Plato 79
Septembre 2015

7,55 TTC

Goodie : La tuile Héron pour Chat-pêche!

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Les jeux, c’est du sérieux : Abondance de biens ne nuit pas, enfin, j’espère… ;
    News JCE : Android : netrunner, le deck corporatiste du moment ;
    Platô, le philosophe du jeu : Les mots pour le dire ;
    Réédition : Ultimate warriorz, de retour sur le ring ;
    Déclinaison : Inside3 : la vengeance, le retour du cube
    Import : Venus du Japon, apprenties magiciennes & automates abandonnés ;
    Extension : Formula dé : extension 5, New Jersey & Sotchi ;
    Extensions : Bang ! Bang ! et re-bang ! ;
    News : Un singe dans l’espace, Let stick, Monstre-toi et Moo stick
    Réédition : Monte banana, de top en monte ;
    Déclinaison : Jungle speed, attrapez-les tous !
  • Jeu Barony Matagot

    Chevaux de bois et trône de fer
    Le quotidien d’un auteur de jeux revêt certains avantages non négligeables. Marc André le sait bien, lui qui, à la recherche d’un jeu de placement, s’est rendu chez son revendeur habituel un matin de printemps 2012 afin d’y faire l’acquisition de Kingdom builder, alors fraîchement nommé parmi les finalistes du Spiel des Jahres. « Que nenni » lui répondit le commerçant, « jamais ce jeu n’aura sa place chez moi ». « Tant pis », se dit alors Marc André tout en s’en retournant chez lui, « ce jeu d’expansion et de blocage, je vais le faire moi-même ». C’est ainsi qu’il créa Barony qui, à part être un jeu brillant utilisant des hexagones, n’a finalement pas grand-chose à voir avec Kingdom builder.
  • Rencontre Matagot, un éditeur hors norme dans le paysage ludique

    Vendriez-vous votre âme à un petit chat ?
    « Matagot. Six plombes du mat. Ça sent le sang écarlate. » Le nom de cet éditeur ne vient cependant pas d’une chanson du Grand Orchestre du Splendid, mais bien d’un animal légendaire. Un inquiétant félin répondant aux sombres incantations des sorciers, capable d’apporter fortune et prospérité ou de frapper d’une funeste malédiction selon que l’on en prend soin ou qu’on le néglige. Depuis dix ans qu’il évolue dans l’univers du jeu, ce petit chat caché dans un coffre semble plutôt bien se porter. Dix ans que l’on s’extasie devant la qualité du matériel, en oubliant parfois qu’il s’agit, avant tout, d’excellents jeux. Dix ans que Matagot accompagne les adolescents vers la lecture en éditant des romans destinés à la jeunesse. Dix ans que Matagot produit des jeux de rôles. Pour ponctuer cette décennie à hisser le standard du jeu, Matagot nous propose le très classe Barony, nouvel exemple de leur savoir-faire qui impose le respect.
  • Jeu Metal adventures Matagot

    Scaphandres & trahison
    « Capitaine, ils nous ont verrouillés et foncent droit sur nous ! » « Mais… mais ? Nous aussi on est des pirates ! » « On dirait bien qu’ils s’en fichent, capitaine. »
  • Jeu Starfighter Ystari

    Supernova
    Regard combatif et sourire en coin, le visage de la pilote, siégeant sur la magnifique couverture de Starfighter, laisse peu d’équivoques : agression notoire et coups fourrés sont au programme dans ce nouveau titre de l’éditeur Ystari, leur premier exclusivement destiné à deux joueurs.
  • Bien débuter Starfighter, par l’auteur

    Troisième guerre spatiale
    Bienvenue à l’académie spatiale, cadets ! Starfighter est un jeu de cartes d’affrontement spatial qui peut être assez déroutant à prendre en main lors des premières parties. Pour remporter la victoire, vous devez donc vous adapter à ce que fait votre adversaire et ne pas vous entêter dans une stratégie trop rigide. C’est un jeu très dynamique, offrant souvent des rebondissements en cours de partie. Le champ de bataille évolue constamment. Il arrive fréquemment qu’un joueur, qui semble pourtant en mauvaise position en cours de partie, finisse par remporter la victoire. Les quelques conseils qui suivent vont vous guider pour appréhender au mieux les subtilités du jeu, dans chacun de ses trois modes.
  • Jeu Rivet wars Cool Mini Or Not & Edge

    La guerre des boulons
    Dans un monde sans pitié, des rivets livrés à eux-mêmes se déchirent dans des guerres sanglantes. Qui a dit qu’un rivet éprouvait de la pitié ?
  • Jeu Five tribes : Les artisans de Naqala Days of Wonder

    Entonnons le chant des artisans
    Bienheureux les joueurs ayant pu suffisamment s’enivrer des plaisirs du sultanat de Naqala pour avoir le sentiment d’en maîtriser les innombrables rouages. Moins d’un an après sa sortie, et tandis que la grande majorité continue de chercher ses repères devant la multitude de combinaisons, le Grand Prix du jury de Cannes 2015 se voit doté de sa première extension. Aux richesses infinies de Five tribes, Les artisans de Naqala en apportent encore quelques-unes. Et l’infini + quelques-unes, ça commence à faire pas mal.
  • Rencontre Pierre Canuel, auteur enfin (?) publié

    De la préhistoire à l’histoire d’Hoyuk
    L’édition 2015 du Festival international des jeux de Cannes (FIJ) aura été l’occasion d’observer l’accélération d’un phénomène ludico-fongique étonnant : les nouveaux éditeurs de jeux poussent véritablement comme des champignons. Sur le plan mycologique, la région annécienne est tout à fait indiquée pour la cueillette de chanterelles ou de morilles. Pour ce qui est de l’édition, il a suffi à quatre passionnés impliqués à fond dans la vie ludique de la jolie préfecture de Haute-Savoie de se réunir pour que…. BLAM ! un nouvel éditeur fasse son apparition.
  • Dossier Entre wargames et jeux de plateau

    Les lignes bougent
    À la frontière entre les deux mondes, il y a beaucoup de mouvements et d’agitation actuellement. Plusieurs signes convergent en effet dans le sens d’une évolution forte des rapports entre jeux de plateau et wargames. Un phénomène qui n’est pas tout à fait à nouveau, puisqu’il remonte à quelques années en arrière, avec notamment le succès renouvelé de Mémoire 44, mais qui s’accentue ces derniers temps avec plusieurs sorties et des projets nombreux chez divers éditeurs.
  • Jeu Worlds of tanks : rush Hobby World

    Tank faire se peut
    Vous voilà connecté, mises à jour effectuées, escadron formé. Avec en guise de clavier des cartes, et à la place d’une souris… des cartes !
  • Jeu Opération commando : Pegasus Bridge Ajax Games

    Infiltration réussie
    Venu de nulle part ou presque, le jeu de cartes de P.O. Barome et Pascal Bernard édité par Ajax Games nous raconte les aventures des commandos aéroportés ayant préparé le débarquement en Normandie. Opération commando : Pegasus Bridge est pensé pour séduire au-delà des cercles de férus d’histoire. Comme par ailleurs il s’en donne les moyens, les combats nocturnes et désespérés qu’il met en scène méritaient bien une mise en lumière.
  • Jeu 1944 : Race to the Rhine Phalanx & Asyncron

    Une histoire vraie
    Derrière les amples mouvements de blindés ou d’infanterie célébrés au cinéma se cachent parfois des enjeux complètement triviaux : la transmission de l’information, la gestion de l’infirmerie, l’édification des sanitaires, l’effet de la qualité de la nourriture sur le moral des troupes et, bien sûr, les lignes d’approvisionnement. Ces problématiques qui ont particulièrement marqué la Seconde Guerre mondiale sont mises en perspective dans un jeu très original sorti à Essen 2014. Un wargame ? Non, plutôt un « eurogame » très incarné. Asyncron, qui a eu un gros coup de coeur, s’est proposé de le sortir en français. Quand ? Cela dépendra des ravitaillements…
  • Jeu Blue max Edge

    Prêts pour le « dogfight » ?
    De 1914 à 1918, l’aviation opérait sa mue du civil vers le militaire. Tout ou presque était à inventer dans cette période qui ne cesse, depuis, de passionner historiens et amateurs de reconstitutions. En 1983, Phil Hall en a tiré un jeu intitulé Blue Max : dogfights over France, qu’il transforma peu après en une règle pour figurines : Canvas eagles. Édité dix ans plus tard en France sous le nom de Les ailes de la gloire, le jeu de plateau retrouve aujourd’hui son titre d’origine à l’occasion d’une version remaniée. Une manière pour Edge d’offrir, en plus de Wings of war, un pendant historique aux X-Wings.
  • Rencontre Christian Marcussen

    Poursuivre l’aventure
    Divers aléas de production ont fait que nous parviennent quasiment en même temps les extensions pour deux jeux pourtant sortis à quelques années d’intervalle : Fortunes de mer (2010) et Clash of cultures (2012). Aussi différentes qu’elles soient, Contre vents et marées et Civilisations ont néanmoins un point commun : elles viennent densifier la pratique, donner du corps au récit, augmenter les possibilités de jeux qui n’en manquaient pourtant pas. Il est vrai que leur auteur danois ne semble pas près de faire tenir ses projets en une heure. Son style apporte un souffle particulier à ses productions : en lien avec une certaine tradition du jeu épique à l’Américaine, mais également très contemporain dans son approche.
  • Extension Clash of cultures : Civilisations Gigamic

    Fond sur la concurrence
    Après quelques soucis de production, la très attendue extension de ce jeu de civilisation, considéré comme l’un des meilleurs dans le genre actuellement, arrive enfin.
  • Extension Fortunes de mer : Contre vents et marées Filosofia

    Hissé haut
    Si Clash of cultures fait figure de premier de la classe, provoquant l’unanimité dans son sillage, l’autre jeu de Christian Marcussen (et Kasper Aagaard, absent au générique de cette extension) ne jouit pas en France du même prestige. Souvent décrié en raison de sa dynamique (longueur des combats, des actions au port et des parties) et de la présence importante de hasard, il conserve néanmoins une base de fans qui vantent ses charmes « ameritrash ». Cette extension protéiforme permet de le redécouvrir sous un autre angle.
  • Extension Pandémie : État d’urgence Filosofia

    Bubons un coup, bubons-en deux
    Troisième extension pour Pandémie depuis sa refonte graphique en 2013, État d’urgence propose encore plus de défis pour les masos… Pardon, les personnels médicaux de tout poil. Je soigne, donc j’éradique ?
  • Jeu Gaïa Blackrock & Tiki Éditions

    Creationa
    Gaïa avait été très remarqué par les visiteurs francophones du salon d’Essen 2014. À tel point que ce premier jeu d’un nouvel éditeur avait rapidement été « sold out », cette rupture de stock alimentant encore l’effet de « buzz ». L’éditeur québécois, qui profitait du voyage pour prendre contact avec d’éventuels distributeurs pour l’Europe, était en droit d’espérer une rapide signature… Quelques mois plus tard, Gaïa apparaît au catalogue de Blackrock.
  • Jeu Targets Blackrock

    Rate sa cible
    Targets se présente dans une petite boîte carrée, format souvent utilisé par les éditions Blackrock.
  • Jeu Masterline Sofa Games

    Rouages pas grippés
    Issu d’un modeste projet Ulule, voilà un petit jeu à la mécanique bien rodée.
  • Jeu Attila Blue Orange

    La politique de la terre brûlée
    Un des joueurs joue les Huns d’Attila, l’autre mène les troupes du général romain Flavius Aettius.
  • Jeu Les bâtisseurs : antiquité Bombyx

    Le temps de l’esclavage
    Le concept de base reste le même : des ouvriers ayant des compétences différentes vont construire des bâtiments qui rapporteront de l’argent et/ou des points de victoires
  • Jeu El capitan Gigamic

    Passation de pouvoir
    Il paraît que la mémoire des moussaillons est meilleure que celle des vieux loups de mer.
  • Enfants The Mazins Helvetiq

    Famille de lynx
    The Mazins se présente dans une petite boîte carrée au design attirant, oeuvre de Simon Sek, graphiste et illustrateur parisien connu pour ses aphorismes.
  • Enfants Fantôm’œuf Gigamic

    Pas de Fantômette sans casser des œufs ?
    Le saviez-vous ? Les fantômes naissent dans des oeufs. Ils incubent longtemps au coeur de la forêt, mais ils doivent éclore dans un château dûment hanté.
  • Enfants Gare à la toile ! Gigamic

    Une araignée au plafond
    C’est ainsi que l’on pourrait qualifier affectueusement l’auteur de ce jeu, Roberto Fraga, encore que «créateur» lui irait tout autant qu’«auteur». C’est en s’associant à Zoch, qui conçoit le matériel en trois dimensions, qu’il propose un titre plutôt suspendu.
  • Phénomène Scie Dracula

    Une espèce de jeu de rôles
    Attention ! Accrochez votre santé mentale à vos derniers espoirs. Entrez dans Animal City, le monde où la girafe Scie Dracula a conçu le système judiciaire le plus impénétrable pour un esprit humain standard.
  • Rencontre Nick Smith & Jake Richmond

    Avocats chorégraphes
    Fans de Star Wars, dessinateurs de bandes dessinées sur le Web, Nick et Jake ont déjà créé des jeux comme Classroom deathmatch, Panty explosion ou Tulip academy. Des jeux où la mécanique et la résolution de conflits entre joueurs viennent en appui de l’histoire à raconter. Plaidoirie.
  • Rencontre L’association Dcalk

    ZLAT (Zone Ludique Autonome Temporaire)
    Nous vivons une époque formidable ! Tout s’achète, tout se vend, l’argent roi semble nous définir au quotidien : c’est parce que mon travail est estimé à ceci que je peux acquérir cela, c’est parce que mon entourage situe ma valeur à tel niveau que mon pouvoir social a tel aura… Mais loin de tout cliché ou de tout fatalisme, nous savons que notre rapport à l’autre est capable d’aller bien plus loin : coopérer, échanger ses idées et ses savoirs, partager, réfléchir ensemble à ce qui fait sens. C’est ce vent d’optimisme qui nous a poussés à la rencontre d’une association pas comme les autres, représentée par Mary Christides, Catherine Lenoble et Julien Maudet : Dcalk.
  • Plateaux numériques Dominant species GMT Games & LLC

    www.gmtgames.com
    Vous le savez si vous êtes un lecteur assidu de Plato, Dominant species, on aime. Beaucoup.
  • Plateaux numériques Splendor Days of Wonder & Space Cowboys

    www.daysofwonder.com/online
    Space Cowboys a mis les petits plats dans les grands pour le portage de son best seller en déléguant l’adaptation de Splendor à Days of Wonder, dont le travail en la matière est d’une qualité qui n’a plus rien à prouver.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.234 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : Tuile Héron pour Chat-pêche

Le héron remplace une carte Eau vide. En fin de partie, son propriétaire s'empare d'une carte au hasard dans le seau de l'adversaire de son choix.
Cet oiseau aux longues jambes vous est conjointement offert par Logis et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 79
Septembre 2015

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…