Plato 77
Juin 2015

7,55 TTC

Goodie : Les tuiles Montagne pour Sapiens

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Les jeux, c’est du sérieux : Faire face aux piles, assumons nos tocs ! ;
    Billet d’humeur : Au royaume des aveugles… les daltoniens sont champions d’échecs ;
    Extensions : Dungeon fighter, les deux dernières extensions : Avis de tempête & Rock and roll ;
    Agenda : Festi’vals du jeu de Vals-Les-Bains ;
    Platô, le philosophe du jeu : Addiction ludique ;
    Plein les mirettes : Master of the universe, Abyss universe ;
    Bouquinerie : Captive, prisonnière dans une case ;
    News JCE : S’elfe-contrôle, cycle Le créateur d’anneaux ;
    News JDR : Parlons JDR ;
    Extension : Caprice à deux, Crazy cups + ;
    Rumeurs : Ex-narrativiste, 50 nuances de geek.
  • Jeu Loony quest Libellud

    Dessine-moi une expérience ludique unique
    Laurent Escoffier et David Franck avaient frappé fort en 2012 avec leur titre Pix. Leur vision était déjà clairement annoncée : redessiner avec originalité les contours de la création ludique. En affirmant leur plaisir à contraindre dans la pratique graphique, ils n’en démordent pas et viennent compléter leur travail avec Loony quest en empruntant énormément aux références vidéoludiques.
  • Rencontre Stéphane Gantiez

    En quête de la direction artistique
    Dans le monde de l’illustration ludique, on peut remonter les traces de Stéphane Gantiez jusqu’en 2003 avec le jeu de rôle C.O.P.S. édité par Asmodee. C’est au café de la gare à Gif-sur-Yvette qu’il a rencontré Croc et Philippe Mouret avec son grand book papier sous le bras. En 2006, il entre chez Asmodee qui cherchait à étoffer son équipe de création ! C’est donc par l’intermédiaire de Philippe Mouret, accompagné de Cédric Giroux, qu’il fut amené à créer tous les éléments graphiques des jeux et le design de leurs produits.
  • Rencontre Laurent Escoffier & David Franck

    Un prototype et deux jeux différents
    Loony quest a un frère jumeau. Un faux jumeau. En parallèle de l’édition Libellud, une seconde version du jeu a été développée par Blue Orange US pour le territoire nordaméricain. Les auteurs expliquent leur démarche.
  • Analyse Quand Zelda crève l’écran

    Jeu vidéo, jeu de plateau : les frères ennemis ?
    L’adaptation des jeux vidéo sur plateau n’est pas une affaire récente. Lorsque les premiers jeux sur ordinateur ou sur console émergent pour le grand public au début des années 1970, le jeu « de société » fait figure de grand ancien, avec ses milliers d’années d’existence, ses codes bien établis, ses stars comme le jeu d’échecs, le Monopoly.
  • Rencontre Jim Gaudin, transfuge

    Game design, du jeu de société au jeu vidéo
    Nous avions quitté Jim Gaudin après la sortie d’Hyperborea, lorsqu’il était en charge des projets de titres édités sous le label Marabunta pour Asmodee. Nous l’avons retrouvé pour vous, un peu plus d’un an après. Ce passionné de jeux a exporté son expérience professionnelle au sein d’Ubisoft, autre géant du monde ludique. Du monde vidélodudique, pour être plus précis.
  • Jeu Sapiens Catch Up Games

    Cherche grotte tranquille, proximité feu et nourriture exigée
    Sapiens, c’est l’histoire des premières fois. Premier jeu de son auteur, il parle des premiers hommes et de leurs préoccupations essentielles que furent la bouffe et la protection d’un abri. Il s’agit également du premier titre d’un tout nouvel éditeur : Catch up Games. L’adage veut qu’on se souvienne toujours de sa première fois, et ce n’est pas Sapiens qui le fera mentir.
  • Rencontre Catch Up Games

    Ni vu ni connu ?
    Clém et Seb… Non, ce n’est pas la prochaine fiction à succès de TF1, mais les prénoms des deux petits nouveaux qui viennent de se lancer dans le grand bain de l’édition avec un jeu particulièrement remarqué lors du dernier Festival international des jeux à Cannes : Sapiens. Histoire d’être parfaitement transparent, il convient de préciser que Sébastien fut, l’espace de quelques numéros, l’un des chroniqueurs de Plato. Raison de plus pour le soumettre à la question et tenter de savoir ce qui se cache sous le masque.
  • Jeu Aquasphere Matagot

    Green submarine
    La livraison annuelle de Stefan Feld nous arrive en français par l’entremise de l’éditeur Matagot. Une production bien sûr taillée pour les fans de l’auteur et pour les amateurs de jeux à l’allemande, mais qui pourrait cette fois intéresser au-delà de ces cercles restreints.
  • Jeu Les poilus Sweet November

    Tranchées de vie
    Si le thème de la Seconde Guerre mondiale a été abondamment exploité dans de multiples domaines comme le cinéma, la littérature et, bien sûr, le jeu, celui de la Grande Guerre l’a beaucoup moins été. Sans véritable référentiel, le sujet est ainsi ouvert dans son traitement, mais aussi plus risqué, quant au respect dont il convient de faire preuve. Les poilus est l’un des premiers jeux à aborder cette période, à la fois douloureuse et méconnue, et ce, par le biais d’un principe coopératif.
  • Jeu Abracada quoi ? Moonster Games & Divedice

    Marrants sorts
    L’équilibre de l’univers semble être soumis aux caprices de forces occultes à l’origine de phénomènes parfois troublants. Ainsi, en mai 1982, Steve Miller Band sort Abracadabra, dont l’envoûtante Diana Ross fut l’inspiratrice. En octobre 2014, soit précisément 11856 jours plus tard, Divedice présente Abraca… what ? au salon d’Essen. Eh bien, croyez-le ou non, ce standard des années quatre-vingt et ce jeu étonnant n’ont absolument rien à voir entre eux. Fascinant, non ?
  • Jeu Thunder alley GMT

    À fond la caisse
    En 1990, Days of thunder transposait le concept de Top gun « beau garçon / grosse mécanique / roman d’apprentissage / histoire d’amour improbable » dans le monde des courses de Nascar. Pour beaucoup d’adolescents d’alors, la sortie du film fut l’occasion d’une immersion dans cet univers qui, vu d’Europe, pouvait sembler aussi « plouc » que le rodéo. Regarder des voitures tourner en boucle sur un anneau et se tamponner sonnait puéril par rapport à la noble F1 ou les rallyes au long cours. Il n’empêche que les scènes où Harry Hogge explique à Cole que l’aspiration ou les collisions font partie de la course avaient quelque chose de mythique. Aussi, quand débarque aujourd’hui un jeu hallucinant se situant dans ce même univers avec un titre référentiel, on écarquille grand les yeux.
  • Rencontre Jeff & Carla Hoger

    Vite, vite, vite…
    Derrière le passionnant Thunder Alley, se trouve… le passionné Jeff Hoger. Ce résident de Columbus, Ohio, se présente spontanément comme un auteur à temps plein et dégage d’emblée quelque chose d’éminemment sympathique et frais. Il prend la peine d’associer, en entretien comme sur les boîtes ou les photos, sa femme Carla, avec qui il vit depuis vingt-six ans et qui l’aide dans ses créations. Hasard du calendrier, nombre d’entre elles arrivent en même temps sur le marché, dans les roues de son jeu de course sorti chez l’éditeur de wargames GMT.
  • Extension Minivilles : green valley Moonster Games

    Une verte contrée bien touffue
    Malgré une approche très simple – voire simpliste pour ses détracteurs –, Minivilles a su conquérir le coeur de nombreux joueurs. Après une première extension réussie nous emmenant en bord de mer, Masao Suganuma remet le couvert dans la riante Green valley. D’où question : à force de rajouter du contenu, ne risque-ton pas de perdre en chemin ce qui faisait le charme du jeu à l’origine ?
  • Jeu Versailles NSKN Games

    Le pays du Roi-Soleil levant
    Le XVIIe siècle. Un dimanche pluvieux. Le jeune Louis XIV se morfond au Palais-Royal en mangeant des Pépito, sa partie de chasse ayant été annulée pour cause d’intempéries. C’est le moment idéal pour jouer à Dice Town, mais le jeu ne sortira que trois cent cinquante ans plus tard. Personne ne sait comment distraire le monarque, las des bals et des réceptions à la cour. C’est alors que, touchée par la grâce, Sa Majesté eut une vision prophétique et prononça ces paroles historiques : « Et si on construisait un château, les copains ? »
  • Jeu Planet steam Edge

    Ton univers impitoyable
    Et si l’un des tout meilleurs jeux de 2014 était passé inaperçu ? L’hypothèse pourrait prêter à sourire, tant l’information sur ce genre de choses est censée circuler de manière rapide. Cependant, elle n’est pas forcément à rejeter, ne serait-ce que parce qu’il s’agit en l’occurrence d’un jeu qu’il faut du temps pour apprécier, pour aller audelà de l’apparent « déjà-vu ».
  • Rencontre Ludovic Papaïs

    La gamme Mini Games de Iello
    Chez Iello sont apparus depuis la fin d’année 2014 d’intrigantes petites boîtes blanches. Le fait que la première d’entre elles, Héros à louer, ait été nominée pour l’As d’or 2014 a attiré brusquement les projecteurs sur cette nouvelle « Mini gamme ». Depuis, ces boîtes continuent de fleurir sur le marché. Nous avons rencontré Ludovic Papaïs, chef de projet chez Iello, papa d’une famille annoncée nombreuse.
  • Jeu Héros à louer Iello

    Aux vaillants bluffeurs
    Les héros ont toujours eu la cote. Fiers, surpuissants et charismatiques, ils forcent l’admiration. Seulement, ils ont parfois un égo surdimensionné et n’acceptent pas la concurrence. Héros à louer vous place dans un rôle de chasseur de têtes qui devra jouer finement pour constituer un groupe d’aventuriers digne de ce nom.
  • Jeu En route vers les Indes Iello

    Cube à tout faire
    Route tracée et caravelle affrétée, vous voilà prêt à lancer votre première compagnie marchande sur les flots, en quête de précieuses marchandises sur la route des Indes et ses mythiques épices.
  • Jeu Agent hunter Iello

    Je sais que tu sais que je sais que tu sais…
    Dans la lignée des jeux aux règles tellement épurées qu’elles en tiendraient sur un Post-it, Agent hunter met deux joueurs dans la peau de deux factions d’espions tentant de se démasquer mutuellement. Du double-guessing à l’état brut.
  • Jeu Welcome to the dungeon Iello

    Retirez vos chausses au lieu d’entrer
    Un donjon, une porte, huit équipements utiles, quatre aventuriers. Seul le plus courageux (ou le moins trouillard) entrera.
  • Jeu Steam donkey Ragnar Brothers

    À dos d’âne
    « Une carte jouée dans Steam donkey peut être une des trois choses suivantes : lorsqu’elle est face découverte, c’est une attraction ; lorsqu’elle est face cachée, c’est un visiteur ; et dans tous les autres cas, c’est simplement… une carte ! »
  • Jeu Nonsense VDM Éditions du Hibou

    La tristitude
    Les boîtes cubiques, c’est vraiment de la daube. Déjà pour le rangement, c’est la galère. Mais amusetoi à ouvrir la nouvelle version de Nonsense. Les fabricants sont des sadiques.
  • Jeu Qui dort dîne Le Scorpion Masqué

    Plus fort que du jeu d’apéro : le jeu de dîner !
    Qui dort dîne est un pur jeu d’ambiance dont le matériel tient en quelques cartes de deux couleurs différentes. Pour jouer, il faudra néanmoins réunir entre quatre et dix personnes, autant de chaises, une table dressée et un repas.
  • Jeu Play me : Alice au pays dés-merveilles Autoédition

    Le premier jeu du chevalier d’or du taureau !
    Ce qui saute aux yeux à l’ouverture d’une boîte de Play me, c’est sa réussite esthétique éclatante.
  • Enfants Quickly Zoé Yatéka

    Vite fait, ben fait
    Cinq taches de couleur étalées sur des cartes carrées sont disposées sur la table. Un joueur retourne une première carte sur laquelle sont représentés cinq objets différents, chacun dans une des cinq couleurs.
  • Enfants Chickyboom Blue Orange

    La bascule à poules
    Quelques poulets se prélassent perchés sur une poutre en équilibre précaire, et si l’un d’eux bouge, il met en péril la stabilité de l’ensemble.
  • Jeu Chunky fighters Robin Red Games

    Prêts à dé-rouiller ?
    Chunky f ighters est un jeu « print n’play », mais son succès a convaincu des éditeurs de lancer une campagne Ulule qui fut une vraie réussite : presque treize mille euros reçus pour trois mille demandés !
  • Jeu Dino race Intrafin Games

    Ton cœur de t-rex résiste au feu
    Il n’a fallu qu’une petite seconde d’inattention, tandis que vous observiez les étagères de cette boutique de jeux dans laquelle le sympathique commerçant avait benoîtement exposé le matériel de Dino race, pour que le piège se referme irrémédiablement sur vous.
  • Rencontre Cyril Demaegd

    L’aventure Sherlock Holmes détective-conseil, vue de l’intérieur
    Quatre années se sont écoulées depuis la réédition de ce jeu désormais mythique, publié initialement en 1981. À cette époque, la concurrence n’était pas bien farouche et les titres de qualité n’avaient pas de mal à se faire une place au soleil, même si le public était également bien plus confidentiel. Ressortir un tel jeu était sans nul doute un pari risqué pour Ystari. Nous avons rencontré Cyril Demaegd pour évoquer avec lui les souvenirs qu’il gardera de cette épopée et aborder l’avenir de Sherlock Holmes détective conseil.
  • Sortie de table Jeux de plage

    S’amuser avec trois fois rien
    C’est bientôt l’été, le soleil, les longs après-midi à la plage… Pour profiter des vacances, de la famille et des amis sans encombrer sa valise de multiples boîtes de jeux, en voici quelques-uns praticables avec du matériel trouvé sur tout lieu de vacances digne de ce nom.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.260 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Tuiles Montagne pour Sapiens

Ce goodie pour Sapiens se compose d’un set de huit tuiles Montagne, qui reprennent chacune des huit scènes du jeu de base en combinaison avec une nouvelle scène, de montagne. INCLURE CES TUILES MONTAGNE À VOS PARTIES : Ces huit tuiles seront disponibles pendant la partie, pour donner aux joueurs de nouvelles opportunités d’exploiter leur plateau personnel en posant une scène de montagne sur la zone de montagne, en bordure de leur plateau et normalement inaccessible. MISE EN PLACE : En début de par tie, en plus de la mise en place normale, disposez les huit tuiles Montagne face visible près de la piste de score, à un endroit distinct de la réserve commune. À VOTRE TOUR : Au moment de placer une tuile, en action principale ou via le pouvoir de l’os, vous avez toujours la possibilité de défausser une tuile de votre réserve personnelle pour mettre en jeu à la place l’une des tuiles Montagne encore disponibles près de la piste de score. Ces tuiles se jouent dans le respect des règles de pose et de connexion normales, à l’exception du fait que la scène de Montagne doit toujours être placée sur la partie extérieure, montagneuse, du plateau Vallée. Il est aussi possible de recouvrir ainsi une case de Caverne, mais dans ce cas, vous devrez défausser l’éventuel jeton Montagne s’y trouvant et ne gagnerez pas de points d’abri (cela condamne la caverne).
Ce goodie qui vous fera voir du pays vous est conjointement offert par Catch Up Games et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 77
Juin 2015

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…