Plato 37
Avril & mai 2011

7,08 TTC

Goodie : La carte ADN instable pour King of Tokyo

Description

Description

  • Tutti frutti Un peu de tout, mais ludique

    Indiscrétions : Locutio, Mémo princesses, 301 énigmes mathématiques, D’art d’art, Wiraqocha, Les 24h du jeu à Châteauroux, Festival Ludix ;
    Remake : Wizard ;
    Plein les mirettes : Derringer ;
    Bouquinerie : Dans la forêt du paresseux ;
    News JDR : Würm, Doctor Who adventures in time and space, Loup solitaire, Manga boyz 3.0 ;
    News JCC : Bilan de la World Cup de World of Warcraft à Paris & Le jeu organisé Yu-Gi-Oh ;
    Extension : Pied Piper pour Rattus.
  • Jeu King of Tokyo Iello

    On disait que ce n’était qu’un jeu
    La destruction des mégapoles est un thème qui, depuis longtemps, nourrit les séries Z et autres « nanars ». L’incontournable Richard Garfield s’est emparé du thème avec l’ambition de proposer un jeu « fun » où on éliminerait ses adversaires à coup de grosses baffes. Rangez le service à thé et sortez vos gros sabots. C’est l’heure de mettre la pâtée à vos voisins de table.
  • En couverture Monsters & the city

    King King et Godzilla sont sur un immeuble
    Des avions tournant autour d’un gratte-ciel, une population hurlant, courant, impuissante et sans défense face au danger. Des immeubles en feu et un lézard géant détruisant tout sur son passage. Bienvenue à New York ! Bienvenue à Tokyo !
  • En couverture Cinq dés sinon rien

    Yahtzee, baby !
    Nul besoin de grandes investigations pour s’apercevoir que King of Tokyo, même s’il utilise cartes, figurines et plateau de jeu, est avant tout un jeu de dés, qui donne la sensation d’être déjà connu, d’avoir déjà été pratiqué.
  • Dossier Figurines et jeux de plateau : une nouvelle donne ?

    Enjeux de figurines
    De Isla Dorada aux Mousquetaires du Roy, on trouve en bonne place, dans nos derniers numéros, des chroniques, des articles et des bonus faisant la part belle aux figurines. Comment peut-on qualifier cette tendance ? Renouveau ? Résurgence ? Révolution ? En tout cas, force est de constater depuis quelques années la plus grande visibilité des figurines dans les jeux de société, figurines que l’on retrouve même dans des endroits inattendus comme cette extension à paraître des Aventuriers du rail (Alvin & Dexter). L’occasion de porter un regard rétrospectif et d’introduire la question.
  • Jeu Batailles de Westeros Edge

    Ma plus belle histoire d’armure, c’est vous
    Après avoir exploré les intrigues de cour et les complots à ourdir sous forme de jeux de plateau et de cartes multi-joueurs, il ne restait plus qu’à faire frissonner les passionnés en leur proposant de revivre les batailles cinglantes et sanglantes qui opposent les forces armées de Westeros lors de la Guerre des cinq Rois dans un duel sans merci. Sorti tout droit des forges de Fantasy Flight Games, Edge nous offre l’opportunité de découvrir, en français dans le texte, un nouvel épisode ludique adapté de la célèbre saga de George R.R. Martin. Un face-àface inspiré de Battlelore de Richard Borg.
  • Bien débuter Runewars

    Objectif runes
    Avec son très large panel d’actions et sa profondeur tactique, Runewars peut paraître difficile à maîtriser. Malgré un hasard très présent, comme dans tout bon jeu d’aventures et de conquêtes épiques, placer la bonne action au bon moment et investir ses ressources au bon endroit permettra au joueur plus aguerri de dominer ses adversaires et de réunir avant eux les précieuses Runes de Dragon. Prêt à décoller ? Objectif runes !
  • Jeu Cadwallon : la cité des voleurs Hazgaard & Dust Games

    La nuit, tous les chats sont gris
    La nuit vient de tomber sur la Ville Basse de Cadwallon. La guilde des voleurs a transmis ses exigences aux oreilles attentives. D’un pas feutré, les bandes foulent le sol en quête de nourriture sonnante et trébuchante, aussi bien pour contrôler le quartier que pour faire un pied de nez aux bourgeois. Mais les miliciens tout comme les voleurs veillent au gain…
  • Rencontre Gilles Garnier, la figurine, sa vie, son œuvre

    Quand les pions prennent vie
    La figurine : objet ludique pas toujours associé aux plateaux en carton mais plutôt à des jeux de guerre très simulationnistes. Pourtant, chez Edge Entertainment, elle occupe une place de choix parmi les jeux de plateau. Gilles Garnier, son président, nous explique une vision où absence de pions rime avec immersion, passion… et questions !
  • Rencontre Mario Papini, un homme bon de nature

    Détour en Italie
    Alors que les figurines s’affrontent dans des mondes imaginaires, les auteurs italiens semblent se pencher dans leur histoire, antique et médiévale pour y trouver une source d’inspiration quasi inépuisable. Des fresques de Sienne aux gladiateurs, en passant par l’abandon du latin comme langue nationale, les sujets paraissent pourtant très spécifiques voire élitistes. Les pousseurs de pions que nous sommes sauront-ils quitter les thèmes éculés pour un peu de profondeur culturelle ? Le pari est-il si osé qu’il en a l’air ? Sans doute pas puisque la question essentielle reste la qualité du jeu et le plaisir qu’il procure. Autoroute du sud, allons voir ce qui se passe chez nos voisins.
  • Jeu De vulgari eloquentia Giochix, Z-Man Games, Le Joueur & Matagot

    Volgare oh oh ! Jocare oh oh oh oh !
    Fin du Moyen Âge en Italie, le latin cède le pas comme langue commune et va être remplacé par une nouvelle langue, la Volgare, celle de La Divine Comédie de Dante et du Cantique du soleil de François d’Assises. C’est dans un tel contexte historique et culturel que les joueurs vont chercher à se faire reconnaître comme les plus grands linguistes de leur temps.
  • Analyse De vulgari eloquentia

    Le maître du temps
    Doté d’un souffle très particulier, De Vulgari Eloquentia semble échapper à toute classification. Ni jeu de gestion, ni jeu de baston, c’est un jeu exigeant, au thème intello-linguistico-historique peu sexy, à la courbe d’apprentissage prononcée, aux règles denses et d’une durée moyenne de deux bonnes heures. De fait, il semble satisfaire logiquement un public de gamers, fans de gros jeux « à l’américaine » ou de fines mécaniques « à l’allemande ». Mais, plus étonnant, des joueurs non aguerris aux jeux de plateau modernes y prennent du plaisir et en redemandent. Histoire et Images Médiévales de Février- Mars 2011 lui consacre même un entrefilet dans lequel il va presque jusqu’à le présenter comme un jeu pouvant réunir la famille autour d’une table ! À la fois gros jeu apparemment austère tout en étant pourvu a priori de vertus fédératrices, De Vulgari Eloquentia nage en plein paradoxe que nous allons tenter d’élucider.
  • Jeu Munera : familia gladiatora Albe Pavo

    Alea jacta est
    De Kirk Douglas à Russel Crowe, les gladiateurs nourrissent l’imaginaire. Munera vous invite à les redécouvrir sans fard ni paillettes.
  • Rencontre In Ludo Veritas

    Ceux qui vont jouer te saluent
    Après plusieurs années de conception de jeu en amateur, Matteo Santus et Jocularis se sont lancés dans l’aventure de l’édition indépendante avec Albe Pavo. Munera : Familia Gladiatoria est leur première publication. Rencontre avec deux passionnés.
  • Jeu Der Pate Kosmos

    Bien connaître les ficelles du métier
    À l’instar de Lemming mafia, du même auteur, Der Pate nous ouvre les portes d’une pègre dans laquelle vous risquez de terminer les pieds dans l’eau, bétonnés. Mais pour ne pas faire deux fois la même chose, Michael Rieneck s’est positionné cette fois-ci plus du côté sombre de cette thématique. Au point de glisser vers un public de joueurs avertis ? Menons l’enquête pour voir…
  • Jeu Lemming mafia Iello

    Les lemmings se suivent
    Ca se bouscule sur la route, les lemmings n’en finissent plus de courir vers leur funeste destin, pour notre plus grand plaisir.
  • Jeu Grand cru Eggertspiele

    À consommer sans modération
    Vous ne connaissez du vin que le plaisir de la dégustation ? Grand cru vous donne l’opportunité de passer de l’autre côté du tonneau. Il va vous falloir planter, vendanger, et laisser fermenter longuement avant de pouvoir vendre le sang de la terre au meilleur prix et vous distinguer lors des différents salons.
  • Jeu Asara Ravensburger

    Ce n’est pas la taille qui compte
    Bienvenue à Asara, le pays des mille tours. Architecte fraîchement émoulu des universités du califat, vous allez tenter de vous faire une réputation en érigeant les tours les plus belles, hautes et nombreuses qui soient. Voilà le prétexte à ce jeu de placement familial, parmi les derniers nés des auteurs de la trilogie des masques (Tikal-Java- Mexica) et de nombreux autres jeux à succès…
  • Jeu 51e État Iello

    No future
    Dans le monde postapocalyptique de Neuroshima, quatre factions émergent et se développent, glanant dans les décombres les moyens d’assouvir leur notoriété.
  • Jeu Safranito Zoch

    Tu tires la cannelle ou tu pointes l’ail ?
    Rien ne va plus dans le sous-continent indien. Alors qu’il faut réaliser des combinaisons d’épices pour agrémenter les meilleures recettes, on n’a rien trouvé de mieux que des jetons de poker à lancer sur un plateau. Délire improbable ou excellente idée ?
  • Jeu Seeland Ravensburger

    Poldérisation à tout va
    Construisez des moulins pour drainer les immenses étendues d’eau protégées par des digues, afin d’y cultiver tulipes, choux et colza.
  • Jeu Trollland Ludocortex

    Bienvenue au pays des trolls
    Trollland est un pays où il fait bon vivre. C’est pourquoi au fur et à mesure des années de plus en plus de voisins s’y sont installés, au point de menacer la patrie des trolls. Le grand préfet décide alors de mettre en place une stratégie implacable pour bannir ces importuns du pays.
  • Jeu Armorica Vainglorious Games

    Absurdum
    Il y a bien longtemps, romains et gaulois se disputaient l’Armorique. Puis, le peuple des cartes est arrivé et rasa tout sur son passage. Ces barbares ne s’embarrassaient pas de sens.
  • Jeu Onirim Z-Man Games & Filosofia

    Les rêveries du joueur solitaire
    Vive le jeu de société… à condition d’avoir des partenaires sous la main ! Nombre de jeux modernes abordent ce problème en proposant variantes et adaptations pour le joueur solitaire. Shadi Torbey nous offre quant à lui la démarche inverse avec Onirim : un jeu de cartes en solo avec une variante prévue pour deux joueurs. Est-ce… une réussite ?
  • Jeu Color mio Gemblo

    L’élève ne dépasse pas le maître
    Comme le joueur averti s’en apercevra, ce jeu propose une énième variation sur le principe du Jungle Speed.
  • Jeu Six pieds sous terre Échec et Pat

    Mortel !
    Chaque joueur entre dans la peau d’un croque-mort et le plus riche de la profession gagnera la partie.
  • Jeu Meurtre mystérieux au manoir University Games

    Deux classiques sinon rien
    Dans un manoir digne de Psychose, un meurtre a été commis et Norman Bates est hors de cause.
  • Jeu Fabula Libellud

    Les beaux contes font les bons amis
    Wilhelm Grimm, le célèbre conteur, manque d’inspiration pour terminer ses histoires.
  • Jeu Jungle speed Lapins Crétins Asmodee

    Que fais-tu pour le carnaval ?
    Vous connaissez certainement Jungle Speed, ce hit incontournable des party games ?
  • Jeu Donjons & trésors Petardtroll

    Les mille donjons
    Héros en quête de richesses, la course aux pièces d’or commence ici, mais n’oubliez pas, il ne peut y en avoir qu’un.
  • Jeu La folie des glandeurs Cocktail Games

    Ça change du démineur
    Dans une boîte métallique et allongée qui évoque à la fois un plumier et le jeu Trader du même éditeur, se cache un petit jeu de cartes malin et plaisant.
  • Jeu Callisto University Games

    Quand Knizia rime avec plagiat
    Callisto est un jeu abstrait de placement de tuiles de type polyomino (forme composée de carrés unitaires connexes).
  • Enfants Course à la carotte Haba

    Saute lapin
    Dans un cadre bucolique, renards et lapins jouent au chat et à la souris.
  • Enfants O’penzedor Pavillon Noir

    Le jeu des rois
    Dans O’Penzedor, il y a deux types de cartes.
  • Enfants Grimaffen Selecta

    Singeries en tout genre
    Singes hurleurs, macaques, chimpanzés, et ouistitis se sont tous échappés de leur cage, semant la panique dans le zoo.
  • Enfants Pomela Beleduc

    Jeu de rôles et drôle de jeu
    Sur un joli pommier en bois, dix belles pommes bien rouges sont prêtes à être récoltées pour en faire de la confiture.
  • Compte-rendu Ludinord, un festival à nul autre pareil

    La chaleur du Grand Nord
    LudiNord : un nom qui résonne un peu partout dans le milieu ludique depuis quelques mois. La troisième édition de cet événement a eu lieu les 12 et 13 mars 2011 derniers, dans la salle des fêtes de Mons-en-Baroeul, à deux pas de Lille. C’est l’impulsion de donner naissance à une organisation coopérative qui a donné le jour à LudiNord (initialement connu sous l’appellation « Salon du Jeu et de la Création »). L’idée des concepteurs du festival était de se rassembler pour monter un festival incontournable : les nombreux joueurs qui ont fait le déplacement montrent que le temps des organisateurs n’a pas été investi en vain.
  • Rencontre Christian Lemay, alias Le Scorpion Masqué

    Bas les masques
    Si son accent ne le trahissait pas, on pourrait presque croire que Christian Lemay est un éditeur français. Ce dernier ne raterait en effet sous aucun prétexte le moindre salon ludique français, le Québec n’étant pourtant pas la porte à côté… Le spécialiste du petit jeu d’ambiance outre-Atlantique s’apprête aujourd’hui à sortir un jeu bien plus exigeant qu’à l’accoutumée : Québec. Retour sur une maison d’édition pas comme les autres.
  • Dossier Et toi, comment tu joues ?

    Balade dans les contretemps du jeu
    Réseaux sociaux, forums, sites communautaires, flashmobs, apéros géants, On Va Sortir, Twikin (voir Plato n° 36), il est dans l’air du temps de se regrouper. Le monde ludique n’échappe pas à la règle, produisant à l’occasion des initiatives très originales, en particulier quand elles s’organisent hors des temps et des lieux habituels.
  • Place du marché Ça va jouer près de chez vous

    … et du jeu à l’achat, il n’y a qu’un pas !
    Nicolas Gourmaud, archiprêtre du troll-ball et cheville ouvrière de l’association Réel, a mis en place une société d’animation-vente de jeux en franchise avec un zeste d’auto-entreprise. Un tupperware du cube en quelque sorte ?
  • Humeurs Mais qu’ils sont énervants !

    C’est à qui le tour ?
    Il y a ceux qui jouent vite, ceux qui réfléchissent de longues minutes, il y a les distraits et ceux qui semblent s’ennuyer. Puis, il y a ceux qui aiment jouer mais que l’on préfère voir à la table voisine plutôt qu’à la sienne. C’est en fonction de l’humeur du moment et des limites de chacun, mais avouons-le, certains joueurs peuvent avoir des comportements énervants. Voici les plus fréquents d’entre eux.
  • Rencontre Zigwigwi, c’est qui ? C’est quoi ?

    Une idée qui a du ressort
    Si le mot évoque le monde de l’enfance, dans toute sa légèreté et sa spontanéité, la marque « Zigwigwi » a pourtant été déposée il y a 10 ans déjà par Cédrick Hamon car à l’origine, un Zigwigwi c’est une sculpture en granit rose, marbre et ressorts.

Information additionnelle

Informations complémentaires

Poids 0.235 kg
Distribution

France : Asmodee
Belgique : Megalopole
Reste du monde : Megalopole

Goodie : La carte ADN instable pour King of Tokyo

Pouvoir : Lorsque vous fuyez Tokyo, vous pouvez échanger cette carte avec une carte du monstre qui vous a attaqué.
Ce goodie vous est conjointement offert par Iello et Plato magazine.

Avis (0)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plato 37
Avril & mai 2011

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…