sont les éléments nécessaires permettant à chaque pirate d’approvisionner son navire avant de partir à la recherche de « la Dent du pélican ».
  • Jeu Escape – big box Queen Games

    « Laissez-moi sortiiiiiir (encore) ! »
    Une fois n’est pas coutume, le temple aux gemmes maudites, fréquemment pillé par des aventuriers chafouins, sort de sa réserve. Il a accepté de répondre à quelques questions à l’occasion de son changement de locaux.
  • Jeu Escape from zombie city Queen Games

    Dé of winter
    De retour du temple inca avec vos précieuses reliques, quelle mauvaise idée d’être passé par l’église de Plougastel-les-Bigorneaux ! C’est à une invasion de zombies que vous allez devoir faire face désormais.
  • Rencontre Kristian Amundsen Østby

    Arrêt sur image
    Né en 1980, vivant à proximité d’Oslo avec sa femme et ses deux enfants, Kristian Amundsen Østby est… médecin ! Mais lorsqu’il en a terminé avec ses patients, c’est nous qu’il a choisi de soigner avec ses jeux. Créateur depuis sa jeunesse, il a cofondé l’année dernière Aporta Games, sa maison d’édition, avec Eilif Svensson et James Tandy. Diagnostic d’une maladie ludique.
  • Jeu Tortuga Queen Games

    Fourberie d’un thème surexploité ?
    Parfois, à trop vouloir être visuellement explicite pour le public ciblé, un éditeur en oublie que celui-ci n’a que huit ans…
  • Jeu Dreaming spires Secret Games Company

    Huit siècles pour un jeu
    Pour qui a fait des études supérieures et s’intéresse à ce monde-là, le nom d’Oxford résonne avec une sonorité toute particulière tant l’histoire de ce lieu est, à plus d’un titre, prestigieuse. Comme Sebastian Bleasdale avant lui, Jeremy Hogan fut contaminé par Reiner Knizia lors de son séjour là-bas. Devenu « game designer » depuis, c’est en partenariat avec son ancienne université qu’il a réalisé ce titre.
  • Jeu Cyclades : Titans Matagot

    Mob’îles
    Son principe d’enchères vient servir un jeu de conquêtes et de développement devenu une référence pour les amateurs du genre. Fort de ses qualités, Cyclades aurait pu se suffire à lui-même, mais c’était sans compter sur l’équipe Matagot– Maublanc / Cathala qui lui avait déjà offert, avec Hadès, une extension de qualité basée sur plusieurs modules permettant de transformer, de faire évoluer le titre selon les goûts des joueurs. L’arrivée de cette deuxième extension se présente comme un luxe particulier rendu possible grâce au succès qu’a rencontré Cyclades.
  • Jeu Witness Ystari

    By Jove, regardez-moi ça !
    Fruit d’un pari osé, Witness se propose de dépoussiérer le vénérable téléphone arabe tout en plongeant les joueurs dans l’univers de Blake et Mortimer. Un bon numéro ?
  • Jeu Onk-onk OldChap Éditions

    We will onk you
    Il est rassurant de constater que certains éditeurs n’hésitent pas à lutter contre les idées reçues en utilisant leurs compétences à des fins pédagogiques.
  • Jeu Body party Difference

    L’équilibre est une farce
    Si Michel Audiard considère qu’un imbécile qui marche ira toujours plus loin que deux intellectuels assis, Eric Martin nous propose unjeu pour lequel deux crétins souples ont bien plus de chances de gagner que deux malins raides.
  • Jeu Difference Gigamic

    Le souci du détail
    Oui, encore un jeu d’observation et de rapidité. Non, ne partez pas tout de suite.
  • Jeu King’s gold Blue Orange

    Richesse et puis c’est tout
    Cinq dés, des doublons en plastique, six combinaisons de dés rentables au bout de trois lancers classiques.
  • Jeu Lap dance Artipia Games

    Lascif et lassant
    Devenir manager d’une boîte de strip-tease a toujours été votre rêve ?
  • Jeu Sea emperor Pétard Troll

    Pétoires mouillées
    La minuscule boîte renferme un dé, une feuille de règles (peu claire) ainsi qu’une soixantaine de tuiles.
  • Jeu Cardline : dinosaures Bombyx

    Jurassik park dans votre salon
    Vous aimez les dinosaures, ces animaux vous fascinent, vous pensez tout connaître sur ces bestioles dans temps anciens ?
  • Dossier À la découverte de Piatnik

    Le jeu à la viennoise
    Piatnik est une institution en Autriche. Fondée à Vienne en 1824 et toujours dirigée par les descendants de son créateur, la société est fière de sa longévité, et d’avoir, encore aujourd’hui, son pôle de production au cœur de la capitale autrichienne.
  • Jeu Activity junior Piatnik

    Les enfants, aussi, ont droit à leur version !
    La boîte d’Activity junior semble avoir traversé une faille spatio-temporelle reliant le marché actuel du jeu de société à celui des années 2000.
  • Jeu Venezia 2099 Piatnik

    Intrigues à Venise
    L’auteur vénitien Leo Colovini semble décidément bien inspiré par sa ville, puisqu’après les plus anciens Intrigues à Venise et Doge, il nous propose aujourd’hui de se projeter dans le futur d’une Venise presque submergée par les eaux où des archéologues rivalisent pour s’approprier les trésors les plus rémunérateurs.
  • Jeu Kang-a-roo Piatnik

    C’est dans la poche ! Sauf qu’elle est percée…
    Connaissez-vous les circonstances de la venue au monde des bébés kangourous ?
  • Jeu Numerabis Piatnik

    Mémorythique égyptien
    Difficile de faire plus austère que cette boîte et surtout que ce matériel de Numerabis.
  • Jeu Joe’s Zoo Piatnik

    Joe le taxidermiste
    Joe aime être entouré d’animaux, mais ceux-ci ont décidé de lui faire quelques blagues en jouant à cache-cache.
  • Jeu Memo match Piatnik

    Ara qui rit
    Memo match est un jeu de Memory, au cours duquel on va tenter de faire correspondre (« matcher ») l’illustration d’un perroquet avec quatre tuiles reprenant certains détails.
  • Rencontre Scott Almes

    Tiny epic auteur
    Il aura fallu un peu plus d’un an et deux projets Kickstarter au succès phénoménal pour faire de Scott Almes un auteur reconnu et surtout attendu. Ayant levé la bagatelle de 450 000$ la même année en proposant deux jeux issus d’un univers médiéval fantastique, le papa de la série des « Tiny epic » est l’illustration même du phénomène dont nous parlions dans un précédent dossier sur la folie des microjeux (voir Plato n°66). Loin de se reposer sur sa réussite toute fraîche, il revient avec un troisième titre qui plante le décor dans les étoiles : Tiny epic galaxies. Au moment où nous écrivons ces lignes, le projet a déjà récolté plus de fonds que Tiny epic kingdoms avec un total de plus de 400 000$, et lui reste encore quinze jours… Nous avons contacté Scott Almes pour discuter avec lui de cette folie..
  • Rencontre Cédric Lapouge

    En chaque joueur sommeille un auteur
    Les enquêtes publiées par Ystari pour Sherlock Holmes détective-conseil (SHDC) sont de diverses origines. Outre les textes originaux retravaillés, l’éditeur a eu l’idée de s’adresser aux fans et de leur proposer de mettre leur plume au service du célèbre détective. À l’occasion de la parution de L’homme sans visage, la vingtième et dernière enquête publiée à ce jour, nous avons rencontré l’homme qui se cache derrière les lignes : Cédric Lapouge.
  • Compte-rendu Impressions cannoises

    Compte-rendu du Festival International des Jeux de Cannes 2015
    Cette année encore, c’est plus de 150000 entrées qui ont été comptabilisées par les organisateurs du Festival International des Jeux de Cannes. Et ce, malgré les désagréments occasionnés par un plan Vigipirate renforcé courant février en région PACA. Que retenir de cette édition ?

Information additionnelle

Informations complémentaires

Goodie : Personnage pour Dead of winter

Kodiak Colby est unnouveau personnage pour Dead of winter. Ce bûcheron solitaire sait se débrouiller tout seul pour survivre et n’est donc pas pris encompte lors de la phase Consommer la nourriture à la colonie, ni lors de l’ajout des zombies. Par contre, c’est un grand maniaque de la discrétion et il refuse de faire du bruit. Il est donc impossible d’utiliser les jetons Bruit pour avoir le choix entre plusieurs cartes lorsque Kodiak fouille un lieu. Préparation : insérer les cartes Survivant et Croisée des chemins dans leur paquet respectif, placer la silhouette sur le socle supplémentaire prévu dans la boîte. Inspiré par lefondateur des éditions Plaid Hat Games, ce survivant aguerri vous est conjointement offert par Filosofia & Plato magazine.

Goodie : Tuile pour Istanbul

Le kebab du coin est une tuile alternative à la fontaine. Le joueur qui y arrête son marchand a le choix entre deux options : ♦ soit rapatrier tous ses assistants (comme avec la fontaine) ; ♦ soit payer 2 livres pour déplacer son pion Famille sur n’importe quel lieu eten réaliser l’action (sans tenir compte des éventuelles rencontres). Il ne peut pas choisir cette option si son pion Famille est auposte de police. S’il choisit cette option, il doit suivre les règles normales de tout autre lieu : recueillir ou déposer un assistant etpayer tous les autres marchands présents au Kebab 2 livres chacun. Après cela, le marchand peut rencontrer le gouverneur et le contrebandier s’ils sont présents, comme d’habitude. Cette appétissante échoppe vous est conjointement offerte par Matagot et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 75
Avril 2015

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…