Promo !

Plato 74
Mars 2015

8,00 0,00

Numéro épuisé
Offert en démonstration
Disponible en téléchargement uniquement (goodies non fournis)

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Les jeux, c’est du sérieux : Taxes en stock ;
    News : Palmarès As d’Or 2015 ;
    Place du marché : Atalia, nouveau distributeur ;
    Platô, le philosophe du jeu : Futur simple ou passé décomposé ;
    Casse-tête : Nouvelle gamme chez Iello ;
    Réédition : Agents secrets v1 bis ;
    News JCE : La route s’assombrit : 4e extension saga pour Le seigneur des anneaux ;
    Déclinaison : Speak easy ;
    Déclinaison : Chess 2 : the sequel.
  • Jeu Colt express Ludonaute

    Ticket to rob
    Bien des années et des efforts auront été nécessaires pour que cette idée progresse dans la conscience populaire : non, le jeu de société n’est pas une activité puérile, réservée à d’éternels adolescents immatures cherchant à fuir un quotidien austère en se réfugiant dans des univers imaginaires tout en poussant des pions et autres figurines. Du tout. Christophe Raimbault et Ludonaute le prouvent bien… en nous invitant à endosser le rôle de bandits cherchant à détrousser des voyageurs tout en échappant au shérif, tout ça dans un joli petit train en carton. Tchou. Et Pan. C’est l’heure de la récréation.
  • Rencontre Christophe Raimbault

    Derrière chaque braquage se cache un cerveau
    Un casier judiciaire déjà bien chargé et une addiction à la junk food. Voilà l’idée que l’on pourrait se faire de notre suspect au regard de sa production. Après avoir exploré la criminalité électronique dans Hacker, et le temps d’une pause Sandwich, il revient aux fondamentaux du banditisme avec Colt express, un bon vieux braquage de train à la sauce western spaghetti. Christophe Raimbault auraitil lui aussi toujours rêvé d’être un gangster ?
  • Jeu Imperial settlers Portal & Edge

    Les colons de la castagne
    Après 51e état et The new era, Ignacy Trzewiczek revoit à nouveau sa copie pour proposer la version ultime (?) de son jeu de cartes de développement. Simplifiée et réorganisée pour attirer les allergiques au genre, relookée à la manière du jeu vidéo bien connu qu’évoque son titre, cette troisième version serait-elle la bonne ?
  • Jeu Dragon run Blue Orange

    Rien ne sert de rôtir à point, il faut courir
    Il était une fois une brochette d’aventuriers aux allures de Pieds Nickelés qui s’étaient dit : « Et si on allait piller un donjon dans la joie et la bonne humeur, les copains ? » Leur projet à moitié achevé, la terrible bête sortit de son sommeil l’air passablement irrité. Et quand dragon fâché, lui toujours vouloir vous griller la face.
  • Jeu Castles of mad king Ludwig Bézier Games

    Un roi fou pour un jeu follement génial
    Après Suburbia, largement plébiscité à raison par la critique, mais moins par le public francophone en raison d’une traduction un peu bâclée (ce qui a empêché l’extension de sortir en français), Ted Alspach revient avec un nouveau titre très largement inspiré de l’ancien. Alors, simple patch correctif ou bien évolution majeure ?
  • Jeu Chosŏn Moonster Games

    De Koryŏ à Chosŏn
    En octobre dernier, Koryŏ a été nominé au prix Fairplay A la carte et est devenu jouable en ligne sur Board Game Arena. Au même moment est sorti Chosŏn, présenté comme son successeur (ou sa version expert).
  • Jeu Artificium Lifestyle & Asmodee

    Alchimie de bric et de troc
    « Bon, un blé pour faire de la bière, un bois pour le charbon, puis de l’acier, ce qui donne une épée…» Dans Artificium, les ressources évoluent, s’échangent contre de la monnaie sonnante et trébuchante, pour gagner les faveurs des chevaliers et des mages. Détour par une alchimie réussie.
  • Rencontre Timofey Shargorodskiy

    L’artificier d’Artificium
    Travaillant dans le domaine du jeu vidéo depuis longtemps, Timofey Shargorodskiy est un nouveau venu dans le domaine du jeu de plateau. Son premier titre, Artificium, est d’ores et déjà promis à un bel avenir puisqu’il a très rapidement été remarqué par Asmodee qui le propose désormais à l’international. En direct de Russie, il nous parle de la genèse de son jeu et du dynamisme du marché du jeu dans son pays.
  • Jeu 7 Kingdoms Deinko

    Mercenaires, merveilles, péchés et royaumes
    C’est bien connu, le soleil se lève à l’est. Après le Japon c’est désormais la Corée du Sud qui vient proposer ses créations aux joueurs occidentaux. Éditeur de l’excellent Patchistory, distribué sous nos latitudes par Iello, Deinko Games nous livre ici un jeu sans nouvelle saveur ni réelle originalité.
  • Jeu Wakanda Blue Orange

    Un jeu « tepeequement » indien
    Charles Chevallier réussit le tour de force de créer un jeu à la fois riche et léger, beau et peu onéreux, captivant et rapide. Un futur incontournable du jeu à deux ?
  • Jeu Die staufer Hans im Glück

    Classicisme contemporain
    L’empereur Heinrich est en tournée dans ses divers royaumes et il… Et si on parlait simplement d’un bon jeu ?
  • Jeu Hansa teutonica Argentum Verlag & Z-Man Games

    Attention routes tortueuses
    Pas encore assez vieux pour faire figure de classique sans âge, trop daté pour véritablement intéresser les amateurs avides de nouveauté, Hansa teutonica se trouve dans ce ventre mou de l’histoire, là où de nombreux jeux s’éteignent doucement, dans l’indifférence générale. Pourtant, à la faveur d’une troisième édition sortie à Essen 2014 accompagnée d’une nouvelle extension (Britannia), grâce surtout à quelques passionnés qui en vantent régulièrement les mérites, le jeu persiste, insiste, s’installant peu à peu comme une sorte d’outsider crédible au Panthéon des jeux à l’allemande.
  • Extension Hansa teutonica : Britannia Argentum Verlag & Z-Man Games

    Un plaisir renouvelé
    Six ans après le jeu de base, cinq après une première extension qui explorait l’Est, l’auteur met le cap vers une autre nation marchande, le Royaume-Uni. Bien que le plateau se soit embelli pour l’occasion, le jeu n’en devient pas pour autant moins sauvage et étrange.
  • Rencontre Andreas Steding, de Hansa teutonica à Die Staufer

    Un homme très discret
    Andreas Steding a une forme de concision dans la manière de répondre, de parler de son travail, qui est finalement assez à l’image de ses jeux : secs, directs, ne cherchant pas à séduire le plus grand nombre. Il faut peut-être, pour le découvrir, porter attention à ce qui perce entre les lignes.
  • Jeu Mage wars Marabunta & Arcane Wonders

    Magique assemblage
    Quel joueur de Magic n’a pas rêvé de choisir librement ses cartes dans son paquet, ou d’utiliser un plateau pour simuler les déplacements individuels de ses créatures, la portée des sorts et les lignes de vue ? Mage wars se propose d’exaucer tous ces souhaits, et plus encore…
  • Jeu Mangrovia Zoch

    Les aventuriers de la mangrove
    S’il est des écosystèmes à préserver sur notre planète, ce sont bien les mangroves, ces zones servant de tampon écologique dans de nombreuses régions du monde, à la rencontre des zones océaniques et fluviales tropicales. Ce n’est pourtant pas un parti pris écologique qui motive à commencer une partie de Mangrovia, mais plus la promesse d’une partie d’un jeu classique dans une atmosphère dépaysante.
  • Jeu Isaribi Okazu Brand

    Brème en haute mer
    Après les trains et le tricot, Hisashi Hayashi nous invite à une partie de pêche débridée qui tient plus du triathlon que du passe-temps pépère.
  • Jeu Aristo-maze BakaFire Party

    Donjons de maldonne
    Le méli-mélo de créatures cartoonesques qui orne la couverture annonce la couleur, et l’ouverture de la petite boîte pleine à craquer vient l’amplifier.
  • Jeu Edo Yashiki Japon Brand

    J’ai beau être minimal, j’ai mal
    Faire toujours plus avec toujours moins, à un moment donné c’est un leitmotiv qui finit par coincer.
  • Jeu Crazy circus Game Works

    Trois animaux, deux podiums, vingt-quatre possibilités
    Crazy circus est un casse-tête familial mêlant logique et rapidité dans lequel un lion peut porter un éléphant tenant lui-même un ours sur son dos, ce qui peut sembler complètement surréaliste.
  • Jeu Souk Bombyx

    Quand un Coréen fait son marché en babouches
    Souk est la réédition de Spice merchant initialement sorti en 2012 chez l’éditeur Deinko Games.
  • Jeu Akrotiri Filosofia

    Orogénie des plaques
    Deux explorateurs sillonnent les eaux de la mer Égée à la recherche de temples perdus.
  • Jeu Fleet commander 1 – ignition Capsicum Games

    Des lasers et des dés
    Dans le froid galactique, de minuscules vaisseaux s’affrontent à coups de dés.
  • Jeu Mythe Sugorokuya

    Mighty mice
    Le jeu de mots du titre montre toute la désinvolture des Japonais lorsqu’il s’agit d’exploiter des termes étrangers
  • Jeu Parade Filosofia

    Street ? Love ? Alice !
    Édition francophone d’un jeu japonais publié en 2008, Parade est le dernier né de la gamme des jeux de cartes « luxe » de chez Filosofia.
  • Jeu Monsters & maidens Game Salute & Clever Mojo Games

    Dé-stop ou encore : récurage de monstres
    Des jeunes filles à sauver, des héros et des monstres verdâtres, des dés et de la prise de risque.
  • Jeu Boom bokken Playad Games

    Être ninja, c’est de la bombe
    Après votre entraînement au Turtle wushu (Plato n°68), vous serez prêt à aborder l’art espiègle du Boom bokken.
  • Jeu Kaboum Iello

    Tours de casse-casse
    Kaboum est un jeu d’adresse et de rapidité.
  • Jeu La danse des cafards Gigamic

    Ou l’art de se plagier soi-même ?
    Depuis quelque temps, le nom de Jacques Zeimet est associé à une bande de cafards qui ne perdent jamais une occasion de jouer.
  • Jeu Korrigans Ilopeli & Matagot

    Lutin de merle !
    Fruit d’une collaboration entre Ilopeli et Matagot, Korrigans est un jeu visuellement riche.
  • Au fond de l’armoire Baston, le jeu qui craint

    Laisse béton… (air connu)
    J’étais tranquille, j’étais peinard, accoudé au comptoir de ce vieux rade pourri d’la banlieue parisienne. Soudain, v’là la lourde qui s’ouvre sur un mec en cuir. « Tiens, mais ce s’rait pas la bande à Plato ? » ’Tain, c’était Bruno Faidutti… On s’était frités la veille à Colt express, ça avait saigné. Un jeu de programmation, des bandits… Ça m’rappelait bien un de ses jeux des années 1980… L’occaz de l’brancher pour ma prochaine chronique. « Eh, Faidutti, viens causer d’ton premier jeu, là ! » « Qu’est-ce qu’il a, l’omelette, y veut sortir les macchabées du placard ? Pas confiance ! » J’sais pas si c’était à cause de ma huitième binouze ou si c’était l’café dégueux qui m’avait speedé, j’ai sorti direct mon rasoir… Allait y’avoir… BASTON !
  • Jeu Comment j’ai adopté un gnou Le Droit de Perdre

    Le plaisir de parler juste pour ne rien dire
    Paulo est un tchatcheur incorrigible. Quand certains brassent de l’air, lui se contente d’agiter des mots. Il aime les gens, la vie. Et quand un jeu d’apéro le titille, il le partage comme on paye sa tournée.
  • Rencontre Fabien Bleuze & Yves Hirschfeld, auteurs beaux parleurs de leur état

    Rencontre du troisième type
    En exclusivité mondiale pour Plato, les deux auteurs de Comment j’ai adopté un gnou, de Troquons et du célébrissime Taggle (tous portés par un éditeur qui n’a plus rien à perdre, faut-il le rappeler ?) ont accepté de se prêter à un entretien… Vous pensiez que plus rien ne pouvait vous choquer ? Que toutes ces années passées dans un monastère tibétain pouvaient vous armer contre le pire ? Détrompez-vous !
  • Jeux de cartes Les réussites et autres exercices solitaires

    Patience, patience…
    Patiences, réussites, solitaires, autant de noms différents pour encadrer et défi nir une pratique commune que chacun a connue au moins une fois dans sa vie. Contre toute attente, loin d’avoir disparu avec le temps ou d’être devenu désuet, le genre possède au contraire une actualité forte qui l’inscrit pleinement dans la sphère actuelle.
  • Plateaux numériques Suburbia

    www.suburbiagame.com
    « C’est génial, mais que c’est pénible de tout compter et manipuler à chaque tour ! Il faudrait un programme pour ça. »
  • Plateaux numériques The Manhattan project

    www.domowiczcg.com
    Le risque principal quand on décide de s’attaquer à un bon jeu pour en faire une version numérique, c’est de ne pas être à la hauteur de ce qu’on se propose de faire.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Goodie : Carte Arrivée en gare pour Colt express

Cette carte se glisse dans le paquet des cartes Exploration. Le joueur qui la dévoile a le choix entre : ➜ la combattre ; comme pour la murène, cela déclenche la fin de son tour et le marqueur revient sur la case de départ de la piste de menace, mais le joueur ne reçoit pas la récompense. ➜ continuer son exploration ; mais il doit payer ce qui est indiqué en face de la position actuelle du marqueur Menace, avant de l’avancer d’une case. Ce monstre ultime et terrifiant vous est conjointement offert par Bombyx et Plato Magazine (ravis de s’en débarrasser, il faut bien l’avouer).

Goodie : 2 cartes pour Boom bokken

Ces deux cartes se mélangent avec les autres. La carte 3 hit combo se joue comme une carte Temps mort : le joueur désigne un joueur qui place les cartes jouées sous la pioche, puis pioche trois cartes et relance le jeu.La carte Perfect peut être jouée à tout moment. Le joueur désigne d’un geste un joueur, choisit un numéro et fait une annonce (plus ou moins) et le jeu continue. Ce goodie explosif vous est conjointement offert par Playad Games et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 74
Mars 2015

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…