Plato 54
Mars 2013

7,08 TTC

Goodie : Le jeu complet XCave

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Bizarrerie : Khitan, recto verso ;
    Déclinaison :
     Angry birds action game ;
    News JDR : Casus belli, Savage worlds système de jeu générique, Vivere, Conventions : Le Grimoire & Rencontres ludiques du Dragon Libournais ;
    Bouquinerie : Fais parler les murs ! ;
    Médias : Financement participatif, saison 9 de The Dice Tower ;
    Financement participatif : Jours de tonnerre ;
    Sondage :
     Les meilleures ventes de 2012 ;
    Agenda : Ludinord & le Festival du Jeu d’Issy.
  • Jeu Le petit prince, fabrique-moi une planète Ludonaute

    S’il te plaît, dessine-moi un jeu d’enfoirés
    «On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » Ainsi parlait le petit prince sous la plume d’Antoine de Saint-Exupéry. Nombreux sont ceux qui ont lu ces pages, ce texte universel par excellence, chacun gardant de cette lecture une trace indélébile allant parfois, comme l’éditeur Ludonaute, jusqu’à en appliquer les préceptes en éditant un jeu coup de coeur loin de son catalogue habituel, comme pour boucler la boucle d’une histoire infiniment belle. Un peu comme pour faire sien cet autre passage : « On n’est jamais content là où on est. »
  • Carnet d’auteur Le journal de création d’Antoine Bauza & Bruno Cathala

    « Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince »
    Au travers de ces quelques lignes, les auteurs nous livrent le coeur de leur démarche créative. Deux années de brainstorming, de développement et de perfectionnement des réglages, mais surtout deux années de doutes, de remises en question et de changements de cap radicaux pour enfin aboutir au Petit prince tel qu’il est aujourd’hui. Ce partage est une belle opportunité de plonger dans l’intimité des processus de création ludique. Il nous donne aussi l’occasion de comprendre que, sous le vernis brillant et lisse des tuiles d’un jeu, c’est un véritable bouillonnement d’idées qui s’est longtemps agité avant de se figer pour se rendre accessible aux joueurs. Et parfois sous une forme passablement éloignée de l’étincelle lui ayant donné vie !
  • Rencontre Un prince sur la Croisette

    … comme un ludonaute en son palais des festivals
    Après deux années de brainstorming, de développement et de perfectionnement des réglages, la création d’Antoine Bauza et de Bruno Cathala, Le petit prince, voit enfin le jour à l’occasion du festival international des jeux de Cannes 2013. La particularité de son thème et sa date de parution à l’occasion du plus important des festivals français sont l’occasion de revenir avec Anne-Cécile et Cédric Lefebvre, les créateurs de la maison d’édition Ludonaute, sur les coulisses de ce titre à part.
  • Jeu Migrato Jeux Opla

    Un voyage dépaysant
    Par-dessus les toits glacés de nos foyers agréablement chauffés se déroule une danse rituelle, rythmée par les saisons. À la recherche de cieux plus cléments et de nourriture plus abondante, de nombreux oiseaux migrent régulièrement, au mépris des périls mortels qui se dresseront sur leur chemin. Que voilà un sujet ludique original ! Mais Migrato réussira-t-il à nous transporter ?
  • Jeu Keyflower Gigamic

    Enchère et en pose
    Dans la famille des jeux portant le préfixe Key, je voudrais la perle. Bonne Pioche ! Après Keywood, Keydom, Keytown, Keythedral, Key harvest, Key market, voici Keyflower. Si les premiers jeux sont restés discrets, Keyflower attire la curiosité suite à sa première place au classement Fairplay au dernier salon d’Essen.
  • Analyse Keyflower chez Gigamic

    Une gamme Experts débutante
    Loin d’être un coup commercial isolé, la sortie de Keyflower s’inscrit pour son éditeur français dans une gamme cohérente et une logique de développement. En effet, ce n’est que très récemment que Gigamic s’est risqué à investir, à la surprise de beaucoup, le terrain des jeux de société complexes destinés aux joueurs avertis. Et cette aventure semble partie pour durer, comme nous l’explique leur chargée de communication, Mathilde Spriet.
  • Rencontre Un Cocktail d’Or, s’il vous plaît !

    Entretien avec un président de jury
    Depuis 2009, un curieux petit prix, le Cocktail d’Or, fait parler de lui, en marge du Festival international des jeux de Cannes. Entre campagne d’auto-promotion et volonté de reconnaissance du jeu d’ambiance, cette initiative semble bénéficier d’une aura particulière, tout en s’inscrivant dans la durée. Afin d’en savoir plus, Plato a voulu interroger le gérant de Cocktail Games, Matthieu d’Épenoux, qui en est à l’origine.
  • Jeu La Venise du Nord Asyncron

    Du commerce tout en dentelle
    Le Bruges du XVe siècle est à son apogée dans ce qu’il fait de mieux : dentelle, joaillerie et vêtements. En bon bourgeois fortuné, il faudra s’atteler à la production de ces marchandises et surtout à leur vente. Voyageant à travers les quartiers, nos bourgeois vont se disputer l’étroit territoire de la ville pour imposer leur influence.
  • Jeu The resistance : Avalon Indie Boards and Cards

    Le combat se joue en d’autres terres
    Marre de l’ambiance néopunk de la première mouture de The resistance ? Toujours motivé pour un jeu d’identités cachées et d’entourloupes ? Envie d’exotisme arthurien ?
  • Jeu Ascension, des âmes déchaînées Marabunta

    L’âme du « deckbuilding »
    Il est assez curieux de constater que, si la question ne se pose guère d’avoir « encore » un jeu d’enchères ou de majorité, elle revient naturellement lorsqu’il s’agit de « deckbuilding ». Il faut reconnaître que ce genre, initié par Dominion en 2008, est encore jeune, et qu’il a vu surgir en peu de temps de nombreux héritiers. Entre quelques licences bien installées, certains se détachent par leur orientation résolument agressive, comme Nightfall, ou en se mélangeant avec d’autres genres comme le wargame pour A few acres of snow. Ascension n’a rien à première vue qui permette de le distinguer, nous interrogeant de fait sur la raison qui a poussé Marabunta à proposer la traduction de ce jeu, aux graphismes par ailleurs si étranges.
  • L’art de Les mondes étranges d’Eric Sabee

    Grattons derrière les cartes
    En confiant la totalité des illustrations à Eric Sabee, Gary Games (éditeur original d’Ascension) avait opté pour un parti-pris fort : celui d’un graphisme singulier qui s’avérera rapidement indissociable du jeu lui-même. Le choix était risqué, car le résultat est tranché : on adore ou on déteste ! Les faits semblent toutefois donner raison à cette ambition, puisque le jeu entame son quatrième volet avec la sortie de Héros immortels. Eric Sabee a accepté de lever le voile sur son oeuvre énigmatique.
  • Bien débuter Ascension

    Revue héroïque
    Difficile, dans le cas d’un jeu opportuniste comme Ascension, de définir des stratégies ou des ouvertures. Si les cartes proposent une grande variété de pouvoirs, elles se répartissent en quatre factions. Bien qu’il soit ardu, et pas nécessairement efficace, de se spécialiser dans l’une d’elles, il est intéressant de comprendre leurs spécificités.
  • Extension Les Dames de Troyes Pearl Games

    Champagne pour ces dames !
    Après deux longues années de querelles intestines, le dernier espoir de retour au calme durable dans la prospère cité champenoise réside dans l’arrivée des Dames de Troyes. À moins que celles-ci ne constituent rapidement un motif supplémentaire de discorde ?
  • Extension Les premières étincelles Filosofia

    La guerre du feu aura-t-elle lieu ?
    Après Les colons de Catane et Carcassonne, c’est Mégawatts qui remonte le temps et nous ramène à l’âge de pierre. Pour célébrer le dixième anniversaire du jeu fondateur de la série, l’auteur crée Les premières étincelles, en s’inspirant du sens littéral du nom en version originale, Funkenschlag, qui signifie étincelles volantes.
  • Jeu Pressure point R&R Games

    Êtes-vous bon sur dix secondes ?
    C’est là toute l’épineuse question qui constitue le thème central de Pressure point. On connaissait les jeux de culture générale, ceux de connaissances spécialisées, voici venir les jeux de rapidité cérébrale ! Et loin du rythme pépère habituellement rencontré, ici c’est en dix secondes qu’il vous faudra faire étalage de votre bagage culturel pour briller. Prêts ?
  • Jeu Chocolatl Quined Games

    Sous son chocolat au lait, quelques grammes de piment
    Les dieux aztèques sont affamés et exigent que votre peuple leur apporte leur mets favori, trésor sacré parmi tous : seules les plus belles offrandes de cacao vous garantiront fertilité, prospérité et abondance.
  • Jeu Kipp X Franjos

    Quand Can’t stop rencontre Kippit
    Chez Franjos, discret éditeur teuton, on aime les jeux rapides, simples, mais non dénués de finesse. On aime également dépoussiérer les succès du passé (Kippit) pour les retravailler et voir s’il est possible d’en tirer une substantifique amélioration à même de justifier une réédition déguisée en nouveau jeu. Dont acte.
  • Jeu Zombie ! Run for your lives ! Right Games

    Offrez donc un de vos amis à un affreux zombie
    Zombie ! Run for your lives ! (ZRFYL) fait partie des derniers- nés de la série de petits jeux de l’éditeur russe Rightgames.
  • Jeu Drachen Schatten Adlung Spiele

    Un petit « dungeon crowling » pour l’apéro ?
    Drachen Schatten est un petit jeu de cartes édité chez Adlung Spiele, celui-là même qui nous gratifie souvent de ce format avec, pour titre de référence, le très bon Speed de Reinhard Staupe sorti en 1995.
  • Jeu Good friends ? Piatnik

    … et vont-ils le rester ?
    C’est là toute la question qu’il est nécessaire de se poser avant d’entamer une partie de Good friends ?, dernier-né des jeux d’ambiance de Piatnik qui dépoussière Blackbox, un grand classique du genre édité en 1991.
  • Jeu Pick-a-pig & Pick-a-dog Jolly Thinkers

    Au début, j’étais petit, j’avais deux bras
    Deux boîtes : l’une avec des chiens et l’autre avec des cochons, et une même règle de jeu !
  • Jeu Hooop Granna

    Hop, hop, hop, sautent les grenouilles
    Sur un plateau réversible, en fonction du nombre de joueurs, de jolies petites grenouilles sautillent de nénuphar en nénuphar.
  • Enfants Giro galoppo Avalon Hill (Hasbro)

    Le PMU expliqué aux enfants
    Alors qu’Ourasi, le plus grand trotteur de l’histoire, vient de nous quitter, prenons le temps de regarder derrière nous et de revenir sur l’un des tout meilleurs jeux de course qui aient jamais vu le jour.
  • Rencontre Antoine Haureix, animateur & ludothécaire

    Double 6
    Depuis vingt ans déjà, la commune de Saint-Herblain, dans l’agglomération nantaise, organise un festival de jeux. Il y a une dizaine d’années, La Maison des Jeux de Nantes proposa aux organisateurs du festival la mise en place d’un prix. Pendant plusieurs années, ce prix s’est appelé « Le prix du public de Saint-Herblain ». Il a été renommé « Double 6 » l’an dernier.
  • Jeux de cartes Histoires du Decktet

    En toute discrétion, la révolution
    Loin d’être une langue morte, figée dans le traditionalisme, les jeux de cartes continuent d’évoluer en permanence. À côté des classiques qui sont encore largement pratiqués, de nouvelles productions participent à l’évolution du genre. Le plus souvent, c’est vrai, il s’agit de variations sur des bases connues, avec l’ajout d’un thème ou d’images séduisants, comme ce fut le cas pour Le roi des nains ou Les sept sceaux. Mais, de temps à autre, de petites révolutions émergent, comme cet étonnant Decktet, fruit de l’imagination de l’américain P.D. Magnus.
  • Rencontre Sophie Jacob, directrice de structure

    Lyon capitale
    Lancée il y a un an, mais envisagée depuis longtemps, l’ambitieuse aventure du Ludopole mérite indéniablement le détour. Quand on arrive dans les lieux la première fois, l’impression est déroutante. En effet, la structure a été implantée au sein d’un quartier en reconstruction, dans ce qui est présenté comme un pôle de commerce et de loisirs. Elle y voisine avec des magasins de prêt-à-porter plutôt haut de gamme et des restaurants à sushis. Une fois à l’intérieur, on voyage de surprises en surprises, du fait d’un montage institutionnel inhabituel. La rencontre avec sa directrice permet d’approfondir quelques enjeux : la formation, la rencontre du public, l’évolution du marché et de la ville de Lyon, sans esquiver les aspects les plus problématiques de l’entreprise.
  • Preview Continental express Bombyx

    Un petit train s’en va de bon matin
    Tiré par la locomotive Bombyx, Continental express est le nouveau wagon du train de boîtes métal embossées spécifiques. Il vient se positionner derrière Wordz, Noé et Croc.
  • Sortie de table Laser game : retour vers le futur

    Carnet de bord d’un apprenti garde impérial
    « Depuis son invention en 1984, le laser game s’est largement développé, et s’étend maintenant à toutes les grandes villes d’Europe. Centres de loisir, comités d’entreprises, clubs de sport, famille ou bandes de copains s’y côtoient dans des décors futuristes et une ambiance plutôt bon enfant.
  • Rencontre Manuel Cau, gérant de Laser Maxx Tours

    Entraîneur de Space Marines
    Restaurateur de profession, Manuel Cau s’est lancé en juin 2012 dans le laser game. Six mois et quinze heures de travail quotidien plus tard, c’est le succès : un calendrier plein à craquer, une structure qui est déjà une référence pour les entreprises et centres de loisirs de l’agglomération. Recette d’un amoureux du travail.
  • Plateaux numériques Le tactile, grandeur nature

    Les mains sur la table
    Les jeux de société empruntent une voie dite plus moderne, susceptible de toucher plus de monde grâce à la technologie tactile et des prix souvent anecdotiques par rapport à leurs homologues physiques. Leur utilisation sur smartphone et tablette reste, malgré tout, assez (voire trop) intimiste. Difficile, en effet, de se lancer à plus de deux sur une version dématérialisée de Smallworld, de Carcassonne ou encore des Aventuriers du rail. Si ces trois titres, parmi bien d’autres, connaissent un véritable succès – y compris hors de la sphère ludique – l’ergonomie offerte par ces supports limite la pratique fédératrice que promet généralement le jeu de société. Plusieurs constructeurs se penchent depuis quelques années sur de vraies tables interactives. Si elles séduisent déjà les secteurs scientifique et touristique, c’est surtout pour leurs possibilités ludiques que nous nous intéressons aujourd’hui à ces objets du futur.
  • Plateaux numériques L’actu des jeux sur écrans

    Les sorties du mois : Kairn & Food fight
    Il faut bien l’admettre, parmi la tripotée de jeux publiés tous les mois, certains sont clairement faits pour être adaptés sur un support numérique tactile, d’autres nettement moins.
    On aura beau dire de ne pas jouer avec la nourriture, parfois on n’a pas le choix.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.235 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Jeu complet XCave

Armé d’un cutter et d’une règle, quelques coupes suffiront à vous offrir un voyage dans un passé lointain. Un jeu de connexion pour deux joueurs à partir de huit ans. MATÉRIEL 4 sept cartes Dinosaure beiges, 4 sept cartes Dinosaure marron, 4 seize tuiles carrées réversibles, 4 deux archéologues (silex). BUT DU JEU Il s’agit d’exhumer sept squelettes de dinosaures en créant avec les tuiles carrées des zones de même forme que ses dinosaures. PRÉPARATION Chaque joueur reçoit : 4 un archéologue ; 4 sept cartes Dinosaure à sa couleur qu’il pose devant lui, face visible ; 4 six tuiles carrées. Avec les quatre tuiles carrées restantes, on forme un petit damier carré au centre de la table. DÉROULEMENT DU JEU À son tour, le joueur commence par poser un carré ou etourner une ligne, il a ensuite le droit d’exhumer un dinosaure s’il le peut. POSER UN CARRÉ Le joueur pose une des tuiles de sa réserve, sur la face de son choix, en contact par le côté avec au moins une autre tuile. RETOURNER UNE LIGNE Le joueur retourne tous les carrés d’une ligne (verticalement ou horizontalement) puis place son archéologue à côté, en l’orientant de façon à désigner cette ligne. Ce marqueur restera en place jusqu’à ce que ce joueur retourne une autre ligne, et tant qu’il sera à cette place, cette ligne ne pourra plus être retournée par aucun des deux joueurs. EXHUMER UN DINOSAURE Pour exhumer un dinosaure, le joueur doit avoir réussi à créer une zone à sa couleur de même forme que ce dinosaure. Il retourne la carte ainsi réalisée mais laisse les tuiles en place au centre de la table. FIN DU JEU Le jeu prend fin : 4 soit lorsqu’un joueur a exhumé toutes ses cartes Dinosaure : il remporte alors immédiatement la partie ; soit lorsqu’un joueur n’a plus de tuile : chacun comptabilise alors un point par carré sur les cartes Dinosaure qu’il n’a pas exhumé plus un point par tuile non posée. Le joueur qui obtient le moins de points remporte la partie. En cas d’égalité, le joueur qui n’a plus de carré l’emporte.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 54
Mars 2013

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…